7 tagged articles Chapitre 3

3 Les problèmes de Scorpius 21/07/2009

 



Après que le Choixpeau ait placé les premières années dans leur maison, le professeur McGonagall prit la parole.
- Maintenant que tout le monde est placé dans sa maison, la banquet va pouvoir commencer, cependant, j'aimerai vous dire quelques mots avant. Pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis la directrice de Poudlard, chaque maison à un directeur de maison, pour Gryffondor c'est le professeur Londubat, qui enseigne l'herbologie, pour la maison Poufsouffle c'est le professeur Trewlaney, enseignante de divination, pour les Serdaigles, c'est le professeur Flitwick, enseignant des sortilèges et pour la maison Serpentard, le professeur Slughorn, qui est l'enseignant des potions. Après le banquet, tous les élèves iront voir leur préfets. Mr Frobisher Sergio, pour la maison Gryffondor, Mlle Whitby Clare, pour les Poufsouffle, Mlle Lovegood Tina, pour la maison Serdaigle et Mr Baddock Antoine, préfet des Serpentard, ils vous donnerons le mot de passe pour rentrer dans les salles communes et les dortoirs, les premières années se sont les préfets qui vous montrerons le chemin pour accéder à vos salles communes. Passez une bonne soirée et bon appétit!
Dès que le professeur McGonagall eut finit de parler, les tables se remplirent de délicieux plats et d'excellentes boissons. Rose et Albus se régalaient, Scorpius lui, refusa de manger quoi que se soit. La réaction de son père l'angoissait tellement, qu'elle lui coupait la faim.
- Scorpius, pourquoi tu ne manges pas ?
- D'après toi Rose!
- Tu sais ce n'est pas ta faute si le Choixpeau t'as envoyer à Gryffondor, ton père comprendra.
- Tu ne le connais pas, je vais être la honte de la famille.
- Scorpius ne dit pas de bêtises, ton père n'est pas idiot, il sait très bien que c'est le Choixpeau qui décide de la maison dans laquelle tu es envoyé.
- Ce n'est pas vrai Rose, commença Albus.
- Oh toi la ferme!
- Non je ne la fermerai pas! Chacun peut dire où il préfère aller, c'est mon père qui me l'a dit.
- Voilà j'aurai dû demander d'aller à Serpentard, mon père va me tuer.
- Mais tu n'étais pas au courant et je pense que ton père ne le sais pas non plus.
- Ça c'est pas sûr, il en sait plus qu'on ne le pense!
Rose voulait répondre, mais elle ne savait pas quoi dire. Les plats disparurent et les préfets donnèrent le mot de passe pour accéder aux salle commune, aux autres élèves de leur maison.
- Les premières années, suivez-moi, cria Sergio Frobisher, pour que tous les élèves de première année de Gryffondor puisse l'entendre. Sergio fit passer les nouveaux Gryffondor à droite, à gauche, tous se demandaient s'il connaissait vraiment le chemin. Finalement Sergio s'arrêta devant le portrait de la Grosse Dame.
- Lumos!
Le tableau pivota et tout le monde entra.
- Oh! c'est vraiment magnifique, s'exclama Rose ravie.
- Le dortoir des filles est en haut des escaliers à droite, celui des garçons en haut à gauche, vos affaires ont déjà étaient montés.
Rose et Albus se dépêchèrent d'aller voir les dortoirs, Scorpius, quant à lui, s'assit dans le premier fauteuil à côté de lui, en pensant toujours à la réaction de son père.
Rose se leva de bonne heure le lendemain matin, elle sortie du dortoir en faisant le moins de bruit possible, elle se dirigea vers la salle commune, elle était vide, elle décida de s'asseoir sur un des canapés devant le feu qui crépitait, elle se mit à penser à sa première journée de cours, quand soudain, un grognement se fit entendre. Rose sursauta et regarda en direction du bruit, à sa grande surprise elle vit Scorpius avachi sur le fauteuil, où il s'était assis la veille pour réfléchir. Rose s'assit pas terre à côté de lui, elle voulait le réveiller, mais ne savait pas comment s'y prendre pour ne pas l'effrayer. Elle décida tout simplement de l'appeler.
- Scorpius, Scorpius réveilles toi! Scorpius mais réveilles toi enfin!
Scorpius n'avait pas bougé d'un poil, il dormait encore à poings fermés.
- Scorpius! appela Rose un peu plus fort.
Toujours rien, Rose perdit patience, elle décida d'employé la manière forte et commença à le secouer.
- Mais Scorpius bon sang, réveilles toi, aller debout, debout!
Après s'être fait secouer dans tous les sens Scorpius ouvrit les yeux.
- Enfin il était temps, je commençais à me faire du soucis, tu vas bien Scorpius?
- Oh! Rose c'est toi, je vais bien merci, mais quelle heure est-il ?
Rose regarda autour d'elle, elle finit par voir une horloge au dessus de la cheminée.
- Eh ben, il est six heure vingt-six.
- Six heure vingt-six! mais c'est pas un peu tôt ça ?
- Non, je ne pense pas, c'est le premier jour, il ne faut pas être en retard.
- Les autres sont déjà levés ?
- Non, j'étais la première pourquoi ?
- C'est juste que c'est beaucoup trop tôt pour moi.
- Oh! ben désoler, rendors-toi si tu veux!
- Non, c'est trop tard maintenant.
- Bon on fait quoi ?
- Je te propose d'aller se préparer et après de descendre dans la grande salle pour déjeuner.
Quinze minutes plus tard Rose et Scorpius arrivèrent dans la grande salle, la moitié des Gryffondor étaient réveillés et se préparaient avant de descendre. Quand Rose et Scorpius arrivèrent dans la grande salle, elle était presque vide. Ils allèrent s'asseoir à la table des Gryffondor et commencèrent à manger. Dix minutes plus tard, Albus les avait rejoints, ils parlaient de leur première journée de cours à Poudlard, Scorpius avait totalement oublier son père. Soudain les hiboux apparurent, c'était l'heure du courrier, Albus, Rose et Scorpius reçurent chacun une lettre de leurs parents. Rose fut la première à prendre sa lettre, déchira le papier et commença à lire.

" Rose ma chérie,

Ton père et moi sommes tellement heureux de ton admission à Gryffondor, j'espère que tout s'est bien passer pour toi hier, et que cette première journée de cours se déroulera très bien. Ton père n'est pas très content de savoir que tu es amie avec Scorpius Malefoy, mais ne fait pas attention à ce qu'il te dit, tu as le droit d'être amie avec qui tu veux. Hugo veut que tu saches qu'il à hâte d'être à Noël pour te voir, tu lui manques beaucoup et à nous aussi. On te fais d'énormes bisous. On t'aime.

P.S: Si tu as le moindre soucis n'hésites pas à nous écrire, où même si c'est juste pour donner des nouvelles.

Bisous
Maman."

Rose fut très contente d'avoir des nouvelles de ses parents et de son frère. Pour elle la journée commencait à merveille. Albus, lui ne se dépêcha pas de prendre la lettre, n'y même de l'ouvrir, mais il avait vraiment hâte de la lire même si il ne le montrait pas.

" Albus chéri,

Félicitation pour ton entrée à Gryffondor, nous sommes heureux pour toi, hier nous sommes allés chez grand-mère et grand-père avec Ron et Hermione, Lily n'a pas arrêter de poser des questions à Fleur, pour savoir comment elle pouvait faire pour être plus belle, Ron et ton père ont bien rigoler, ils n'arrêtaient pas de lui dire qu'elle était magnifique et qu'elle n'avait rien à changer, mais tu connais Lily, elle n'en croyait pas un mot. Nous espérons que tout s'est bien passer pour toi.

Bisous, on t'aime
Maman."

Albus ne put s'empêcher de raconter à Rose, les exploits de Lily, comme il disait, ils en rigolèrent ensembles puis se tournèrent vers Scorpius. Le courrier était arriver depuis cinq minutes et il n'avait pas encore toucher à sa lettre.
- Scorpius, tu as reçu une lettre, lui dit Rose.
- Je sais, mais elle vient de mon père, je n'ai pas du tout envie de l'ouvrir.
- A ta place je l'ouvrirai, il n'y a peut être rien de méchant dedans.
Après cinq minutes d'acharnements de la part de Rose, Scorpius décida de prendre sa lettre, l'ouvrit et la lut.

" Scorpius!

Je suis vraiment déçu, comment as-tu pu être envoyer à Gryffondor, tu es une vrai honte pour la famille, en plus j'ai appris que tu traînais avec Rose Weasley et Albus Potter, quand vas tu apprendre à écouter ce que je te dit? N'approches pas Weasley et Potter, ils sont une honte à leur sang. Ta mère était en pleure en apprenant tout ce que tu avais fait, depuis si peu de temps. Je serais à Poudlard ce soir pour voir le professeur McGonagall, je veux te voir et d'ici là je ne veux plus le moindre dérapage. Compris ?

Drago Malefoy"

Scorpius jeta la lettre sur la table et sortit de la grande salle en courant sous les yeux ébahis d'Albus et Rose.
Après avoir vu Scorpius sortir de la salle en courant, Rose s'empara de la lettre que Scorpius avait laissé sur la table et la lut.
- Pas étonnant qu'il soit parti comme ça, regarde!
Rose tendit la lettre à Albus qui la lut à son tour.
- Mais pour qui il se prend ce Drago Malefoy? Nous traiter de sang impur!
- Albus, je pense que pour le moment ce n'est pas le plus important, il faut retrouver Scorpius. Aller viens!
Rose et Albus se levèrent, sortirent de la grande salle, puis ils commencèrent à chercher leur ami.
- On va déjà aller voir dans la salle commune, on sait jamais.
- Oui, si tu veux, mais nous traiter de sang impur franchement, quel culot!
- Albus, pas maintenant, je t'ai dit, la priorité est de retrouver Scorpius.
- Oui, je sais, je sais.
Ils arrivèrent dans la salle commune.
- Scorpius, Scorpius, c'est Rose, tu es là ?
Aucune réponse.
- Albus, on fait quoi? Il est pas là!
- Ben on n'a qu'à aller à notre premier cours, il devrait y être.
- Bonne idée, allons-y!
Albus et Rose se dirigèrent vers leur premier cours, potion avec le professeur Slughorn, Scorpius n'était pas encore là. Le professeur Slughorn fit entrer les élèves, Scorpius n'était toujours pas là. Après le cours de potion, direction défense contre les forces du mal, toujours aucunes traces de Scorpius. Après le cours de défense contre les forces du mal, Albus et Rose se rendirent dans la salle commune pour manger, Scorpius n'était pas là, Rose s'inquiétait de plus en plus.
- Albus, Scorpius à séché tous ses cours ce matin, et on ne sait pas du tout où il est. Il faut faire quelque chose.
- Que veux-tu qu'on fasse?
- Je sais pas, tu as toujours la lettre qu'a reçu Scorpius ce matin?
- Oui pourquoi ?
- Passe-là moi, je vais aller la montrer au professeur McGonagall.
- Rose, je ne pense pas qu'il faille aller voir le professeur McGonagall maintenant, il n'a séché que deux cours.
- Oui, mais il est introuvable! Il faut prévenir quelqu'un! Si tu ne veux pas aller voir le professeur McGonagall, allons voir Hagrid, il saura quoi faire.
- Bon d'accord pour aller voir Hagrid!
Rose et Albus se dirigèrent vers la cabane d'Hagrid, à la bordure de la forêt interdite.
- Hagrid, Hagrid, ouvrez, c'est Rose, je suis avec Albus, on a un problème!
-Oh! Rose, Albus bonjour, quel est le soucis pour lequel vous avez besoin de mon aide?
- Regardez, lisez!
Rose lui tendit la lettre et Hagrid la lut.
- Ce Malefoy, il n'a vraiment pas changer de mentalité, vous traiter de sang impur, non mais pour qui il se prend celui-là! Il croit que son sang est mieux que le votre? Certainement pas, le sang que vos parents vous ont transmit, est le sang qui leur à permis de battre vous-savez-qui!
- Hagrid, dit Rose sur le point de Craquer, le problème n'est pas là, je me fiche totalement du fait que Drago Malefoy me traite de sang impur, le problème c'est Scorpius, il est introuvable depuis qu'il a lu cette lettre.
- Comment ça introuvable?
- Après avoir lu cette lettre, il est sortit de la grande salle en courant et a séché les deux cours de ce matin.
- Vous en avez parler au professeur McGonagall?
- Non, Albus dit que ce n'est pas encore trop inquiétant pour lui en parler, c'est pour ça qu'on est venus vous voir!
- Bon très bien, heu... il vaut mieux voir si Scorpius assiste à ses cours cette après midi, si ce n'est pas le cas, on préviendra le professeur McGonagall.
Rose et Albus retournèrent dans la grande salle, mangèrent et suivirent leurs cours, Scorpius ne s'y présenta pas.

Tags : Scorpius - Albus - Rose - 1ère partie - Chapitre 3

3 Un nouveau Poudlard 06/12/2009

 



- Va droit au but, je n'ai pas que ça à faire.
- Très bien alors sache que c'est moi qui décide, si j'ai besoin de toi, je t'appelle et tu viens tout de suite, sinon je ne veux pas te voir, tu n'as rien à me dire, quand je te dit de partir tu pars, tes amis n'ont pas intérêt à mettre les pieds dans mon appartement.
- Mais pour qui tu te prends Malefoy, tu n'as rien à décider pour moi, je ne suis pas ton chien, si je te dérange tu n'as qu'à partir, je ne viendrais pas quand tu m'appelles si je n'en ai pas envie, je te dit tout ce que je veux et mes amis viendrons dans notre appartement que ça te plaise ou non.
- Ce n'est pas toi qui va faire la loi salle sang-de-bourbe.
- Ce n'est pas toi non plus salle putois qui pollue l'air des autres.
Drago allait répliquer, mais le professeur McGonagall l'en empêcha.
- Mr Malefoy, miss Granger, il me semblait pourtant que je vous avez dit de ne pas vous disputez devant les autres élèves!
- Je suis désolé professeur, dit Hermione.
Le professeur McGonagall reparti, Drago et Hermione attendirent que tous les élèves soient montés dans les diligences, puis ils s'installèrent dans la dernière. La diligence démarra et Drago se leva, il se dirigea vers Hermione, s'arrêta devant elle et sortit sa baguette.
- Je te préviens Granger, tu me traites encore une fois de putois et tu auras à faire à moi!
Il rangea sa baguette et retourna s'asseoir. Hermione se leva à son tour, se mit devant Drago mais ne sorti pas sa baguette.
- Je n'ai pas peur de toi Malefoy loin de là, ce ne sont pas quelques petites menaces ridicules qui vont m'affoler.
Hermione s'apprêtait à repartir, mais il y eu une petite secousse et elle se retrouva assise sur les genoux de Malefoy. Il se passa un petit moment avant qu'ils se rendent compte de ce qui venait de se passer.
- Vire de là Granger!
Hermione se leva et retourna à sa place. Le voyage se continua dans le silence. La diligence arriva et Drago se leva pour sortir, mais Hermione se plaça devant lui.
- Premièrement on est respectueux avec les filles et deuxièmement on les laisse descendre les premières. Elle l'embrassa et descendit. Drago était perdu, elle était robuste la Granger et elle ne se laissait pas faire facilement, et puis il avait bien aimer quand elle l'avait embrasser. Elle était peut être amoureuse de lui qui sait ? Mais c'était une sang de bourbe et un Malefoy ne sortait qu'avec des sangs pur. Quoi qu'il arrive, il fallait qu'il mette les choses au clair et vite. Hermione de son côté arriva dans la grande salle et partie rejoindre ses amis.
- Alors comment ça s'est passer avec la fouine ? Demanda Harry.
- Avec le putois tu veux dire ? Lui répondit Hermione.
- Le quoi ? Questionna Ginny.
- Le putois, c'est le nouveau nom de Malefoy, je le ai donner car je trouve qu'il pollue l'air, vous n'êtes pas d'accord ?
- Totalement, d'ailleurs je trouve que le putois c'est mieux que la fouine, ricana Ron.
- Mais comment ça s'est passer ? Questionna Harry.
- Oh très bien, il a commencer à vouloir m'imposer ses règles, mais j'ai tout de suite riposter, après il m'a menacer et quand je lui ai dit que ses menaces ne me faisait rien il y a eu un petit soucis.
- Ah bon ? Lequel ? Demanda Ginny.
- En fait la diligence a été un peu secouée et je suis tombée sur Malefoy.
- Et comment il a réagit ? Demanda Ron, un brin énerver.
- Très mal et pour rigoler je l'ai empêcher de sortir le premier et je l'ai embrasser.
- Tu l'as quoi ? Demanda Ron, au bord de la crise d'hystérie.
- Je l'ai embrassé, mais juste pour l'énerver et d'ailleurs ça l'a plutôt embarrasser.
- C'est une très bonne idée, dit Ginny ravie.
Ron n'eut pas le temps de riposter, le professeur McGonagall se leva et ordonna le silence. La répartition des première année eu lieu, puis le professeur McGonagall prit la parole.
- Bienvenus à tous pour cette nouvelle année à Poudlard. Cette année il va y avoir beaucoup de changements. Tout d'abord après la mort du directeur Rogue, c'est moi qui suis devenue directrice. Du niveau des professeurs, bien évidement les Carrow ne sont plus professeurs, le nouveau professeur d'étude des moldues est Mr Dubois, le poste de professeur de défense contre les forces du mal est occupé par Bill Weasley et Mme Malefoy prend mon poste en tant que professeur de métamorphose. Nous leur souhaitons à tous les 3 la bienvenue. Ensuite exceptionnellement cette année nous avons ouvert une classe de huitième année, pour permettre aux élèves qui s'y trouvent d'obtenir leurs ASPIC. Dans la classe de huitième année il y a les deux préfets en chef. Pour tous les autres élèves sauf les premières années, pour vous permettre d'avoir le bon niveau, vous allez avoir des cours de soutiens, ses cours seront donner par 3 élèves de huitième année, qui seront choisis cette semaine. Pour les sélections de Quidditch, vous connaissez tous vos capitaines, sauf pour la maison Gryffondor, j'ai donc l'honneur de vous annoncez que Mr Potter retrouve son poste de capitaine. Pour connaitre les noms des préfets en chef vous aurez une affiche dans votre salle commune. Pour les sélections de Quidditch, arrangez vous avec vos capitaines et pour les huitième année qui voudraient se présenter pour donner les cours de soutiens, vous aurez une information dans votre salle commune d'ici peu. Après le banquet j'aimerai voir les deux préfets en chef. Je pense vous avoir tout dit pour le moment. Je vous souhaite un bon appétit et que le banquet commence!
Quand le professeur McGonagall eut fini son discours les plats apparurent aussitôt sur les tables.
- Mme Malefoy, la mère du putois, prof de métamorphose, mais on croit rêver, scanda Ron.
- McGonagall sait surement ce qu'elle fait, essaya de le calmer Hermione.
- Oui, ben espérons, dit Harry à son tour.
Le repas se termina en silence, les préfets se levèrent et accompagnèrent les autres élèves dans leurs dortoirs quand à Hermione et Drago ils se dirigèrent vers le professeur McGonagall.
- Mr Malefoy, miss Granger, suivez-moi je vais vous montrer votre salle commune, dit le professeur McGonagall.
La directrice emmena les deux préfets-en-chef au septième étage. Elle s'arrêta devant un tableau représentant quatre enfants. Deux garçons et deux filles. Ils étaient dans une clairière recouverte de neige, avec au milieu de cette clairière un réverbère. Le professeur McGonagall, se tourna vers nos deux élèves.
- Vous avez le choix entre quatre mots de passe. Ce sont, Magnifique, Douce, Juste ou Vaillante. En fonction du mot de passe que vous avez choisis vous le direz à une de ses quatre personnes. Alors jeunes gens, que décidez vous ?
- Nous allons prendre Magnifique, trôna Malefoy.
- Non mais ça va pas ? Typique des Serpentard, moi aussi j'ai mon mot à dire, moi je voudrais prendre Douce.
- Et tu crois que c'est une sang de bourbe qui va faire la loi ?
- Oui c'est ce que je crois.
- Ça suffit tous les deux! Décidez vous! Vous n'avez qu'un seul choix possible.
- On choisi Magnifique.
- Non on choisi Douce.
- Non Magnifique!
- Douce!
- Bon allez c'est bon prends ton Douce, si ça peut me permettre de me coucher plus vite, moi je suis fatigué et j'ai envie de dormir. Allez donnez nous le Douce.
- Merci Malefoy, tu vois que de temps en temps tu peux être gentil.
- C'est pas pour toi que je l'ai fait.
- Mr Malefoy, Miss Granger, donc vous avez choisis le mot Douce, écoutez moi bien à présent. Ce mot de passe sera destiné à cette charmante demoiselle, brune. Pour dire votre mot de passe vous devez vous approché le plus près possible d'elle et lui murmurer le mot de passe. Vous m'avez bien compris ?
Les deux préfets acquiescèrent d'un signe de tête.
- Alors si vous avez compris nous alors faire un essai. Mr Malefoy venez ici je vous pris. Vous allez rentrer le premier. Allez-y!
Drago s'approcha de la charmante brune et lui murmura le mot Douce. La jeune femme sourit et le portrait pivota. Le jeune Malefoy entra et le portrait se referma.
- Miss Granger, j'ai laisser passer Mr Malefoy en premier pour pouvoir vous donnez un petit conseil qui me semble très important. Ne laissez pas Mr Malefoy vous marcher sur les pieds, je vois que jusqu'à présent vous avez très bien réagit. Continuer ainsi! Vous savez bien que ce jeune homme aime bien provoquer les gens, et vous allez devoir cohabiter avec lui, alors vous allez devoir vous montrer forte pour supporter ses moqueries. Je tiens à vous faire cette remarque car je pense qu'à un certain moment vous risquez de vouloir vous emportez. Quand vous avez l'impression de ne plus pouvoir tenir, venez me voir. Nous parlerons un moment.
- Très bien professeur. Merci beaucoup.
- Mais c'est tout à fait normal. Maintenant à vous de découvrir votre nouvelle salle commune.
Hermione se plaça aux côté de la directrice, se pencha sur le tableau, s'approcha le plus possible de la jeune brune et murmura le mot de passe. La jeune fille sourit de nouveaux et le tableau s'ouvrit pour la seconde fois de la soirée. Hermione pénétra dans sa nouvelle demeure. Sous ses yeux un salon couleur or et argent, avec un fauteuil rouge et un fauteuil vert, entre les deux un canapé crème. Devant le canapé à quelques mètres une cheminée en briques rouges. au fond de la pièce un porte avec écrit salle à manger. Hermione y pénétra la salle était blanche et au centre se dressait une petite table carrée avec deux chaises pour l'entourer. Hermione s'imagina manger en tête à tête avec un très beau garçon qui lui faisait la cour. Elle retrouva vite ses idées en se rappelant qu'elle devrait certainement partager cette table avec Malefoy. Elle retourna dans la salle commune. A sa droite un escalier avec un écriteau ou il y avait écrit "Mr Malefoy", à sa gauche un second escalier avec un écriteau semblable à celui de l'autre escalier avec écrit "Miss Granger". Hermione devina qu'il s'agissait de l'entrée menant à sa chambre. Elle décida d'aller y jeter un coup d'½il. En haut des escaliers une porte, elle l'ouvrit et y découvrit une surprise qui n'était pas à son goût.
- Qu'est-ce que tu fais là ? ...

Tags : Drago - Hermione - Chapitre 3

3 Albus et Rose martyrisés 20/12/2012



Rose arriva devant la salle de Drago Malefoy et attendit. Les élèves arrivèrent un à un. La cloche retenti et Mr Malefoy sortit de sa salle.
- Allez-y entrez!
Les élèves entrèrent et prirent place.
- Je suis ici pour vous apprendre à vous servir d'une baguette pour vous défendre. La plupart d'entre vous, vous avez sans doute entendu parler de la grande bataille qui a eut lieu à Poudlard il y a quelques années, contre le plus grand mage noir que le monde des sorciers ait connu. Je ne vous dit pas que cette histoire va se reproduire, mais, on ne sait jamais. Je suis là pour vous préparerez à ce qui vous attends en sortant de cette salle. Dans ce cours nous n'avons pas de temps à perdre pour des escargots qui ne savent pas manier une baguette ou prononcer une formule convenablement. C'est aux buses que l'on vous prépare dès maintenant et pour après les Aspics. Si il y a quelque chose que vous n'arrivez pas à faire, vous vous entraînez en dehors des cours. Quand vous êtes dans cette salle de classe, tout doit être parfait! Je vous conseille donc de vivement prendre de l'avance sur votre livre. Maintenant que vous savez à quoi vous en tenir nous allons commencer le travail. Mettez-vous par deux.
Les élèves obéirent et formèrent des groupes de deux. Rose se mit avec Scorpius. Albus s'était mit avec Sarah Turpin.
- Comme vous êtes en nombre impair il y aura un groupe de trois. Miss Weasley mettez-vous avec Mr Potter et Miss Turpin. Mr Malefoy vous vous mettez avec Mr Parkinson de la maison Serpentard.
Les élèves n'eurent pas le choix et obéirent.
- Bien, alors ce que nous allons faire ce matin c'est utiliser le sortilège Avis!
- Mais monsieur, commença Rose. Ce n'est pas le programme de cette année.
- Silence Miss Weasley! Comme votre mère vous avez la fâcheuse tendance à prendre la parole sans y être invitée. Dans ma classe nous levons la main pour parler. Pour répondre à votre question, je vous ai dit de travailler en dehors des cours. Les sortilèges qui ne servent à rien d'important ne m'intéressent pas. Et pour avoir pris la parole sans mon autorisation j'enlève 5 points à Gryffondor. Donc comme je vous le disiez avant de me faire interrompre nous allons voir le sortilège Avis. Qui peut me dire ce qu'il fait?
Rose leva la main mais Drago Malefoy n'était pas prêt à l'interroger.
- Mlle Johnson peut être?
- Il fait jaillir de petits oiseaux monsieur.
- excellent 5 points pour Serpentard. Je vous laisse 5 minutes pour vous entraîner par groupe, ensuite je vous fait tous passer et je vous note!
Les élèves s'entraînèrent donc du mieux qu'ils purent.
- Je vous ai laisser assez de temps pour vous entraîner. On y va! Aubrey Charly.
- Avis!
- C'est un bon début, ça mérite un effort exceptionnel et 5 points pour Serpentard.
- Brocklehurst Léonnard.
- Avis!
- Bien, acceptable et 1 point pour Serpentard. Bulstrode Leila.
- Avis!
- Excellent, c'est un optimal et j'attribue 10 points à Serpentard. Chang Mélanie.
- Avis!
- Vous ne savez faire que ça? Piètre est déjà bien pour vous et j'enlève 1 point à Gryffondor. Corner Nigel.
- Avis!
- Mais vous êtes vraiment nul jeune homme. Un vrai Troll. 10 points en moins pour Gryffondor. Dobbs Sophie.
- Avis!
- C'est pas mal du tout, effort exceptionnel et 5 points pour Serpentard. Greengrass Cynthia.
- Avis!
- Et comme je m'y attendait c'est minable, ça vaut un désolant et 5 points en moins pour Gryffondor. Hooper Daphnée.
- Avis!
- Et vous comptez aller loin avec ça? Désolant et 5 points en moins pour Gryffondor. Johnson Sandy.
- Avis!
- Voilà quelque chose d'excellent! Prenez modèle sur elle, optimal et 10 points pour Serpentard. Lee Claire.
- Avis!
- Mon dieu, quelle catastrophe, troll et 10 points que je supprime à Gryffondor. Malefoy Scorpius.
- Avis!
- Pas mal, acceptable. Parkinson Thomas.
- Avis!
- C'est bien, effort exceptionnel et 5 points pour Serpentard. Potter Albus.
- Avis!
- Oh, vous me faîtes pitié mon garçon, troll et 10 points en moins pour Gryffondor. Pucey Adrien.
- Avis!
- Bien, acceptable, 1 point pour Serpentard. Stimpson Miriam.
- Avis!
- Très bien, optimal, je vois que certains savent se servir d'une baguette, 10 points pour Serpentard. Turpin Sarah.
- Avis!
- Vous ne pouvez pas faire mieux? Piètre, 1 point en moins pour Gryffondor. Weasley Rose.
- Avis!
- Bien, acceptable. Vous pouvez ranger vos affaires, à demain.

Tags : Scorpius - Albus - Rose - Chapitre 3 - 2ème partie

Chapitre 3: La lettre de Lupin 25/02/2010



La semaine passa lentement pour Harry. Dans sa tête tout se mélanger. D'un côté il voulait en savoir plus sur sa mère, ce qui est évident, il espérait aussi que Lupin répondrait à sa lettre. Il voulait également connaître son vrai père, Dumbledore lui avait dit que la réponse était sous ses yeux. C'est bien beau, se disait Harry, mais avec ce seul indice il n'irait pas très loin. Il espérait fortement que Rogue et Lupin l'aiderait sur le chemin de la découverte de son père, peut être eux savaient-ils quelque chose. Dans le même temps il devait faire le deuil de James Potter. Cet homme qui avait partagé sa vie à partir de son premier souffle, même si il avait été tuer quand Harry avait 1 an, il avait été tuer en voulant le protéger. Sans compter qu'Harry ressemblait comme deux gouttes d'eau à James, sauf les yeux qu'il détenait de Lily. Même si Hermione et Ron avaient dit à Harry qu'ils étaient là en cas de besoin, le jeune garçon hésitait. Certes ça avait l'air d'être deux personnes des plus sympathiques, mais, il les connaissaient à peine. C'est difficile de confier sa vie, ses craintes, ses attentes et ses doutes à des gens que l'on vient de rencontrer. Ça n'arrive pas souvent tout de même. Le lundi, alors qu'Harry se trouvait dans la grande salle pour prendre son petit déjeuné en attendant d'entamer sa seconde semaine de cours, le jeune homme reçut une lettre de Lupin.

« Cher Harry,

En effet, comme te l'a dit le professeur Rogue j'ai connu ta maman. Avec Lily nous sommes rentrés à Poudlard en même temps, nous avons tous les deux étés envoyé dans la maison Gryffondor. Ta mère était une sorcière extraordinaire, première de la classe, excellente dans tout ce qu'elle entreprenait et d'une beauté sans pareil. Elle était à l'écoute des gens et les aidaient en cas de besoin, c'était une personne remarquable. Dès son entrée au château ta mère était très proche de Severus Rogue, une belle amitié et une belle complicité. Ils se connaissaient d'avant leur entrée à l'école de ce que l'on ma dit. Tout le monde s'attendait à les voir finir ensembles, mais plus le temps passait plus les choses devenaient étrange. Lily s'est rapprochée de James Potter, ils travaillaient ensembles, parlaient, riaient. Au plus elle se rapprochait de James, au plus elle s'éloignait de Rogue. Les raisons je les ignorent. Peut être est-ce du au fait que James et Rogue ne se sont jamais appréciaient et qu'elle ne pouvait donc pas être amie avec les deux en même temps. Je ne sais pas ce n'est qu'une hypothèse. Le professeur Rogue pourra certainement répondre à cette question mieux que moi. Toujours est-il qu'à force de rapprochements James et Lily sont sortis ensembles, après leurs études ils se sont mariés. Lily travaillait comme Médicomage à l'hôpital sainte Mangouste tandis que James était un Auror. Ils formaient le couple idéal. Quelques temps après Lily est tombée enceinte et 9 mois plus tard tu es né. James a toujours affirmer qu'il était ton père, mais sa voix et ses expressions étaient différentes quand il parlait de ça. James était mon meilleur ami et je savais que quelque chose ne tournait pas rond dans cette histoire, Lily ne voulait d'ailleurs jamais en parler. Je n'ai jamais poser trop de questions à ce sujet, il semblait sensible et mes amis ne semblaient pas vouloir en parler. Je n'en sait toujours pas plus sur cette histoire et j'en suis désolé pour toi, peut être que dans ta quête à la vérité tu trouveras la réponse. A part ça votre vie à trois était très harmonieuse. Une grande complicité et beaucoup d'amour se dégageait entre vous trois. Lily et James ont demander à Sirius Black d'être ton parrain. Malheureusement il demeure à la prison d'Azkaban, pour des raisons que tu n'as pas besoin de connaître pour le moment. Un jour celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom est arrivé chez vous et a tuer James et Lily. Je pense que tu connais déjà la suite de cette histoire, le mage noir a essayé de te tuer mais n'y est pas parvenu, tu as réduit à néant ce sorcier maléfique. Voilà Harry, c'est tout ce que je sais et que je peux donc te dire sur ta mère. J'espère que ça va pouvoir t'aider.
Cordialement,

Rémus Lupin »

Harry n'en revenait pas, c'était beaucoup plus qu'il ne l'espérait, à part quelques points restés dans l'ombre, tout ce qu'il voulait savoir été dans cette lettre. Pour le reste Harry pouvait toujours questionné Rogue et Dumbledore. D'ailleurs Harry avait cours avec Rogue juste après. Pendant le cours, comme à son habitude, Rogue était au petits soins avec Harry, ce qui ne dérangeait pas le jeune homme. Le professeur allait voir son élève, il l'aidait à préparer ses potions, lui faisait de grands sourires et lui disait des mots encourageants. Même avec les Serpentard il n'était pas aussi gentil. Après le cours de ce lundi, Harry se rendit au bureau de Rogue.
- Professeur puis-je vous posez quelques questions?
- Oui bien sur Mr Potter, je vous écoute.
- Et bien voilà, j'ai envoyé une lettre à Mr Lupin et il m'a répondu. Il m'a dit que vous aviez connu ma mère avant votre entrée au collège, est-ce vrai?
- En effet Mr Potter, j'ai connu votre mère avant d'entrer à Poudlard. Nous habitions le même village. Au départ je la regardait s'amuser au parc avec sa s½ur. Dès la première fois que je l'ai vue j'ai su que c'était une sorcière. Elle faisait de la magie comme en font les petits qui ne contrôlent pas leurs pouvoirs. Elle sautait de la balançoire qui volait haut et atterrissait tout en douceur, elle arrivait à faire changer les fleurs en papillons. C'était de la belle magie. Un jour je suis venu à sa rencontre, elle m'a tout de suite accepter et elle a facilement cru à ce que je lui disait quand je lui contait qu'elle était une sorcière. Nous passions des heures allongés dans l'herbe à parler de Poudlard et de tout ce qui vivait autour du monde des sorciers. Sa s½ur n'aimait pas que je reste avec Lily, d'un autre côté ma famille était mal vue dans le village. Nous habitions excentrés et ma mère était une sorcière, il se passait donc des phénomènes étrange vers chez nous. Lily elle, se moquait pas mal de ce qui était dit sur moi. Ta mère avait souvent peur de ne pas recevoir sa lettre de Poudlard et je la rassurait en lui disant qu'elle la recevrai obligatoirement parce que c'était une sorcière. Finalement nous avons tous les deux reçus notre lettre et nous sommes entrés à Poudlard.
- Mr Lupin m'a dit qu'au fur et à mesure ma mère et vous, vous êtes éloignés.
- En effet, au début nous étions très proches, nous passions tout notre temps ensembles et au fur et à mesure des années nous nous sommes éloignés. En fait elle passait beaucoup de temps avec James Potter, plus les années passées plus ils se rapprochaient. James Potter et moi n'avons jamais eu de très grandes affinités, bien au contraire. Du coup quand ils ont commencer à beaucoup se fréquentés je me suis mit en retrait.
- Mr Lupin m'a aussi parler d'un certain Sirius Black qui serait mon parrain et qui serait dans une prison du nom d'Azkaban.
- En effet Lily et James ont nommé à ta naissance Sirius Black comme ton parrain.
- Pourquoi est-il en prison?
- Je ne pense pas être le mieux placé pour t'expliquer ça, la plus grande partie des choses que je sais à ce sujet m'ont été rapporter par des sources pas forcément très sure. Tu devrais plutôt demander au professeur Dumbledore de te parler de cette histoire.
- Très bien monsieur, j'ai une dernière question à vous poser. Mr Lupin dit qu'il a toujours douter du fait que James Potter soit mon père et d'ailleurs le professeur Dumbledore m'a dit qu'il n'était pas mon père. Vous ne savez pas qui ça peut être?
- Je crains de ne pas pouvoir t'aider par rapport à ça, j'en suis navré. Je vais te faire un mot pour expliquer ton retard à ton prochain professeur. Tu lui diras que je t'ai retenu, je vais même l'écrire pour ton excuse.

Tags : Le véritable père - Chapitre 3

3 La vie recommence 19/02/2015


Je n'étais pas au courant du moindre changement entre Ron et Hermione. La vie au Terrier était toujours aussi triste et morose. Je passais mes journées à traîner dans la maison sans savoir quoi faire. J'avais pris la décision d'envoyer des hiboux pour avoir des nouvelles des autres. Cela m'évitait de tourner trop en rond et ça avait aussi l'avantage de me donner des nouvelles du monde extérieur. C'est ainsi que j'avais appris que Teddy, le fils de Tonks et Lupin, qui est aussi mon filleul, se portait très bien. Il vivait avec la mère de Tonks et était aussi sage qu'une image, même si les images bougent chez les sorciers. Neville et Luna m'avaient eux aussi répondus. Ils filaient le parfait amour en essayant de se voir le plus possible. Pour eux la vie avait des couleurs éclatantes et ils profitaient de chaque instant. Je savais aussi qu'Hagrid était retourné chez lui à Poudlard et que les travaux que reconstruction avançaient vraiment très bien et très vite. J'avais même eu des nouvelles des Dursley, c'est pour dire à quel point le temps me paraissait long au Terrier. Dudley m'avait écrit me racontant que lui et ses parents étaient retournés dans leur maison du 4 privet drive. Ce qui m'avais le plus toucher dans sa lettre c'est le moment où il avait écrit que je lui manquais énormément et que sa vie n'était vraiment plus la même depuis que je n'étais plus avec eux. De la part de Dudley on peut parler d'un énorme changement et les larmes étaient arrivées au coin de mes yeux lors de la lecture de ce tendre passage. Pour les autres la vie semblait reprendre le cours normal des choses, mais ici c'était encore loin d'être le cas. J'espérais de tout c½ur que ça n'allait pas prendre trop de temps avant que la vie redevienne plus belle dans cette merveilleuse famille. Il y avait tout de même une petite évolution dans le sens où la famille arrivait de nouveau à se réunir pour les repas. Le soir même le repas allait m'étonner.
- Je pense que je vais retourner sur le chemin de traverse, lança Georges au début du repas. Il est temps que je retourne au magasin. Fred m'en voudrait si je le laissais trop longtemps aux mains des employés. C'est vrai qu'on ne sait pas de quoi ils sont capables.
- C'est une bonne idée, répondit Mme Weasley. J'ai des nouvelles de Bill et Fleur, elle est enceinte, ça y est ! Nous auront bientôt une petite bouille de plus dans cette famille. Je suis si contente !
- Moi aussi j'ai une annonce à faire les enfants, annonça Mr Weasley. Avec tout ce qui s'est passé et la mort de Fred qui a été dur à surmonter pour tout le monde, je pense que votre mère et moi avons besoin de vacances. Alors j'ai posé des congés au travail et dès demain nous partons en voyage pendant un mois environ. Vu que Georges, tu ne seras pas là pour garder la maison, je compte sur vous Ron, Ginny, Harry et Hermione. La maison devra être nickel à notre retour. Ginny, nous ne seront pas là pour t'accompagner lors de la rentrée, mais tu es grande maintenant tu peux te débrouiller toute seule. Il est grand temps que tout le monde se reprenne en main et avance dans la vie.
- Vous choisissez vraiment le bon moment pour partir ! S'énerva Ginny. On dirait que Fred c'est du passé pour vous ! Mais quels parents êtes-vous ? Vous m'avez coupé l'appétit !
Ginny se leva d'un bond et retourna dans sa chambre.
- Je vais lui parler, lança Mme Weasley. Il est grand temps qu'elle comprenne que nous n'oublions pas Fred, mais nous ne pouvons pas vivre dans la peine et le désespoir jusqu'à la fin de notre vie, la vie continue et Fred voudrait qu'on en profite !
- Je comprends la réaction de Ginny, annonça Ron. Elle est encore bouleversée par le décès de Fred et elle a besoin d'être entourée et soutenue, pas qu'on l'abandonne. Mais je comprends aussi que vous ayez besoin de prendre des vacances. Ne vous inquiétez pas pour la maison, je gère !
- Merci Ron, répondit Mr Weasley. Vous savez, je pense qu'on devrait parler de la mort de Fred tous ensembles, et on aurait du le faire bien avant même, au lieu de chacun s'enfermer dans un monde à part. Avec votre mère, on pensait que c'était bien de vous laissez gérer cette douleur comme vous le vouliez, mais on avait peut être tord. A ton regard noir et glacial Ron, je vois que tu ne veux pas parler de ton frère pour le moment. Je le conçois, seulement j'aimerai que vous sachiez une chose très importante. Si vous avez envie où besoin d'en parler nous sommes là ! Alors oui on part en vacances, mais vous pouvez toujours nous envoyer un hibou. Nous n'oublions pas nos enfants. Nous vous aimons tous autant et jamais vous ne perdrez notre amour, quoi qu'il vous arrive ! C'est valable pour vous aussi Harry et Hermione, si vous avez besoin de parler n'hésitez pas.
Les paroles de Mr Weasley avaient touché tout le monde. Même Ron, malgré le visage dur qu'il laissait paraître, ses yeux laissaient voir une lueur d'amour et de remerciement pour ses parents. Après le repas, Ron retourna en silence dans sa chambre, Georges prépara ses affaires pour rentrer chez lui aidé par Mr et Mme Weasley. Ginny n'avait toujours pas bougée de sa chambre et je me rendis dans le jardin accompagné d'Hermione. Nous trouvâmes un petit coin tranquille pour discuter.
- Les choses sont en train de changer ...
- Que veux-tu dire par là Hermione ?
- Tout change Harry, et ça fait du bien, enfin je crois.
- Explique-toi !
- Les Weasley reprennent un souffle de vie, un souffle nouveau qui leur fait un bien fou. A part Ron et Ginny, tout le monde semble prêt à revivre et à profiter enfin de la vie.
- Oui c'est vrai qu'il était temps, mais je ne sais pas quoi faire pour Ron et Ginny.
- Pour l'instant on ne peut rien faire Harry. Ils ont besoin de temps et c'est tout ce qu'on peut faire pour eux, leur laisser du temps.
- Et toi comment tu vis les choses avec Ron ?
- Je suis au bout du rouleau. Bientôt je ne tiendrais plus, ça me rend folle de le voir comme ça et ça me ronge de l'intérieur. Je suis obligée de penser à moi, et si ça signifie m'éloignée de lui, je n'aurais pas le choix, je ne peux pas me laisser couler avec lui, ça n'aidera personne. J'ai besoin de quelqu'un avec qui je puisse parler et échanger. Quelqu'un sur qui je puisse m'appuyer si à un moment je sens que je trébuche. Oui, ça sent la fin avec Ron. Je n'en suis pas heureuse loin de là, mais ce sont des choses qui arrivent. La vie est ainsi faite, on a essayé et apparemment ça ne marche pas. Mais au moins on a essayé.
- Tu vas rester ici, où tu vas aller ailleurs ?
- Je pense rester ici, enfin si Ron l'accepte. Ginny à besoin de nous et Ron aussi, quoi qu'ils en disent. Je pense que notre présence les empêche de sombrer entièrement.
- Je me pose une question Hermione.
- Laquelle ?
- Comment vois-tu ton avenir ?
- C'est une bonne question. Je ne sais pas trop à vrai dire. Je me vois heureuse et avec quelqu'un qui puisse m'apporter de l'amour et de la tendresse. Dans une maison banale mais dans laquelle règne joie et bonheur. Et toi ?
- Je me vois vivre en paix, maintenant que je n'ai plus le poids du monde sur mes épaules. Avec une femme extraordinaire à mes côtés qui puisse me comprendre avec un simple regard. Oui avec une femme pour qui j'aurais un amour si fort que tous les mots seraient inutiles et la vie serait si belle et paisible.
- Ce sont de beaux projets Harry.
Hermione posa sa tête sur mon épaule et je la pris dans mes bras. La tendresse qui s'échappait de cette étreinte était si forte que les arbres aux alentour semblaient en avoir des frisons. Une petite brise se leva pour nous caresser le visage. Le temps semblait s'être arrêter pour absorber toute l'énergie de se moment et le graver dans nos cerveaux et nos c½urs pour le restant de nos jours. Avec Hermione à mes côtés mon c½ur battait si fort, mais en même temps j'avais l'impression qu'il avait trouvé sa moitié. Je sentais mes sentiments grandir pour Hermione et je me perdais dans des pensées où Hermione et moi vivions heureux, ensembles pour le restant de nos jours.

Tags : Harry - Hermione - Chapitre 3

3 Premiers cours 11/01/2016

Le lendemain matin après leur petit déjeuné, nos trois amis arrivèrent à leur premier cours, celui de divination. Le professeur Trewlaney les accueillit de manière assez spéciale.
- Bienvenues à ce cours de divination, dans cette salle nous apprendrons à lire l'avenir, à déchiffrer l'au-delà, à lire dans des tasses de thé et bien d'autres choses encore. Je vais commencer l'année en vous donnant un exercice sur l'année, chaque jours vous devrez m'écrire les rêves que vous avez fait, et tout au long de l'année nous les déchiffrerons pour lire l'avenir, parce que sachez que vos rêves révèlent votre avenir, ils sont très important et peu de gens arrivent à bien les déchiffrer.
- L'année commence bien, se plaignit Albus.
- Elle nous raconte n'importe quoi ! Continua Rose.
- Il manquait plus que de commencer l'année avec des devoirs et sur l'année en plus ! Finit Scorpius.
A part ce petit désagrément ce premier cours se passa à merveille. Nos amis continuèrent les cours avec les Soins aux créatures magiques avec Hagrid.
- Bonjour à tous, commença Hagrid. Ici nous allons apprendre à connaître et à s'occuper de diverses créatures. Des plus mignonnes aux plus étranges. Nous allons aujourd'hui nous occuper des scroutts à pétard. Tout d'abord vous allez vous mettre par trois avec un scroutt et essayer de trouver ce qu'ils mangent. Vous avez à votre disposition des fruits, des légumes, du poisson, de la viande et des céréales. C'est à vous maintenant !
Rose, Albus et Scorpius se mirent ensembles et allèrent s'occuper d'un scroutt. Malgré tout ce qu'ils essayèrent à la fin de leur cours ils n'avaient toujours pas trouvé ce que pouvait manger celui-ci. Ils se dirigèrent ensuite vers leur cours de Potion. Le professeur Slughorn les accueillis à bras ouverts.
- Bienvenue mes chers élèves, mes chers amis ! Nous voici réunis pour une nouvelle année qui sera je le pense merveilleuse. J'espère pouvoir vous faire progresser et vous ouvrir de nombreuses portes pour votre avenir. Si vous êtes attentifs et travailleurs il n'y a pas de raisons pour que vous n'y arriviez pas. Cependant cette année il va y avoir quelques légers changements. Je vais dès aujourd'hui vous mettre par groupe de deux que vous garderez pour le restant de l'année. Mon but étant de vous faire progresser au mieux je vais mettre ensemble un élève ayant des facilités dans ma matière et un ayant plus de difficultés. Le but étant que vous partagiez pour tous progresser et ne laisser personne au bord de la route. Je me suis basé sur vos compétences de l'année dernière. Une dernière chose avant que je ne fasse les groupes, j'aimerai beaucoup que pendant les cours tout le monde participe, même si vous devez être plus longs pour faire les exercices que je demande je voudrais que tous les élèves essaient, si vous vous trompez ce n'est pas grave, mais je ne veux pas que ce soit toujours un seul élève qui travaille sur le groupe. M'avez-vous bien compris ?
Tous les élèves répondirent par l'affirmative.
- Très bien, dans ce cas je vous annonce dès à présent les groupes. Alors, Charly Aubrey et Léonnard Brocklehurst, Mélanie Chang et Nigel Corner, Sophie Dobbs et Sandy Johnson, Daphnée Hooper et Claire Lee, Scorpius Malefoy et Albus Potter, Thomas Parkinson et Adrien Pucey et enfin le dernier groupe qui sera composé de trois élèves Miriam Stimpson, Sarah Turpin et Rose Weasley. Allez-y formez vos groupes et pour commencer cette année nous allons essayer de préparer au mieux un élixir d'euphorie, c'est parti !
Les élèves se mirent au travail et firent de leur mieux, au bout de deux heures, très peu d'élèves avaient réussi à finir la potion demander. Mais ils se rendirent tous dans la grande salle pour le repas de midi et Albus, Rose et Scorpius en profitèrent pour faire le point.
- Alors cette première matinée, vous en pensez quoi ? Demanda Scorpius.
- Hum, intéressante, répondit Rose. J'aime beaucoup le nouveau concept du professeur Slughorn pour s'entraider, mais je ne sais pas si vous avez remarquer, tous les groupes sont soit deux Gryffondor ensemble, soit deux Serpentard, il y a seulement dans mon groupe ou mis à part le fait qu'on soit trois il y a Miriam qui est de Serpentard, alors qu'avec Sarah nous sommes à Gryffondor, nous somme le seul groupe mixte. J'espère que ça se passera bien parce qu'elle n'est pas très commode Miriam. Après je pense que nous allons avoir beaucoup de mal avec ce Scroutt à pétard. Et vous, vous en pensez quoi ?
- Je pense qu'Hagrid abuse un peu avec ce Scroutt dès le début, enchaîna Albus. Et puis Trewlaney commence bien l'année ! Et toi Scorpius ?
- Disons que je me demande ce que va être la divination parce que cette prof est un peu floue dans ses explications et que ça fait un peu peur. Nous avons quoi comme cours après le repas ?
- Défense contre les forces du mal, répondit Rose.
- Nous allons bien voir ce que vaut McLaggen, ajouta Albus.
- Ils nous chargent quand même bien pour des troisièmes années, se plaignit Scorpius.
- Ils commencent à nous préparer pour les Buses, lui répondit Rose.
- C'est un peu tôt non ? Demanda Albus.
- Mieux vaut commencer tôt et réussir nos Buses plus facilement que commencer tard et risquer de se planter au final. Allez allons à notre prochain cours.
McLaggen commença sont cours très sobrement.
- Bienvenus... Nous allons donc passer une année ensemble... Je ne sais pas du tout ce que vous valez... Malheureusement pour moi... J'espère que vous avez le niveau requis... Sinon vous allez en bavez... Allez, assez parler au travail... Commençons par une évaluation pour voir ce que vous savez... !
- Ca commence vraiment bien ! Se plaignit Albus. Il ne va vraiment pas être commode. Et il a une sacrée tendance à laisser trainer ses phrases, c'est pénible.
- Chut Albus ! Répondit Rose, on a du travail !
Après deux heures d'exercices intensifs pour savoir quel niveau avaient les élèves, la petite troupe exténuée se rendit au cours de sortilèges avec le professeur Flitwick.
- A enfin une nouvelle année commence, débuta celui-ci. J'espère que vous êtes en forme pour cette nouvelle année qui va être riche en apprentissages. Alors si vous le voulez bien commençons.
Le cours se passa sans le moindre problème et les élèves ressortirent un peu plus en forme qu'après leur cours précédent. Ils se dirigèrent vers leur dernier cours de la journée, mais aussi le plus ennuyant celui d'Histoire de la magie avec le professeur Binns, qui n'était autre qu'un fantôme n'ayant toujours pas accepté sa mort et se prenant encore pour un humain. Ses cours étaient vraiment des plus ennuyeux et les élèves avaient beaucoup de mal à rester éveillés.
- Bonjour à tous, nous allons commencer aujourd'hui par voir la création du château de Poudlard du début à la fin. Prenez de quoi noter et commençons !
A la fin du cours les trois amis étaient exténués et furent heureux de se rendre dans la grande salle pour manger et se requinqués.
- Binns va me rendre fou, annonça Albus.
- Moi je sens que cette année, ça va être McLaggen, il nous a achevé. Avec Binns on commence à avoir l'habitude. Renchérit Scorpius.
- Moi je sens que McLaggen ne va pas être commode en effet, finit Rose. Je me dépêche de finir de manger et je vais me couchée.

Tags : 3ème année à Poudlard - Chapitre 3

3 Une première journée pour le moins étrange 18/07/2017



La première journée de cours commença sur les chapeaux de roues. Albus eut à peine le temps de prendre son petit déjeuné parce qu'il eut toutes les peines du monde à se lever. Et oui après deux mois de vacances il est assez dur de reprendre le rythme de l'école et du travail. Le premier cours que nos trois amis avaient pour débuter l'année était celui de défense contre les forces du mal. Au moins Rose allait très vite pouvoir se faire une idée de leur nouveau professeur Malcom Baddock.
- Bonjour à tous, je vous en pris installez-vous. Je suis donc le professeur Baddock et nous allons ensemble étudier les défenses contre les forces du mal. Tout d'abord je vais vous expliquer ma manière de travailler. Je suis autant partisan des cours théorique que des cours pratique. Je pense qu'il est important de connaître d'abord les sorts pour savoir ce quels sont leurs effets et comment les réaliser. C'est ensuite que l'on peut s'entraîner à les faire. Je sais que depuis que vous êtes ici vous avez déjà eu trois professeurs différents et que je suis le quatrième. Ca doit être assez dur pour vous d'avoir un suivi dans cette matière je le conçois et je vais essayer de faire de mon mieux pour vous apprendre un maximum de choses. J'aimerai d'abord voir quel est votre niveau, ce n'est que comme ça que je saurais ce que vous devez revoir et ce que j'ai à vous apprendre. Je compte sur vous pour donner votre maximum, certes ce n'est pas cette année que vous passez vos BUSE, ce ne sera que l'année prochaine, mais chaque année est primordiale. Tout ce que vous arriverez à apprendre cette année sera des choses que vous aurez en moins à apprendre l'année prochaine. Alors au travail ! Mettez vous par deux nous allons faire quelques exercices.
Les élèves se levèrent et formèrent les groupes.
- Parfait, maintenant je vais vous demander de faire des petits combats pour pouvoir vous évaluer. Je veux que vous me montriez tout ce que vous savez faire autant en attaque qu'en défense. Mais attention ne mettez pas la vie de vos camarades en danger. Me suis-je bien fait comprendre ?
Les élèves acquiescèrent tous.
- Très bien alors c'est à vous maintenant !
Les élèves jetèrent des sorts, les contrèrent et s'amusèrent énormément dans ce cours. Ils ne virent pas le temps passer et la fin du cours arriva. Rose, Albus et Scorpius décidèrent d'aller faire un tour dans le parc du château pour faire un point sur ce premier cours et surtout sur ce nouveau professeur. Ils s'installèrent dans l'herbe, au bord du lac sous le saule cogneur.
- Alors, commença Rose, qu'avez-vous pensez de ce cours ?
- Franchement moi j'ai adoré, s'enthousiasma Albus. Je me suis éclaté, c'était super cool ce qu'il nous a fait faire.
- J'ai beaucoup aimé moi aussi, renchérit Scorpius. On a pu pratiquer la magie en étant bien encadré et j'ai adoré me battre contre toi Albus c'était super cool.
- La prochaine fois Scorpius tu verras, c'est moi qui vais te battre. Et toi Rose, tu en as pensé quoi ?
- J'ai beaucoup aimé aussi oui. Ca a l'air d'être un bon prof, il a voulu voir où nous en étions c'était normal pour voir ce qu'on va faire après. Il faut voir ce qu'il va nous proposer mais je pense qu'on va beaucoup apprendre avec lui. Je pense qu'on va passer une bonne année.
- Ca fait du bien d'avoir un si beau soleil aujourd'hui, dit Scorpius. Vous ne trouvez pas ?
- Si tu as raison. Eh les garçons, j'ai une question à vous posez. Comment vous imaginez cette année ? Vous pensez que ça va se passer comment ?
- C'est une bonne question que tu nous poses, répondit Scorpius. A Poudlard il se passe toujours quelque chose j'ai l'impression. A moins que ce soit nous qui amenions les problèmes. Non plus sérieusement j'espère qu'on va passer une bonne année, soutenir l'équipe de Quidditch, apprendre pleins de choses qui nous serviront pour la suite, passer de super moments tous les trois. Et toi Albus tu en penses quoi ?
- Oh moi je suis un peu mitigé, j'ai vraiment l'impression qu'à Poudlard on arrivera jamais à passer une année tranquille ici. J'espère me tromper ce sera tellement bien de passer une année normale comme tout le monde.
- Pourquoi tu es si pessimiste ? Demanda Rose. Qu'est-ce qui te fais dire ça ?
- Là sur le moment ce sont les araignées.
- Les araignées ? Mais de quoi tu parles ? Demanda Scorpius.
- Celles qui sont là bas, près de la forêt interdite. Je ne sais pas vous mais moi je n'ai pas le souvenir d'en avoir vu autant par ici. En fait il me semble que je n'en ai jamais vu. Mais ça doit être mon imagination qui me joue des tours avec tout ce qu'on a vécu ces dernières années. Ce ne sont que de simples petites araignées inoffensives.
- Oui je pense qu'avec tout ce qui s'est passé depuis trois ans on doit s'imaginer tout et n'importe quoi. Lui répondit Rose. Mais il est vrai que moi non plus je n'ai jamais vu d'araignées par ici. Mais il faut qu'on arrête de voir le mal partout, ça devient une habitude.
- Oui il faut qu'on se détende, continua Scorpius. Osez me dire que vous n'avez jamais vu de petite araignée dans votre maison. Il y en a partout des araignées.
- On se fait des films pour rien les garçons. Profitons du soleil, surtout qu'on n'aura pas tous les jours l'occasion de se poser comme ça sans avoir de devoirs à préparer.
- Effectivement, répondit Scorpius. Profitons de ce moment de détente.
Les trois Gryffondors se détendaient au bord du lac, Iris Weasley, la cousine de Rose et Albus et fille de Georges Weasley et Katie Bell, élève de troisième année à Gryffondor vint leur tenir compagnie.
- Salut les amis, vous allez bien ?
- Très bien et toi ? Répondit Rose.
- Super, dites-moi vous ne trouvez pas que c'est étrange toutes ses araignées près de la forêt interdite ?
- On en parlait tout à l'heure justement, dit Scorpius. En effet c'est bizarre, tu as une idée d'où ça peut venir ?
- Elles viennent de la forêt il n'y a aucuns doute, répondit Iris.
- Tu as l'air d'en savoir pas mal à ce sujet, tu nous expliques ? Demanda Albus.
- Oh je ne sais pas grand-chose. Mais mon père m'a raconté quelque chose au sujet d'araignées à Poudlard.
- Racontes-nous ! S'exclama Rose.
- Très bien, ce n'est pas grand-chose mais il m'a dit que lorsqu'il était élève ici, vos pères, Rose et Albus étaient allés dans la forêt interdite pour chercher qui avait ouvert la chambre de secrets. Ils n'ont pas eu la réponse à leur question mais ils ont découvert une araignée du nom d'Aragog qui vivait dans la forêt et qui avait vraiment beaucoup d'enfants. D'après ce que je sais Aragog est morte mais les autres araignées doivent toujours être ici. Voilà je n'en sais pas plus. Mais j'ai donc imaginé que ces araignées étaient des descendantes d'Aragog et qu'elles s'étaient peut être perdues.
- Oui ça se tient comme histoire, répondit Scorpius. Du moins le fait qu'elles se soient perdues, où au moins qu'elles se promènent en dehors de la forêt. Si elles vivent là-bas elles peuvent se déplacer en dehors.
- Oui c'est vrai, dit Rose. Je trouve juste étrange que nos parents ne nous ait pas raconté ces histoires. Mais vu que mon père à une peur bleue des araignées ça ne m'étonne pas tant que ça.
- Au moins, renchérit Albus, ça explique pourquoi ses araignées sont là, on n'a pas besoin de s'inquiéter avec ces araignées. Tout a une explication. On voit vraiment le mal partout c'est fou.
- Ca ira mieux cette année, répondit Iris. Vous verrez on va passer une très bonne année. Bon excusez moi mais je dois y aller, on m'attend. On se voit plus tard.
- A plus tard, lui répondirent en c½ur nos amis.
Albus, Rose et Scorpius restèrent encore un moment assis au bord du lac à discuter. Mais Albus ne cessait de penser à l'histoire qu'Iris leur avait racontée avec les araignées. Il n'arrivait pas à s'enlever de la tête que toute cette histoire était étrange. Il avait beau se dire qu'il se faisait des films une partie de lui se disait que ces araignées dans le parc n'était pas quelque chose de normal. Malheureusement pour lui il savait très bien que pour le moment il n'aurait aucunes réponses à ses questions. Seul le temps lui dirait si il avait raison ou non de s'inquiéter. Après leur moment détente nos trois amis retournèrent au château, la journée n'était pas finie et il leur restait encore plein de choses à faire. A la fin de la journée nos amis retournèrent dans leur salle commune et s'apprêtaient à aller se coucher lorsque Rose arrêta Albus.
- Albus attends !
- Oui ?
- J'ai bien vu que tu n'étais pas dans ton assiette aujourd'hui. Il faut que tu arrêtes de penser à cette histoire d'araignées. Tu ne peux rien faire de toute façon pour le moment.
- C'est justement ça le problème, pour une fois ce serait bien de faire quelque chose avant qu'il y ait un problème.
- Albus il ne se passera peut être rien, ce ne sont que des araignées, aller s'il te plait arrête d'y penser tu vas te rendre malade.
- Oui tu as sans doute raison.
- Aller passes une bonne nuit.
- Merci toi aussi.
Albus et Rose montèrent se coucher à leur tour, mais malgré les conseils de Rose, Albus n'arrivait pas à sortir ces araignées de sa tête.

Tags : 4ème année à Poudlard - Chapitre 3