7 tagged articles Chapitre 2

2 Premiers pas à Poudlard 19/07/2009

 



Albus et Rose cherchaient un compartiment libre dans le Poudlard Express, James lui, avait déjà trouver une place avec ses amis. Ils finirent par trouver un compartiment, où il n'y avait qu'un jeune garçon de leur âge, avec des cheveux blond, très très clair. Albus et Rose s'installèrent.
- Bonjour, lança Rose à l'adresse du jeune homme en face d'elle.
- Salut, dit Albus à son tour.
- Bonjour, leur répondit le garçon.
- Je m'appelle Rose, Rose Weasley et voici mon cousin Albus Potter.
- Moi c'est Scorpius, Scorpius Malefoy.
- Enchanté Scorpius. Albus et moi allons pour la première fois à Poudlard, tu es déjà aller à Poudlard ?
- Non, moi aussi c'est la première fois. Dans quelle maison aimeriez-vous être placés ?
- Gryffondor, sans hésitations, dit Albus.
- Toute ma famille était à Gryffondor, du côté de mon père cela fait des générations, pour ma mère, elle à des parents moldus, mais ma mère était à Gryffondor, j'aimerai être comme ceux de ma famille et aller à Gryffondor, et toi Scorpius?
- Moi, mon père insiste pour que je sois à Serpentard.
- Serpentard! cria Albus.
- Oui Serpentard, la famille Malefoy est sang-pur, et tout le monde a été dans la maison Serpentard. Mon père m'a dit que si je n'était pas à Serpentard, il me déshériterait.
- Mais c'est horrible Scorpius, lança Rose indignée, qui est ton père?
- Il s'appelle Drago, Drago Malefoy.
- Ah oui! je connais de nom, dit Albus en ricanant, mon père lui a sauvé la vie plusieurs fois lors de la grande bataille contre Voldemort.
- Ne prononce pas ce nom Albus!
- Du calme Rose, qu'est que ça fait de prononcer son nom?
- Je ne sais pas, mais mes parents n'aiment pas beaucoup, ta mère aussi il me semble non?
- Certes, ma mère n'apprécie pas, mais mon père n'est pas contre lui!
- Très bien fais comme tu veux, après tout je m'en fiche.
- Parfait Rose, content que tu le prennes comme ça!
- Rose, Albus, nous arrivons, il vaut mieux que nous commencions à nous diriger vers la sortie.
- Bonne idée Scorpius, allons-y! Aller Albus, dépêches toi!
- C'est bon, c'est bon, j'arrive!
Le train s'arrêta, Scorpius, Albus et Rose descendirent et allèrent en direction d'Hagrid.
- Bonjour Hagrid, dit Rose d'un air joyeux.
- Salut, dit Albus à son tour.
- Bonjour les enfants. Comment allez-vous?
- Très bien Hagrid merci, et vous?
- Je suis en pleine forme Rose.
- Hagrid, enchaîna Rose, je vous présente Scorpius Malefoy.
- Enchanté Scorpius, dit moi, tu ne serais pas le fils de Drago Malefoy par hasard?
- Oui monsieur, c'est bien moi.
- Je me disais bien, tu lui ressembles beaucoup, je me souviens encore de quand il était à ta place
- Vous l'avez connu?
- Oui bien sur! Ben Albus viens boire le thé vendredi, c'est bien ça Albus?
- Oui c'est bien ça Hagrid!
- Parfait alors que dirais-tu de venir prendre le thé avec Albus vendredi?
- J'en serait enchanté.
- Et toi Rose tu es d'accord aussi?
- Oh! Avec plaisir Hagrid.
- Bon parfait alors. Les premières années par ici s'il vous plaît, direction les barques.
Dans les barques Rose, Albus et Scorpius étaient ébahis.
- Que c'est beau, lança Rose époustouflée.
- Oui magnifique, répondirent en c½ur Albus et Scorpius.
Les premières années commencèrent à entrer dans le château, ils se dirigèrent vers les escaliers, arriver aux escaliers menant à la grande salle, le professeur McGonagall attendait les élèves.
- Bienvenus à Poudlard, je suis le professeur McGonagall, en rentrant dans la grande salle derrière moi, je placerait le Choixpeau sur votre tête et vous serez répartis dans les différentes maisons qui ont pour noms; Gryffondor, Poufsouffle, Serdaigle et Serpentard. Maintenant que vous connaissez l'essentiel, suivez-moi!
Les nouveaux élèves de Poudlard arrivèrent dans la grande salle, ils étaient émerveillés. Entre le faux ciel, les bougies volant au dessus des tables, l'immensité de la salle...
- Je vais vous appeler, quand vous entendrez votre nom, vous viendrez vous asseoir sur le tabouret à côté de moi, je poserai le Choixpeau sur votre tête et vous serez répartis dans les différentes maisons. Abbot Héléna.
- Je vois une jeune fille très patiente et qui travaille, Poufsouffle!
Tous les élèves de la maison Poufsouffle accueillirent Héléna, en criant de joie.
- Aubrey Charly.
- Serpentard!
- Belby Méline.
- Avec une telle patience, Poufsouffle!
- Bobbin Mafalda.
- Voici une jeune demoiselle très sage, Serdaigle!
- Boot Teddy.
- Comme votre père, vous réfléchissez beaucoup, Serdaigle!
- Brocklehurst Léonnard.
- Votre mère été plutôt sage, mais vous, vous êtes très malin, Serpentard!
- Bulstrode Leila.
- Serpentard!
- Carmichael Dona.
- Poufsouffle!
- Chang Mélanie.
- Vous avez beaucoup de courage mademoiselle, Gryffondor!
- Corner Nigel.
- Gryffondor!
- Dean Colin.
- Poufsouffle!
- Dobbs Sophie.
- Serpentard!
- Finch-Fletchey Léo.
- Poufsouffle!
- Frobisher Marco.
- Je vois beaucoup de sagesse, Serdaigle!
- Greengrass Cynthia.
- Beaucoup de courage, Gryffondor!
- Hooper Daphnée.
- Gryffondor!
- Johnson Sandy.
- Serpentard!
- Lee Claire.
- Comme toute votre famille, Gryffondor!
- MacMillan Ellie.
- Poufsouffle!
- Malefoy Scorpius.
Le professeur McGonagall posa le Choixpeau sur la tête de Scorpius.
- Je vois beaucoup de courage, mais aussi beaucoup de malice, je vois aussi des parents forçant une allée à Serpentard, c'est difficile, vraiment difficile, mais je dirait Gryffondor!
Le professeur McGonagall enleva le Choixpeau de la tête de Scorpius, celui-ci se dirigea vers la table Gryffondor, il entendait les Serpentards le huer, par contre aucuns Gryffondor ne l'applaudissait, il ne se sentait pas à sa place, en se concentrant un peu, il entendit Rose l'acclamait, mais elle était bien la seule. La répartition continua.
- McLaggen Léa.
- Poufsouffle!
- Parkinson Thomas.
- Serpentard!
- Patil Léon.
- Poufsouffle!
- Potter Albus.
- Ce jeune homme ressemble beaucoup à son père et à son frère aîné, il mérite sa place à Gryffondor!
Albus fut tellement soulagé d'être envoyé à Gryffondor, qu'il se dépêcha d'aller s'assoir aux côtés de son frère.
- Pas besoin de stresser Albus, tu vois tu es à Gryffondor.
- C'est bon James n'en rajoute pas, j'ai eu assez de sensations fortes pour la journée.
- Pucey Adrien.
- Serpentard!
- Robins Denis.
- Serdaigle!
- Sloper Jack.
- Poufsouffle!
- Spinnet Alice.
- Hum, cette jeune fille ira à Serdaigle!
- Stimpson Miriam.
- Serpentard!
- Turpin Sarah.
- Mlle vous irez à Gryffondor!
- Weasley Rose.
- Les Weasley reviennent, alors vous avez la très grande intelligence de votre mère, vous êtes courageuse, vous irez bien sûr à Gryffondor!
Rose alla vite rejoindre ses cousins, très contente d'être à Gryffondor.
- Et pour finir Zabini Loïc.
- Serpentard!
Tout le monde était satisfait de la maison dans laquelle il avait était envoyer, tous sauf Scorpius, qui pensait à la réaction de son père.

Tags : Scorpius - Albus - Rose - Chapitre 2 - 1ère partie

2 Tout pour une nouvelle année 15/11/2009

 



- Je n'ai jamais dit à Fred que je l'aimai.
- C'est pourtant ce que j'ai lu.
- Tu es sur que tu as lu toute la lettre ?
- Non il manquait une partie.
- Je comprend mieux, ce qui s'est passer c'est que Fred m'a envoyer une lettre en me disant qu'il m'aimait.
- Il a quoi ?
- Tu as très bien compris, laisse moi terminer. Je lui ai répondu en lui disant que moi aussi je l'aimai, mais comme un grand frère. Tu n'as pas du lire la deuxième page.
- Tu es sur que tu lui as dit ça ?
- Je te le promet Ron. C'est avec toi que j'ai envie d'être.
- Hermione je suis désolé, j'aurait du t'en parler plus tôt.
- C'est vrai que ça aurait été mieux.
- On ressort ensemble alors ?
- Ecoute Ron, je t'aime, mais tu m'as vraiment fait mal durant ces vacances.
- Ça veut dire qu'on ne sortira plus ensembles ?
- Non, pas exactement, j'ai besoin de temps pour te pardonner, mais vient à Poudlard s'il te plait.
- A Poudlard, les choses pourraient redevenir comme avant ?
- Il y a de fortes chances.
- Bon alors je viens pour toi.
Ron s'avança vers Hermione et la prit dans ses bras. Durant un long moment ils s'étreignirent.
- Je suis vraiment désolé Hermione.
- Je le sais.
- On descend ? Harry et Ginny doivent nous attendre en bas.
Ron et Hermione arrivèrent en bas mais ne trouvèrent pas Harry et Ginny.
- Maman tu sais ou sont Ginny et Harry ?
- Il me semble que je les ai vu sortir après que tu sois monter.
- Ouai, génial, juste quand on doit leur parler.
- De toute manière tu dois toujours parler à Harry toi. Au fait j'aurai le droit de savoir ce qui était écrit sur votre lettre de Poudlard?
- Rien de très important maman.
- Mais qu'est-ce que tu racontes Ron ? Demanda Hermione. On nous propose de retourner à Poudlard pour avoir nos Aspics.
- Mais c'est super, vous allez accepter j'espère!
- Bien sur Molly, tiens il y a Harry et Ginny qui reviennent.
- Coucou tout le monde, dit Ginny joyeuse.
- Coucou Ginny, lui répondit Hermione.
- Tu vas mieux ? Demanda Harry inquiet.
- Oui merci Harry, on s'est expliquer avec Ron.
- Bon assez parler, dit Mrs Weasley. Vous aller tous les quatre à Poudlard non ?
- Oui, répondit Hermione pour tous le monde.
- Alors il faut aller acheter vos affaires sur le chemin de traverse, si on a le temps on ira voir comment va George. Et il faut qu'on trouve un moyen pour amener Teddy. Transplaner peut être dangereux, le réseau de cheminée, non, vous avez une idée ?
- En balais, proposa Ron.
- Oui, mais non, il est trop petit.
- En appelant une voiture du ministère maman, dit Ginny.
- Très bonne idée, on ira tous en voiture, excellente idée.
Mrs Weasley parti prévenir le ministère.
- Pourquoi c'est toujours les idées des filles qui sont prises ? S'indigna Ron.
- Peut être parce qu'elles sont meilleures, lui répondit sa s½ur.
- Ginny on peut monter dans ta chambre pour parler ? Demanda Hermione.
- Oui, bien sur, viens.
Les jeunes filles arrivèrent dans la chambre et s'assirent en tailleur sur le lit de Ginny.
- De quoi veux-tu me parler ?
- De ma discussion avec Ron.
- Je t'écoute ma belle, raconte moi tout.
- En fait il réagissait comme ça parce que lorsque vous avez vider la chambre de Fred il a trouver une lettre que je lui avait écrit.
- Tu as écrit une lettre à Fred ?
- Oui.
- Et tu ne m'as rien dit ?
- Je suis désoler, je t'explique si tu veux!
- Ce n'est pas grave, je ne vais pas t'en vouloir pour ça, mais raconte moi cette histoire.
- Très bien, alors voilà, l'été dernier Fred m'a envoyer une lettre d'amour, il me disait qu'il m'aimait, qu'il voulait que l'on sorte ensembles, que l'on se mari, que l'on forme une famille tous les deux.
- Et moi qui croyait connaitre mon frère, il m'épate toujours autant après dix-sept ans.
- Moi aussi ça m'a fait bizarre, et je te l'ai souvent dit, pour moi vous êtes comme une deuxième famille, pour moi Fred est comme un grand frère, il n'y a rien de plus. Il y a juste avec Ron que s'est différent.
- Donc tu lui as renvoyer une lettre ?
- Oui, ou dedans je lui disait que je l'aimait aussi, mais comme un grand frère, qu'il n'y avait rien de plus.
- Et quand Ron a trouver cette lettre il l'a lu ?
- Exactement, et il l'a très mal prit.
- Quel fouineur celui-là, mais pourquoi il a mal réagit à ça ?
- La lettre que j'ai renvoyer à Fred était en deux parties, la première partie s'arrêtait en disant, moi aussi je t'aime.
- Et Ron n'a pas trouver la seconde partie, mais qu'il est nuche celui-là.
- C'est Ron on le changera pas.
- Oui, heureusement que tout ça s'est arranger, vous ressortez ensembles ?
- Non, pas pour le moment, j'ai besoin de temps.
- Je te comprend, il s'est mal comporter avec toi, il a du comprendre.
- Oui, je pense, et toi avec Harry, vous êtes aller ou?
- J'ai dit à Harry que j'était jalouse du fait qu'il passe plus de temps avec Ron qu'avec moi, alors il m'a proposer d'aller se balader rien que tous les deux.
- Çà à du te faire du bien!
- Oui, se retrouver seul, rien que tous les deux c'était vraiment bien. On a pu parler tranquillement sans être déranger par Ron.
- C'est vrai qu'il a le don pour venir voir les gens dès que ça commence à être privé.
Les jeunes Gryffondors rirent un bon moment, puis entendirent la voix de Mrs Weasley qui venait de la cuisine.
- Les filles descendaient on part sur le chemin de traverse, la voiture est arrivée.
Hermione et Ginny descendirent à toute vitesse les escaliers et se ruèrent dans le jardin, montèrent dans le voiture à l'arrière avec les garçons. Mrs Weasley était devant avec Teddy sur les genoux. La voiture démarra.
- Mrs Weasley, comment allons nous faire pour Teddy, si nous partons à Poudlard ?
- Ne t'inquiète pas Harry Chéri, je m'occuperai de lui, ça ne me dérange pas, je t'assure.
- Vous êtes vraiment sur ?
- Oui Harry, et puis si j'ai besoin d'un coup de main je peux toujours demander à Arthur, Percy, Bill, Charlie ou même Georges, et j'allais oublier, il y a Fleur aussi.
- Bon très bien.
- Tu sais Harry, j'ai déjà élever sept petits garnements, Teddy est sage comparer à Fred et George.
- Oui, c'est vrai, j'allais oublier.
La voiture se gara devant le chaudron baveur, la petite famille descendit et rentra dans le bar, ils se dirigèrent vers la porte de derrière, tapèrent sur certaines pierres, qui ouvrirent un passage menant au chemin de traverse.
- Bon je vous laisse tous les quatre faire vos courses, je vais avec Teddy voir George. Ron, Ginny, voici un peu d'argent.
Mrs Weasley partie en direction du magasin de farces et attrapes de son fils. Harry, Ginny, Ron et Hermione quand à eux partirent acheter leurs fournitures scolaires, quand ils eurent terminer, ils partirent boire un verre. Ils s'installèrent et commandèrent.
- Harry regarde qui est là bas, dit Hermione.
- Oh tiens, Malefoy.
Harry se leva et se dirigea vers Drago.
- Harry que fais-tu ? Demanda Ginny inquiète.
- Mr Malefoy junior me doit des remerciements, alors je vais les chercher.
Harry arriva devant Malefoy.
- Bonjour Malefoy, tu n'as pas oublier que tu me devais des remerciements j'espère ?
- Dégage Potter, et tes remerciements tu peux te les mettre ou je pense!
- Toujours le même à ce que je vois!
- Oui, avec toi c'est sur, dégage, tu vois pas que je parle à un ami ?
Harry regarda le garçon avec qui parlait Drago.
- Un ami Malefoy ?
- Oui un ami!
- Tu es ami avec un Gryffondor maintenant ?
- Tu es jaloux, ce n'est plus ton ami!
- Surtout faites comme si je n'était pas là, répondit le garçon de dix-huit ans en face de Drago.
- Neville mais que fais-tu avec Malefoy ? Questionna Harry.
- Je parle Harry, ça se voit non ?
- Oui mais, depuis quand tu es ami avec lui ?
- Depuis que ma grand-mère et sa mère sont amies.
- Et tu ne vas plus rester avec nous ?
- On verra Harry, je ne vous fait pas la gueule je te rassure, mais tu sais Drago est très gentil.
- Gentil ? Tu as vu comment il me parle, et tout ce qu'il t'as fait subir ?
- Mais c'était il y a longtemps.
- Longtemps, Neville tu te fous de moi ?
- Non et si tu n'es pas content je m'en fout. Je suis ami avec Drago un point c'est tout!
Harry ne savait pas quoi répondre, il partit rejoindre, Ron, Hermione et Ginny.
- Venez on rentre.
Les quatre Gryffondors se retrouvèrent sur le chemin de Traverse. Ils se dirigeaient vers la boutique de Farces et attrapes pour retrouver Mrs Weasley, quand celle-ci arriva.
- Ah les enfants vous êtres là, il est l'heure d'y aller.
La famille rentra au Terrier.
Une semaine était passée depuis la visite sur le chemin de Traverse des Gryffondors. Aujourd'hui ils rentraient à Poudlard. Ils arrivèrent sur la voie 9 3/4 du Poudlard Express.
- Bon les enfants je vous laisse, le train part dans 5 minutes, il faut que je retourne à la maison m'occuper de Teddy, Fleur risque de ne pas tenir le coup.
- Au revoir maman, dirent Ron et Ginny.
- Au revoir Mrs Weasley, dirent Hermione et Harry.
- Au revoir les enfants, faîtes bon voyage.
- Merci, répondit Harry pour tout le monde.
Mrs Weasley partie et Hermione prit les choses en main.
- Bon nous on doit se rendre dans le premier wagon. Désolé Ginny, on ne peut pas rester avec toi pour le moment.
- Ce n'est pas grave, je vais aller retrouver Luna, on se retrouve dans la grande salle ?
- Oui à ce soir, répondit Harry.
Ginny partie dans le Poudlard Express. Ron, Harry et Hermione se dirigèrent vers le premier wagon, comme McGonagall le leur avait indiquer. Ils s'installèrent dans un des compartiments et attendirent, aucuns d'eux ne parlait. Le train se mit en route, il y avait toujours un silence de mort dans le compartiment. Le professeur McGonagall arriva, elle fit signe aux trois Gryffondors de la suivre, ils sortirent du compartiment et se dirigèrent vers le compartiment de la directrice. Dans le compartiment il y avait déjà tous les élèves qui voulaient refaire leur septième année à Poudlard. Il ne manquait pas beaucoup de monde. Dean, Seamus et Neville étaient là ainsi que Drago, Blaise et Pansy, il ne manquait qu'un élève dans la maison Serdaigle et un dans la maison Poufsouffle, mais Harry ne les connaissaient pas.
- Bonjour à tous, dit McGonagall. Je suis contente de vous revoir pour une nouvelle année, ceux qui étaient Préfet l'année dernière sont tous là, vous êtes bien évidemment Préfet cette année aussi. Vous pouvez y aller, sauf Miss Granger et Mr Malefoy.
Tous les élèves retournèrent dans leur compartiment, Hermione et Drago se dévisagèrent méchamment puis le professeur McGonagall reprit la parole.
- Vous êtes les deux meilleurs élèves de huitième année, vous êtes donc par conséquents Préfets en chef. Vous serez obligés de partager le même appartement, vous ferez des rondes le soir, vous avez le droit de donner des heures de retenues mais pour des motifs importants, vous serez chargés de préparer les bals. J'espère que vous ne vous disputerez pas en présence des autres élèves. Vous pouvez retourner avec vos amis.
Hermione retourna vite dans son compartiment.
- Qu'est-ce que McGonagall te voulais ? Demanda Ron.
- Elle m'a dit que j'était préfète en chef et mon homologue n'est autre que cette chère fouine de Malefoy.
- Ça c'est pas de chance, ricana Harry. Heureusement que vous ne devez pas partager le même dortoir.
- Justement si Harry, et c'est ça le problème passer un an avec cette maudite fouine. Je ne sais pas si je vais tenir toute l'année, il risque de me faire exploser. Si un jour vous voyez Malefoy bien amoché ne vous étonnez pas.
- Oh on ne sera pas étonnés, dit Ron. On sera plutôt satisfaits.
Les trois amis partirent de bons c½ur dans cette réflexion de Ron, le voyage se continua avec les trois Gryffondors qui essayaient de chercher comment Hermione pourrait faire pour faire rager Malefoy, le mettre hors de lui, le faire sortir de ses gonds et surtout le martyriser. Le Poudlard Express arriva et tous les élèves en descendirent. Hermione se dirigeait vers les diligences quand le professeur McGonagall vint la voir en courant.
- Miss Granger, miss Granger, j'ai oublier de vous dire quelque chose de très important dans le train. Vous devez prendre votre diligence avec Mr Malefoy, vous prendrez la dernière pour pouvoir vérifier que tous les élèves soit bien dans les diligences.
- Très bien professeur, merci de m'avoir prévenue.
- Mr Malefoy vous attend juste à côté du dernier wagon du Poudlard Express.
- Très bien, j'y vais tout de suite, merci.
- Bonne chance, dit Ron à l'adresse d'Hermione.
- Merci Ron, je croit que je vais en avoir besoin.
- Rappelles toi ce qu'on a dit dans le train, lui dit Harry. Ne te laisse pas faire par lui, fais-lui en voir de toutes les couleurs. C'est toi la plus forte.
- Tu as raison Harry, Drago Malefoy va voir à qui il va avoir à faire cette année. Bon je dois aller le rejoindre, on se retrouve dans la grande salle. Gardez-moi une place.
- Très bien à tout à l'heure, lui répondit Ron.
Hermione arriva devant Drago Malefoy, le dévisagea puis détourna le regard.
- Tu en as mis du temps pour arriver Granger. Weasley ne voulais plus te lâcher ?
- Occupe toi de tes affaires Malefoy, je ne pose pas de questions, alors ne le fais pas non plus.
- Oh fait Granger, il faut que je te dise quelque chose, je ne sais pas par ou commencer ...

Tags : Drago - Hermione - Chapitre 2

2 Une nouvelle répartition 26/07/2009



Le professeur McGonagall se leva et tout le monde se tut.
- Je vous pris d'accueillir comme il se doit les élèves de première année pour la cérémonie de répartition.
Les nouveaux élèves arrivèrent et la répartition commença.
- Bagnold Lola.
- Serpentard!
- Bell Susan.
- Gryffondor!
- Black Pierrick.
- Serpentard!
- Bones Bastien.
- Poufsouffle!
- Charmichael Maël.
- Poufsouffle!
- Chorley Camille.
- Serdaigle!
- Davies Mary.
- Serpentard!
- Dobbs Béa.
- Serdaigle!
- Flint Yinan.
- Serpentard!
- Higgs Tom.
- Poufsouffle!
- Jones Rick.
- Gryffondor!
- Kirke Ian.
- Poufsouffle!
- McDonald Dean.
- Poufsouffle!
- Montague Lise.
- Serpentard!
- Patil Inès.
- Gryffondor!
- Polkiss Samy.
- Poufsouffle!
- Roberts Margarette.
- Serdaigle!
- Ryan Flore.
- Gryffondor!
- Smith Mélanie.
- Serpentard!
- Turpin Laura.
- Serdaigle!
- Vance Jérémy.
- Gryffondor!
- Et Weasley Iris.
- Gryffondor!
- Bien, reprit le professeur McGonagall, maintenant que la répartition est terminée, j'aimerai vous parler des nouveautés de l'école. Tout d'abord je voulais vous présenter notre nouveau professeur de défense contre les forces du mal, Drago Malefoy!
- Scorpius, tu ne nous avais pas dit que ton père avait été engagé comme professeur! S'exclama Rose.
- A vrai dire je ne le savais pas.
- Qu'est-ce qu'il nous mijote encore? Questionna Albus.
- Aucunes idées, répondit Scorpius.
Le repas fut servi, après que les élèves aient rassasiés leur faim, ils montèrent se coucher. Le lendemain matin Rose fut la première à se levée, elle arriva dans la salle commune et y trouva Iris.
- Salut Rose, j'allais partir à la recherche de la grande salle.
- Viens, je t'accompagne.
Les deux Gryffondor arrivèrent sans encombres dans la grande salle, elles s'installèrent et commencèrent à déjeuner.
- Alors Iris, prête pour ton premier jour de cours?
- Oui, mais je stress un peu.
- Ne t'inquiètes pas, ça va bien se passer.
- J'espère!
A ce moment là Neville Londubat, le directeur de la maison Gryffondor arriva à la hauteur des filles.
- Bonjour rose, bonjour Iris, j'ai vos emplois du temps, tenez.
Il leur tendit un emploi du temps chacune puis partit s'occuper des autres élèves de sa maison.
- Oh non! S'exclama Rose. Je commence avec défense contre les forces du mal, la poisse!
- Bonne chance.
- Merci et toi tu commences par quoi?
- Potion!
- Ça va, Slughorn est cool. Bon si on y allait? Ça ne va pas tarder à sonner.
Rose et Iris se levèrent et se rendirent chacune à leur cour.

Tags : Scorpius - Albus - Rose - Chapitre 2 - 2ème partie

Chapitre 2: Obtenir des renseignements sur ses parents 14/02/2010



Durant le cours d'enchantement qui suivit, Harry ne réussit pas à se concentrer sur ce que le professeur Flitwick était en train de leur dire. Il était trop préoccupé par la lettre qu'il pensait envoyer à Rémus Lupin, juste après le cours qui allait suivre. Le cours passa à une lenteur déboussolente, Harry ne tenait plus en place et quand la sonnerie retenti pour annoncer la fin du cours, Harry fut le premier à sortir de la salle de classe. Il arriva dans la grande salle, s'installa, prit une plume et un bout de parchemin vierge, puis il commença à écrire.

« Bonjour Mr Lupin,

Je suis Harry Potter, je suis désolé de vous importuner, surtout pour ce que je vais vous demandez. Le professeur Rogue m'a donner votre adresse en me disant que vous aviez connu ma mère et que vous pouviez me parler d'elle. Pour tout vous dire ça fait bizarre de ne pas connaître ses parents. Je n'ai qu'une seule photo de ma mère, que m'a donner le professeur Rogue. Je ne me souviens pas de mon enfance, ni de mes parents. J'espère que vous pourrez m'aider à connaître un peu ma mère, car cela me tiens beaucoup à c½ur. En espérant que ma lettre ne vous a pas trop déranger.

Mr Harry Potter »

Harry mangea vite dans l'espoir d'avoir un peu de temps pour aller à la volière et envoyer sa lettre avant que son prochain cours ne commence. Après, il ne lui restait plus qu'à trouver un moyen pour parler à Dumbledore, puisque Rogue lui avait dit que celui-ci avait connu sa mère. Il avait même une idée en tête pour aller dans le bureau du directeur. Le cours qu'il avait cet après-midi était celui de métamorphose avec le professeur McGonagall. Il n'avait qu'à demander à son professeur de l'amener jusqu'au bureau de Dumbledore, en espérant que McGonagall accepte. Harry finit son repas et eut le temps de se rendre à la volière, il arriva à temps pour le début de son cours de métamorphose. Cette fois-ci aussi Harry eut du mal à se concentrer sur le cours que lui donnait son professeur.. Dès que la cloche annonça la fin du cours, Harry se rendit au bureau du professeur McGonagall.
- Vous voulez me parler Mr Potter?
- Oui professeur.
- C'est parce que vous avez du mal à suivre mon cours?
- Non professeur.
- Pourtant vous aviez l'air absent pendant ses deux heures de cours.
- J'ai eu du mal à me concentrer, mais tout ira mieux d'ici demain professeur.
- Je l'espère Mr Potter, alors que vouliez-vous me dire?
- Je voulais savoir si vous pouviez m'amener dans le bureau du professeur Dumbledore s'il vous plaît.
- Que voulez-vous y faire?
- Je voulais demander quelque chose au professeur Dumbledore.
- Personne d'autre ne peut vous aidez Mr Potter?
- Non professeur.
- Bon, très bien, alors suivez-moi.
Le professeur McGonagall fit traverser le château à Harry, en passant par des portes et des escaliers. Enfin elle arriva devant une statue sur un pilonne et prononça.
- Sorbet citron!
La statue pivota pour laisser place à des escaliers.
- Voilà Mr Potter, je vous laisse maintenant, J'ai des choses à faire.
Harry grimpa les escaliers et arriva devant une porte, frappa quelques coups pour signaler sa présence et attendit une réponse.
- Entrez! Dit soudain le professeur Dumbledore d'une voix lointaine.
Harry poussa la porte et entra. Dumbledore était assis à son bureau et regardait Harry.
- Harry, je t'en pris viens t'asseoir.
Dumbledore montrait à Harry une chaise en face de son bureau. Harry s'assit à la place indiquée et attendit un moment avant de briser le silence.
- Professeur, le professeur Rogue m'a dit que vous pourriez me parler de ma mère.
- Lily et James Potter, en effet, je les connaissais.
- Vous connaissiez mon père?
- Je ne peux donner qu'une seule réponse à ta question. Il te faudra du temps pour tout savoir. Et tu en ignores beaucoup. Beaucoup plus que tu ne le penses.
- Mes parents sont mort et je cherche simplement à avoir des informations sur eux pour les connaître, par le biais de personnes qui les connaissaient.
- En effet ta mère est morte, mais ce n'est pas le cas de ton père.
- Quoi! Mon père n'est pas mort?
- James Potter est mort le même jour que ta mère.
- Mais je croyais que mon père n'était pas mort! N'est-ce pas ce que vous venez de dire?
- En effet ton père n'est pas mort!
- Je ne comprend plus rien
- James Potter n'était pas ton vrai père.
- Mais qui est-ce alors?
- Tu as encore du temps pour le découvrir. Mais la réponse est sous tes yeux. Cependant avant que tu ne découvres qui est ton père, il vaudrait mieux que tu essaies d'en découvrir plus sur ta mère.
- Vous pouvez me parler d'elle?
- Ta mère était dans la même maison que celle dans laquelle t'as envoyé le Choixpeau. C'était une excellente élève, aussi douée que Miss Granger. Elle a fait gagner beaucoup de points à la maison Gryffondor durant sa scolarité. J'étais déjà directeur de Poudlard à cette époque, et tout comme maintenant, j'aimais observer les élèves. Tout comme Miss Granger, ta mère ne supportait pas que l'on ne respecte pas les règlements. Elle était prête à aider les autres s'ils en avaient besoin. Le regard que pouvais lui porter les autres ne la dérangeait guère. Pour elle, tant qu'elle faisait ce qu'elle pensait bon, c'était le principal. Ta mère à réussit ses Aspics haut la main. Elle a ensuite put se concentrer sur le métier dont elle rêvait. Elle est devenue Médicomage. Dans le monde des moldus se sont les médecins. Ta mère s'occupait de chaque patient avec beaucoup d'intérêt et de volonté. Pour elle tout le monde avait le droit d'être soigné convenablement et je dois dire que je suis complètement d'accord avec ça. Ta mère était très appréciait par les gens qu'elle soignait et ceux avec qui elle travaillait. Elle se maria avec James Potter quelques temps après avoir commencer à travailler. Ils vécurent heureux un petit moment. Et puis un jour Lord Voldemort à commencer à s'intéresser de trop près à ta mère et James. Avec leur accord, j'ai aider James et ta mère à trouver un endroit ou ils pourraient se cacher. Peu de gens savaient ou ils étaient. Lily t'a donner la vie et vous avez continuer à vivre en paix pendant un an. Je pense que quelqu'un a du dire à Voldemort ou ils se trouvaient car Voldemort est venu vous trouvez. Et je pense que tu connais la suite.
- Oui professeur, Voldemort a tuer ma mère et mon... et James Potter et il n'a pas réussit à ma tuer.
- C'est un peu plus compliquer que ça, mais dans l'immédiat c'est une bonne explication.
- Et est-ce que...
- Tu sauras ce qui s'est réellement passé?
Harry hocha la tête en signe d'approbation.
- Oui tu sauras tout, mais en temps voulu, et je suis désolé de te dire que ce n'est pas ce soir. Je pense qu'il est grand temps d'aller dîner maintenant.
Harry n'avait pas remarquer qu'il était déjà l'heure du repas. Sa discussion avec Dumbledore lui avait complètement fait oublier la notion du temps.
- Au fait Harry, s'exclama le directeur, une dernière chose, essaie de te concentrer un peu plus en cours à partir de demain.
- Oui professeur.
Harry sortit du bureau, suivit par Dumbledore. Ils marchèrent silencieusement le long des couloirs sombres menant à la grande salle.
- Il est temps de nous séparer Harry. Je dois rentrer par une autre porte. Bon appétit!
- Merci professeur.
Harry et Dumbledore étaient arrivés devant la grande salle. Le temps était passé vite malgré le silence qui avait régner durant le voyage. Harry regarda partir le directeur, puis il entra dans la grande salle. Il s'assit aux côtés de Ron et d'Hermione, puis se servit.
- Ah! Enfin te voilà! Lança Ron. Mais ou étais-tu passé?
- J'était en train de parler avec le professeur Dumbledore.
- Ah... ok.
- Harry, dit calmement Hermione, tu n'as pas l'air dans ton assiette, que se passe-t-il?
- J'ai appris que James Potter n'était pas mon père voilà tout, mais ne me demander rien s'il vous plaît. Je n'ai pas très envie d'en parler pour le moment.
Malgré leur envie de poser des questions Ron et Hermione se retinrent. Le repas se déroula donc en silence.

Tags : Le véritable père - Chapitre 2

2 Sortie explosive 19/02/2015


N'en pouvant plus de tourner en rond au Terrier, je décidais de me rendre sur le chemin de traverse pour me changer un peu les idées. Je me dirigeais donc vers la chambre de Ron, pour proposer à celui-ci et à Hermione de m'accompagner. La chambre était plongée dans le noir, Hermione lisait un livre dans un coin, éclairée grâce à une lampe de chevet. Ron, de son côté regardait le plafond sans la moindre expression sur son visage.
- Je ne voudrais pas vous déranger mais je vais sur le chemin de traverse, vous voulez m'accompagner ?
Hermione posa son livre et se tourna vers moi.
- On arrive.
Ron n'avait pas eu la moindre réaction, mais consenti tout de même à se lever de son lit.
En arrivant sur le chemin de traverse, je proposais à mes amis d'aller boire un verre au chaudron baveur, ce que nous firent.
- Tu as des nouvelles des autres ? Demanda Hermione.
- Je n'ai pas cherché à en avoir, tu en as eu toi ?
- Je ne leur ai pas envoyé de hibou non plus.
Après cette courte conversation, le silence reprit sa place. L'ambiance était pesante. Soudain Ron prit la parole.
- Je ne sais vraiment pas ce qu'on est venus faire ici, c'est d'un ennui mortel, j'aurais mieux fait de rester chez moi.
- Personne ne t'as forcé à venir Ron, je vous ai simplement proposé de m'accompagner, tu pouvais très bien dire non et rester chez toi.
- Ah ben non parce que madame Hermione a décidait que nous venions.
- Je pensais que ça te ferait plaisir, mais tu pouvais très bien dire non, mais tu ne dis jamais rien, tu n'ouvres jamais la bouches, tu restes dans ta bulle, dans ton silence.
- C'est peut être parce que je souffre ! Toi tu ne sais pas ce que c'est de perdre quelqu'un !
- Tu rigoles j'espère ? J'ai du soumettre mes parents au sortilège d'amnésie ! Ils ne savent même plus qui je suis, c'est comme si je n'avais jamais existé pour eux. Je n'ai plus de famille Ron, je suis toute seule. Surtout que tu me laisses de côté, pour me faire me sentir encore plus seule !
Si jusqu'à présent nous étions comme des fantômes dans le bar, nous étions maintenant l'attraction du jour, tous les visages étaient tournés vers nous. Ce qui n'empêchait pas Ron et Hermione de continuer leur dispute.
- Mais ils sont toujours vivants, Fred est mort lui !
- Pour moi c'est comme si ils étaient mort, je ne peux plus rien vivre avec eux !
- Tu ne comprends rien de toute façon, comme d'habitude !
- D'un autre côté tu ne dis rien Ron ! Tu restes enfermé dans ton monde en pensant que tout le monde comprend ce que tu ressens et seras là pour supporter ta mauvaise humeur et ta tristesse. On a tous perdu quelque chose dans cette bataille, tu n'es pas le seul à souffrir. Mais encore une fois tu penses être seul à avoir perdu quelqu'un, seul à souffrir ! Mais tu fais tout pour être seul et rester seul ! Tu veux qu'on fasse quoi ? Dès qu'on s'approche on à droit à un regard des plus noirs et si par malheur on te parle, c'est un déluge de paroles incendiaires qui nous arrive en plein visage. On est pas fou, ça ne nous plait pas de nous faire faire envoyer balader, alors on te laisse seul. C'est un cercle vicieux Ron, et il n'y a que toi qui puisses le briser.
- Vous ne comprenais vraiment rien ! Fred est mort ! MORT !
- Si ça on peut le comprendre, mais on n'est pas là pour supporter tes humeurs capricieuses. On est là pour toi si tu as besoin de parler et de t'exprimer, mais de façon convenable, nous ne sommes pas des punching-balls sur lesquels tu peux déverser ta colère. Tu ne cherches même pas à savoir comment je me porte, pourtant je suis ta copine il me semble ! Je n'ai même plus l'impression d'avoir un copain, j'ai l'impression de devoir soutenir une loque humaine à longueur de temps. Une loque humaine à qui il faudrait mettre un coup de pied dans le derrière pour le relever et lui faire retrouver sa vie normale. Tu crois que ça m'amuse de vivre ça à longueur de temps ?
- Je ne te force pas à me supporter, si tu en as marre tu peux partir !
- Fais attention à ce que tu dis Ron, parce que c'est ce qu'il pourrait bien finir par arriver. Ne sors pas des paroles de ce genre sans avoir réfléchi aux conséquences avant.
- Je n'ai pas besoin d'une mère pour me tenir la main !
- Et moi je ne peux pas te laisser sombrer sans rien faire ! Je te vois dépérir de jours en jours et c'est un vrai supplice ! Alors oui tu as besoin de temps, mais arrêtes de croire que la vie s'est arrêtée. Tu crois que Fred aimerait te voir dans cet état là ? Lui qui était toujours remplis de joie de vivre et le premier à faire la moindre bêtise. Il vivait dans l'espoir d'amuser un maximum de personnes, de leur faire voir le côté amusant et comique de la vie où d'une situation. Alors si tu veux lui rendre un hommage digne de lui, reprend toi en main, reprend ta vie en main et montre aux autres que la vie peut être belle et amusante ! Montres leur qu'un drame n'est pas la fin d'une famille. Rend lui hommage en riant plutôt qu'en pleurant !
- Tu ne sais pas de quoi tu parles ! Tu ne connaissais pas Fred !
- C'est vrai qu'à Poudlard je n'ai pas eu l'occasion de voir comment il réagissait ! Je ne l'ai jamais vu pleurer, jamais vu triste. Il préférait voir le verre à moitié plein plutôt qu'à moitié vide ! Même lorsqu'Ombrage était là, il ne se plaignait pas de son sort et il aidait les autres élèves à accepter ce qu'elle leur faisait subir. Il était bienveillant et présent pour les autres. Tout le contraire de ce que tu es en ce moment.
- Tu ne sais pas de quoi tu parles !
- C'est tellement facile de dire ça Ron, de se renfermer dans son malheur au lieu d'affronter la douleur et le chagrin. Après tout c'est un choix, c'est ton choix. Mais ne nous reproches pas ce choix justement ! Je dois bien t'avouer qu'au jour d'aujourd'hui je ne sais pas si je vais tenir encore longtemps dans cette situation. Je t'aime et je tiens à toi, mais je ne peux pas me laisser sombrer avec toi. Voldemort à déjà fait suffisamment de dégâts comme ça. Maintenant qu'il n'est plus là, il ne devrait plus pouvoir nous atteindre à ce point. On s'est battu pour retrouver notre liberté et le plaisir de vivre en paix. On a gagné cette bataille, ça n'a pas été facile et je ne laisserai personne me priver de ma liberté et du bonheur que je peux enfin vivre maintenant. Si je sombre avec toi je ne serai plus libre et c'est quelque chose que je refuse. Avec toi je suis sur une corde raide. Je risque de tomber d'un instant à l'autre. Tu as les cartes en main Ron, c'est à toi de décider comment tu veux vivre. Si tu veux vivre avec ou sans moi. Mais je te préviens je n'attendrais pas indéfiniment.
La tension était palpable à notre table et pour la première fois depuis la mort de Fred, les yeux de Ron retrouvèrent une expression. Les paroles d'Hermione l'avait touché au plus profond de lui et ses yeux semblaient affolés de se dire qu'il était sur le point de perdre sa petite copine.
- Je ne sais pas quoi dire...
- Réfléchis, mais ne traînes pas trop, je ne sais pas combien de temps je peux rester sur cette corde sans tomber ! Harry, je pense qu'il est temps de rentrer. En tout cas moi je vais rentrer. Je ne suis plus vraiment d'humeur à me promener, j'ai besoin de me reposer et de réfléchir tranquillement.
- Je comprends, c'est vrai que c'était peut être un peu tôt pour sortir. Rentrons !
En arrivant au Terrier, Hermione partit dans son coin, Ron suivit son exemple, et une fois encore je me retrouvais seul à tourner en rond dans cette maison.

Tags : Harry - Hermione - Chapitre 2

2 Une nouvelle répartition 11/01/2016

Albus, Rose et Scorpius arrivèrent dans la grande salle et s'installèrent à la table des Gryffondor. Quand tout le monde fut installé, le professeur McGonagall prit la parole.
- Bienvenus à tous ! J'espère que vous avez passé de bonnes vacances et que vous êtes prêts à entamer cette nouvelle année, mais tout de suite, place à la répartition des 1ères années !
Les 1ères années entrèrent dans la grande salle aussi angoissés les uns que les autres. Ils se dirigèrent jusqu'au chapeau magique qui se déchira pour former une bouche et se mit à réciter :
- Je n'suis pas d'une beauté suprême
Mais faut pas s'fier à ce qu'on voit
Je veux bien me manger moi-même
Si vous trouvez plus malin qu'moi.

Les hauts-d'forme, les chapeaux splendides,
Font pâl'figure auprès de moi
Car à Poudlard, quand je décide,
Chacun se soumet à mon choix.

Rien ne m'échapp' rien ne m'arrête
Le Choixpeau a toujours raison
Mettez-moi donc sur votre tête
Pour connaitre votre maison.

Si vous allez à Gryffondor
Vous rejoindrez les courageux,
Les plus hardis et les plus forts
Sont rassemblés en ce haut lieu.

Si à Poufsouffle vous allez,
Comme eux vous s'rez juste et loyal
Ceux de Poufsouffle aiment travailler
Et leur patience est proverbiale.

Si vous êtes sage et réfléchi
Serdaigle vous accueillera peut-être
Là-bas, ce sont des érudits
Qui ont envie de tout connaître.

Vous finirez à Serpentard
Si vous êtes plutôt malin,
Car ceux-là sont de vrais roublards
Qui parviennent toujours à leurs fins.

Sur ta tête pose-moi un instant
Et n'aie pas peur, reste serein
Tu seras en de bonnes mains
Car je suis un chapeau pensant !

C'est après cette charmante chanson que le professeur Londubat sortit un parchemin de sa poche et commença à annoncer la liste des élèves pour la répartition.
- Abbot Leila !
- Poufsouffle !
- Aubrey Luc !
- Serdaigle !
- Baddock Liam !
- Poufsouffle !
- Black Iliana !
- Serpentard !
- Cauldwell Maina !
- Gryffondor !
- Chang Jérémy !
- Serdaigle !
- Dave Martin !
- Serpentard !
- Dobbs Flavie !
- Serdaigle !
- Edgecombe Louna !
- Gryffondor !
- Eskivdur Diana !
- Serpentard !
- Flint Lorna !
- Serpentard !
- Frobisher Victoria !
- Gryffondor !
- Goldstein Louis !
- Serdaigle !
- Greengrass Edna !
- Poufsouffle !
- Harper Nohlan !
- Poufsouffle !
- Hooper Dany !
- Serdaigle !
- Imago Lucy !
- Serpentard !
- Jones Amelia !
- Poufsouffle !
- Kirke Ness !
- Serdaigle !
- Lee Sandra !
- Gryffondor !
- Lynch Wendy !
- Gryffondor !
- Madley Zora !
- Serpentard !
- McDonald Sarah !
- Serpentard !
- Nott Louison !
- Serpentard !
- Ogden Joris !
- Poufsouffle !
- Patil Naya !
- Serdaigle !
- Potter Lily !
Lily avança vers le Choixpeau avec une peur lisible dans ses yeux. Neville Londubat posa le Choixpeau sur sa tête.
- Gryffondor ! Annonça le Choixpeau.
Rose, Albus, James et Iris Weasley crièrent de joie à l'annonce du verdict et firent une place à Lily à côté d'eux. La répartition continua.
- Poufsouffle Clara !
- Poufsouffle !
- Quirke Ian !
- Serdaigle !
- Robins Nina !
- Serpentard !
- Sloper Paul !
- Gryffondor !
- Spinnet Anna !
- Serdaigle !
- Towler Clémence !
- Serpentard !
- Turpin Maeva !
- Gryffondor !
- Urquhart Tania !
- Gryffondor !
- Vaisey Léonora !
- Poufsouffle !
- Warrington Doriane !
- Gryffondor !
- Weasley Hugo !
- Gryffondor !
Tout comme après l'annonce pour Lily, toute la famille cria de joie et s'écarta une fois encore pour faire une place à Hugo.
- Whitby Jonas !
- Serdaigle !
- Et enfin, Zeller Justin !
- Poufsouffle !
Le professeur McGonagall se leva de nouveau pour prendre la parole.
- Je tiens à annoncer la bienvenue à tous les nouveaux élèves, je suis heureuse de voir que d'année en année, nous avons de plus en plus de nouveaux élèves. Je compte sur tous les élèves pour se donner au maximum dans chacune des matières pour réussir son année au mieux. Pour les nouveaux élèves sachez que le professeur référent de Gryffondor est Mr Londubat, le professeur d'Herbologie, celui de Poufsouffle est le professeur Trewlaney, qui s'occupe de la divination, celui de Serdaigle est le professeur Flitwick qui enseigne les sortilèges et enfin le professeur référent de Serpentard est le professeur Slughorn qui vous enseignera les potions. Je tiens à vous rappeler qu'il est interdit à tous les élèves de se rendre dans la forêt interdite et qu'il est interdit de se promener dans les couloirs après le couvre feu de 23 heure. Enfin je voudrais vous présenter le nouveau directeur adjoint de l'école, qui enseignera aussi la défense contre les forces du mal, le professeur Cormac McLaggen. Je compte sur vous pour lui offrir un accueil des plus chaleureux pour son arrivée. Avant d'entamer le repas, nous allons chanter tous ensemble l'hymne de l'école.
Le professeur McGonagall se rassit et le texte de l'hymne apparut en hauteur pour que chacun puisse la chanter, ce que firent tous les élèves :
- Poudlard, Poudlard, Pou du Lard du Poudlard
Apprends-nous ce qu'il faut savoir,
Que l'on soit jeune ou vieux ou chauve
Ou qu'on ait les jambes en guimauve,
On veut avoir la tête bien pleine
Jusqu'à en avoir la migraine
Car pour l'instant c'est du jus d'âne
Qui mijote dans nos crânes
Oblige-nous à étudier
Répète-nous c'qu'on a oublié
Fais de ton mieux, qu'on se surpasse
Jusqu'à c'que nos cerveaux crient grâce.

Après le repas nos trois amis se rendirent dans leur salle commune.
- Vous pensez quoi du fait que Cormac McLaggen soit le nouveau professeur de défense contre les forces du mal et le nouveau directeur adjoint ? Demanda Scorpius.
- Je n'en sais trop rien..., répondit Rose.
- Nous verrons bien ! Finit Albus.
Et c'est sur cette question sans réponse, que nos trois Gryffondor partirent se coucher.

Tags : 3ème année à Poudlard - Chapitre 2

2 Nouvelle répartition et nouveau discours 18/07/2017



Lorsque les nouveaux élèves arrivèrent au pied de l'estrade le professeur McGonagall se leva et s'approcha du chapeau. Depuis qu'elle était devenue directrice de Poudlard elle avait demandé de pouvoir continuer à faire la répartition des nouveaux élèves. Personne n'avait trouvé à y redire.
- Bienvenus à tous, annonça-t-elle. Je suis heureuse de vous accueillir dans cette école pour les 7 années à venir. Nous allons procéder à la cérémonie de répartition qui vous dira dans quelle maison vous allez être envoyés. Mais avant de commencer notre célèbre Choixpeau à quelques mots à vous dire.
- Vous me connaissais tous certainement
Peut être avec les ans
Ou alors simplement de nom
C'est moi qui choisi votre maison.
Je suis là pour vous aider
Dans votre tête je vais écouter
Vos désirs et vos envies
Et ainsi vous serez répartis.
Je vous enverrai à Gryffondor
Si votre loyauté est sans égale
Si vous êtes honnêtes et forts
Et que votre travail est idéal.
Serpentard sera pour vous
Pour les élèves sûrs de tout
Les vrais petits malins
Qui veulent toujours arriver à leurs fins.
Vous intègrerez la maison Serdaigle
Si vous réfléchissez et êtes des érudits
Que vous aimez respecter les règles
Etre sage et de bons amis.
Vous vous retrouverez à Poufsouffle
Juste et loyal même quand le vent souffle
Une patience à toute épreuve
Donnez-moi en la preuve.
Les dernières années n'ont pas été faciles
Avec les aventures que vous avez franchies
Ne rester pas coincer sur une île
Autour de vous sont vos amis.
Donnez-vous les moyens de réussir
Les professeurs verront venir
Les bêtises et les sottises
Les punitions seront de mise.
- Lorsque j'appellerai votre nom, vous vous avancerez, je mettrais le Choixpeau sur votre tête et vous serez répartit dans les différentes maisons, annonça le professeur McGonagall. Allons-y. Aubrey Jessie.
-Serdaigle !
- Barjow Loïc.
- Serpentard !
- Bell Louise.
- Gryffondor !
- Black Adrien.
- Poufsouffle !
- Black Anaïs.
- Serpentard !
- Bonaccord Dylan.
- Poufsouffle !
- Bones Manon.
- Serdaigle !
- Bozo Ludovic.
- Poufsouffle !
- Brûlopot Anna.
- Gryffondor !
- Carmichael Maelle.
- Serpentard !
- Chorley Lucie.
- Gryffondor !
- Coote Tom.
- Poufsouffle !
- Cresswell Louane.
- Serdaigle !
- Croupton Agathe.
- Poufsouffle !
- Dave Rémy.
- Serdaigle !
- Dearborn James.
- Gryffondor !
- Delanay Albert.
- Poufsouffle !
- Diggory Edward.
- Serpentard !
- Gaunt Annabelle.
- Serpentard !
- Higgs Samuel.
- Gryffondor !
- Londubat Jasmine.
- Serdaigle !
- Marchebank Elena.
- Poufsouffle !
- Nott Belle.
- Poufsouffle !
- Peakes Joanne.
- Gryffondor !
- Robins Diana.
- Serdaigle !
- Schacklebot Raphael.
- Serpentard !
- Thickey Lana.
- Serdaigle !
- Volkov Lyna.
- Poufsouffle !
- Et enfin Zograf Lucia.
- Gryffondor !
- Bien, maintenant que la répartition est finie, j'ai quelques mots à vous dire. Tout d'abord je voudrais vous présenter notre nouveau professeur de défense contre les forces du mal Malcom Baddock. J'espère que vous lui ferez le meilleur accueil possible au sein de notre école. J'aimerai également vous dire de faire attention à ce que vous faîtes. Ne vous mettez pas en danger. Je conçois très bien qu'il soit de votre âge d'essayer d'enfreindre les règles, mais souvenez vous bien de ce qui s'est passé les années précédentes, alors ne prenez aucuns risques inconsidérés. Enfin si vous avez le moindre souci, vous savez que les professeurs quels qu'ils soient seront toujours à votre écoute et feront leur maximum pour vous aider au mieux. Je compte sur vous pour remplir vos têtes de tous ce que vous pourrez y faire rentrer pour devenir de très grands sorciers, vous en êtes tous capable, je le sais sinon vous ne seriez pas ici. Maintenant je vais vous laisser remplir vos estomacs, bon appétit et bonne nouvelle année à tous !
Les élèves se jetèrent sur la nourriture. Rose, Albus et Scorpius en profitèrent pour discuter en même temps.
- Que pensez-vous de cette répartition ? Demanda Rose.
- McGonagall a raison, nous devons apprendre à faire attention à nous. Répondit Scorpius.
- Et moi j'ai beaucoup aimé la chanson du Choixpeau qui nous dit qu'on sera sanctionné si on fait une bêtise, ajouta Albus.
- D'un autre côté c'est normal d'avoir une sanction quand on ne respecte pas le règlement. En tout cas j'ai hâte de voir ce que ça donne avec ce nouveau professeur.
Albus et Scorpius acquiescèrent et finirent leur repas. Ils se rendirent ensuite dans leur salle commune et partirent se coucher pour être en forme pour le début des cours le lendemain matin.

Tags : 4ème année à Poudlard - Chapitre 2