• 22176 visits
  • 92 articles
  • 2651 hearts
  • 9763 comments

7 En route pour les vacances 27/08/2009

 



Deux semaines s'étaient écoulées depuis l'agression d'Albus. Albus n'adressait toujours pas la parole à son frère. Les trois amis étaient réunis autour de la table des Gryffondor dans la grande salle pour prendre leur petit déjeuner, quand le courrier arriva. Rose et Scorpius reçurent chacun une lettre. Rose fut la première à lire la sienne.

"Rose,

Tu as eu raison de nous parler de tes traquas, nous en parlerons plus en détail durant les vacances de noël qui sont dans une semaine. Nous t'attendrons sur le quai de la voie 9 3/4. En attendant fais très attention à toi. Tu nous manques, bisous, on t'aime.

Papa."

Scorpius quand à lui avait une lettre de son père. Il l'ouvrit et la lut.

"Scorpius,

C'est le dernier avertissement avant que Weasley prenne. Si après les vacances de noël tu traînes encore avec eux, elle morflera. Au fait je suis étonné de savoir que tu ne sais pas qui me donne autant d'informations sur toi, et qui est la même personne qui a agressé Potter. Je te croyait plus intelligent. J'ai dû me tromper. D'un autre côté je me suis trompé sur pas mal de choses te concernant. Et je te rappelle, c'est le dernier avertissement, la prochaine fois Weasley aura vraiment, vraiment mal!

Drago Malefoy."

Scorpius posa la lettre de son père, il fallait vraiment qu'il découvre qui livrait autant d'informations à son père.
Cela faisait une semaine qu'Albus, Rose et Scorpius s'étaient remis à la recherche du mystérieux informateur de Drago Malefoy. Rose et Albus avaient fait leurs bagages pour prendre le Poudlard Express et retrouver leurs parents pour noël. Scorpius quand à lui s'était inscrit pour rester à Poudlard durant les vacances. Il était l'heure de se dire au revoir.
- Scorpius fait attention à toi.
- Ne t'inquiète pas Rose, je ne risque rien pour le moment.
- Oui, mais fait quand même attention.
- Oui, je ferai attention.
- C'est pas vraiment sincère tout ça, mais bon. Passes de bonnes vacances.
- Merci, toi aussi.
- Merci.
- Passes de bonnes vacances Albus.
- Merci, toi aussi.
-Merci. Aller dépêchez-vous, vous allez rater le train.
Albus et Rose prirent leur affaires et retrouvèrent Hagrid, qui les amena jusqu'au train.
- Passez de bonnes vacances Hagrid.
- Merci Albus, toi de même.
- Merci.
- Bonnes vacances Hagrid.
- Merci Rose, toi aussi.
- Merci.
- Et souhaitez à vos parents de bonnes vacances.
- Ce sera fait Hagrid.
- Je te fais entièrement confiance Rose.
Il lui adressa un large sourire.
- Soyez sage avec vos parents.
- Comme toujours Hagrid. Comme toujours.
- Albus, j'ai bien peur que vous leur en fassiez voir de toutes les couleurs.
- Mais non Hagrid, ne vous inquiétez pas, nous seront très sage.
- J'aime mieux ça Albus.
Il lui adressa à lui aussi un large sourire.Le train se mit en marche.
Montez, vite!
Rose et Albus montèrent dans le train.
- Faîtes bon voyage.
- Merci Hagrid, répondirent en c½ur Rose et Albus.
Le Poudlard Express arriva sur le quai de la voie 9 3/4. Rose et Albus descendirent du train.
- Albus, je ne les vois pas! Où sont-ils ?
- On va les trouver Rose, ne t'inquiète pas.
- Albus regarde, c'est ton père!
Ils se dirigèrent vers Harry en courant.
- Tonton, comment vas-tu ?
Rose sauta dans les bras d'Harry.
- Je vais très bien Rose et toi ?
- Ça va, ça va.
Harry étreignit Albus.
- Venez les autres sont là-bas.
- Maman, papa, Hugo!
Rose courut vers eux et les étreignit quand à Albus sa mère le serra fort dans ses bras.
- Vous n'avez rien, dit Hermione ravie.
- Je suis content de te voir Rose.
- Moi aussi Hugo, tu m'as vraiment manquer.
- Maman, on va faire quoi aujourd'hui ? Demanda Rose.
- D'abord on va attendre James et Victoire et ensuite on ira manger tous ensemble chez grand-mère et grand-père.
- Cool, ça veut dire que Bill et Fleur sont là aussi ?
- Oui Rose, répondit Ginny un sourire au coin des lèvres.
- C'est trop bien, un repas en famille! Teddy sera là?
- Non Rose, il n'arrivera que demain, dit Victoire qui venait de rejoindre le groupe.
- Oh Victoire! Tu vas bien ? s'écria Rose en lui faisant un gros câlin.
- Je vais très bien Rose et toi ?
- Depuis que tu es là, je suis au top!
- Oh! C'est très touchant merci.
Elles s'adressèrent mutuellement un grand sourire.
- Ah! James, te voilà! S'écria Ginny.
- Bonjour tout le monde, salut Albus!
- Ouai c'est ça, salut!
- Qu'es qui se passe entre vous deux ? s'étonna Harry.
- Justement je ne sais pas papa, ça fait trois semaines qu'Albus ne m'adresse pas la parole.
- Et tu vas me dire que tu n'as pas deviner pourquoi ?
- En effet Albus, je ne sais pas pourquoi!
- Tu te fous de moi ?
- Mais non!
- Stop, cria Harry on réglera ça plus tard. Il est l'heure d'aller manger chez vos grands-parents, aller on y va!
Tout le monde se dirigea vers la barrière qui séparait la voie 9 3/4 des voies moldues, ils passèrent la barrière et allèrent au terrier pour manger en famille.

Tags : Scorpius - Albus - Rose - 1ère partie - Chapitre 7

8 Au terrier 28/08/2009

 



Tout le monde arriva au terrier, là-bas une surprise les attendaient.
- Rose qui a-t-il ? Demanda Albus un peu inquiet.
- Albus! Regarde!
- Quoi ?
- Ben dans la maison, il y a Fleur, Bill, George, Katie, avec Iris et Charlie et Lola avec Etienne et il y a aussi Percy et Pénélope accompagnés de Léonnard et Claire, toute la famille est là Albus!
En effet toute la famille était venu au terrier pour un bon repas en famille. Tout le monde se dit bonjour et Mrs Weasley prit la parole.
- Vu que tout le monde est là, je pense que nous pouvons passer à table.
Chacun se rendit dans le jardin, tira une chaise et s'assit. Mrs Weasley reprit la parole.
- Bon puisque toute la famille est réunie je pense que nous allons pouvoir faire le tour de table des nouvelles.
Le tour de table des nouvelles constitue à faire la tour de la table dans le sens des aiguilles d'une montre en demandant des nouvelles aux personnes assissent à la table.
- Bon alors s'est partit, dit Mrs Weasley, Fleur, Bill, Victoire, qu'avez vous à nous raconter ?
Fleur fut la première à prendre la parole.
- Du côté de la banque des sorciers, c'est la routine mais Victoire doit avoir plus de choses à raconter.
- Tu sais grand-mère, c'est ma dernière année à Poudlard, je vais passer mes aspics pour travailler au ministère dans la relation entre sorciers et Gobelins, donc en se moment je travaille beaucoup.
- Oh! Victoire,rentrer au ministère mais c'est génial, dit Mrs Weasley. Et vous George, Katie, Iris ?
Après la mort de Fred, lors de la grande bataille, George était retourner dans son magasin de farces et attrapes, sur le chemin de traverse, trois ans plus tard il s'était marié avec Katie Bell, ancienne élève de Gryffondor et joueuse de Quidditch. Cette fois ce fut George qui prit la parole.
- A la boutique de farces et attrapes tout va pour le mieux, je suis en train de fabriquer des balais volants qui ne montent pas plus haut que trois mètres. Ils seront embêtants pour de bons joueurs de Quidditch mais permettrons au plus jeunes, comme Iris, de jouer au Quidditch avec plus de sécurité.
- Ça c'est une bonne idée, répondit Katie. Quand à moi, avec l'équipe de Quidditch d'Angleterre nous nous entraînons sans relâche, nous espérons bien remporter la coupe du monde cette année.
- Magnifique, magnifique, dit Mrs Weasley remplie de bonheur. Et toi Iris chérie ?
Iris était la fille de Katie et George, elle avait le même goût pour les farces que son père, mais physiquement elle ressemblait exactement à Katie.
- Oh, moi grand-mère, j'attends impatiemment l'année prochaine pour pouvoir rentrer à Poudlard.
- Excellent tout ça à votre tour, Charlie, Lola et Etienne.
Mrs Weasley paraissait en étant de plus en plus heureuse. Charlie lui, s'était marié avec une moldue du nom de Lola, elle avait des yeux bleu clair, des cheveux blond, bouclés qui lui descendait jusqu'au dessus des épaules. Trois ans auparavant Lola avait mis au monde un nouveau Weasley du nom d'Etienne. Il avait les yeux bleu clair de sa mère et les cheveux roux de son père. Il avait également hériter des taches de rousseur de son père.
- Pour moi maman, je surveille toujours les dragons de près, il n'y a pas vraiment de nouveautés. Et toi Lola ?
- Moi je prépare un nouveau spectacle de danse, je vous enverrai des places pour le voir si vous le souhaitez!
Mrs Weasley accepta aussitôt, depuis que Lola lui avait obtenue une place pour l'un de ses spectacles elle adorait la danse et voulait à tout prix assister à tous les spectacles de Lola.
- Sinon Etienne commence de plus en plus à se servir de la magie. Continua la jeune danseuse. Je l'emmène avec moi au répétitions pour pouvoir le surveiller, mais il ne m'est pas toujours facile de faire passer des essaies de magie d'Etienne pour de simples accidents. Mais sinon tout va bien.
- Oh mon petit chéri utilise la magie! S'écria Mrs Weasley ravie. Et vous Percy, Pénélope, Léonnard et Claire?
Après la grande bataille Percy avait retrouver sa famille et Pénélope sa petite amie de quand il était en septième année à Poudlard, avec qui il s'était marié et avait eu cinq ans plus tôt les jumeaux Léonnard et Claire, qui ressemblaient à deux gouttes d'eau à leur père. Percy était resté au ministère et s'occupait tout comme Pénélope des plantes magiques. Percy prit la parole.
- Au ministère nous avons quelques personnes qui essayent de faire passer des plantes anti-acné. Mais ses plantes ne font qu'augmenter l'acné. Nous n'arrêtons pas d'être appeler en urgence. Il faut vraiment trouver les responsables. Sinon Léonnard et Claire n'arrêtent pas de faire des bêtises, ils me rappellent George et Fred.
En entendant le nom de Fred tous les Weasley avec Fleur, Harry et Hermione avaient sursauter. La mort de Fred n'était jamais évoquée et constituer un sujet de conversation difficile. Mrs Weasley avait perdu sa bonne humeur.
- Je suis désoler maman! S'écria Percy qui venait de se rendre conte de son erreur.
- Ce ... ce n'est pas grave Perce. Continuons notre tour ce table. Répondit aussitôt Mrs Weasley. Harry, Ginny, Albus, Lily, James quand est-il pour vous ?
Ce fut Ginny qui répondit.
- Au bureau des aurors nous n'avons pas beaucoup de travail pour le moment. Nous passons beaucoup de temps avec la paperasse. Et nous envoyons des lettres à Albus et James pour avoir des nouvelles de Poudlard. Sinon Lily arrive à peu près à s'occuper sans trop penser à Poudlard. Ce qui n'est pas très facile pour elle.
- Excellent, excellent, dit Mrs Weasley. Et pour vous, Ron, Hermione, Hugo et Rose ?
- Pour moi maman, c'est comme pour Harry et Ginny, que de la paperasse. Et toi Hermione ?
- Nous aussi nous n'avons pas grand chose à faire, rien concernant les créatures magiques au ministère en ce moment. Sinon comme Lily, Hugo trouve des occupations pour ne pas trop penser à Poudlard.
- Très bien, parfait, et toi Rose ? Demanda Mrs Weasley.
- Moi c'est une vrai catastrophe. Drago Malefoy, nous menace Albus et moi de nous faire du mal si nous restons avec son fils Scorpius. Scorpius a été envoyer à Gryffondor par la Choixpeau et il n'a aucuns amis a part nous. On ne peut pas le laisser. Alors Mr Malefoy s'en est pris à Hagrid et lui a envoyer une sucepouce. Pauvre Hagrid, il n'a pas pu travailler pendant trois semaines, le temps que le professeur Slughorn revienne avec un remède. Ensuite nous avons demander de l'aide à James, car Mr Malefoy menaçait de s'en prendre à Albus. Et James a agressé Albus!
Tous les regards se tournèrent vers James.
-Qu'est-ce que c'est que cette histoire James ? Cria Ginny.
- Je ne sais pas maman, je ne voulais pas, on m'a forcé.
- On t'a forcé ? Demanda Harry en haussant la voix.
- Oui, je ne voulais pas faire de mal à Albus, je lui ai tenu les mains contre ma volonté.
Harry se tourna vers Albus.
- Albus que s'est-il passer exactement ?
- J'étais avec James et on devait retourner dans la salle commune. James m'a poussé dans un coin et un garçon lui a demander de me tenir les mains et c'est ce qu'il fait. Après la garçon m'a mit une main sur la bouche et dans l'autre il avait un couteau qu'il m'a posé sur la gorge. Après le garçon m'a menacé et il a demander à James de me lâcher les mains, ce que James à fait, il m'a aussi lâché et je suis partit en courant rejoindre Rose et Scorpius dans la salle commune.
- Très bien Albus, répondit Harry. Te souviens-tu avoir vu ce garçon ?
- Non papa.
- As-tu vu sa main ?
- Un petit peu.
- Sais-tu de quelle couleur elle été ?
- Oui elle été métisse.
- Parfait et le garçon, il faisait à peu près quelle taille ?
- La mienne.
- La tienne! Dit Hermione affolée.
- Qui as-t-il Hermione? Demanda Ron, qui ne comprenait pas pourquoi elle était dans cet état.
- Ron, dit Hermione. James était sous le contrôle de l'imperium. Le garçon est en première année à Poudlard et il sait déjà lancer le sortilège de l'imperium.
Toute la table était affolée.
- James, reprit Harry. As-tu vu qui te demander de tenir les mains de ton frère ?
- Non papa.
- Ce n'est pas grave. Alors nous avons les renseignements suivants; il est métisse et en première année à Poudlard. Albus pourrais-tu reconnaître sa voix ?
- Je ne pense pas.
- Ce n'est pas grave, bon vous avez la cape d'invisibilité ? Rose ?
- Oui bien sur tonton, je l'ai toujours avec moi.
- Très bien alors écouter moi bien. Si je comprend bien ce garçon renseigne Drago Malefoy sur ce qui se passe à Poudlard.
Rose et Albus approuvèrent d'un signe de tête et Harry reprit.
- Victoire et James, pouvez-vous aider Albus et Rose à retrouver ce jeune garçon ?
- Bien sûr papa.
- Victoire ? Je sais que tu as tes aspics mais juste les aider un petit peu.
- Oui je veux bien essayer.
- Parfait alors vous savez ce qu'il vous reste à faire.
- Oui répondirent Victoire, James, Albus et Rose à l'unissons. La conversation se termina ici et le repas se finit en silence.
Quand tout le monde eut vidé son assiette Mrs Weasley se leva et déclara que le dessert se déroulerai dans le salon. Chacun se leva et se rendit au salon. Les enfants étaient assis par terre et leurs parents affalaient sur le canapé où dans les fauteuils. Mrs Weasley distribua une part de tarte à la fraise à tout le monde, prit la sienne et alla s'asseoir sur le canapé aux côtés de son mari.
- Merci Molly pour cette délicieuse tarte. Dit Fleur en rompant le silence.
- Oh merci. Molly commença à retrouver le sourire qu'elle avait au début du repas. Molly reprit la parole.
- Oh fait, je voulais savoir qui allait passer la nuit ici, il faut que j'aille préparer les lits.
- Victoire, Fleur et moi allons rentrer maman, ce n'est pas loin d'ici, mais c'est gentil d'avoir proposer. Déclara Bill.
- C'est pareil pour nous. Dit George à son tour.
- C'est la même chose pour nous. Enchaîna Percy.
Mrs Weasley se tourna vers Harry.
- Nous aussi nous allons rentrer, Albus et James viennent juste de rentrer et je pense que ça leur ferait du bien de dormir à la maison cette nuit.
- Très bien, très bien, dit madame Weasley en se tournant vers Ron.
- Oh maman, je suis désoler mais nous aussi on va rentrer. Mais on reviendra demain pour le thé.
Mrs Weasley lui sourit et se tourna vers Charlie.
- Oui maman, nous allons rester, nous sommes assez loin de la maison et si nous rentrons nous ne serons pas de retour pour noël.
Mrs Weasley avait l'air extrêmement contente et monta aussitôt préparer les lits nécessaires. Elle redescendit vingt minutes plus tard. Le thé fut servit et les conversations reprirent. Une heure après Bill se leva.
- Bon nous allons y aller. On reviendra Samedi pour noël.
- Nous aussi on y va, dit George.
- Vous venez samedi ?
- Bien sur maman.
Harry s'était levé à son tour.
- C'est l'heure pour nous aussi, annonça-t-il. A samedi.
- Oh, il est déjà si tard, dit Percy après avoir regarder sa montre. Pour nous aussi il est l'heure d'y aller.
Chacun était parti il ne restait plus que Charlie, Lola, Etienne, Ron , Hermione, Rose, Hugo, Mr et Mrs Weasley dans le salon.
Mrs Weasley se tourna vers Ron.
- Vous restez dîner ?
- Non maman, mais j'ai une question à te poser.
- Je t'écoute.
- Nous n'avons pas fini le tour de table tout à l'heure et je voulais avoir de tes nouvelles ainsi que de celles de papa.
Mrs Weasley lui fit un grand sourire et répondit.
- C'est très gentil à toi d'avoir poser la question, ton père a pas mal de travail au ministère et certains soirs il rentre tard, mais sinon tout va bien. Quand à moi je m'occupe beaucoup du travail ménager.
- Bon maintenant que tout le monde à répondu on va pouvoir y aller, annonça Ron. A demain.
- Très bien Ron, à demain, à demain les enfants, à demain Hermione.
Quand Ron, Hermione, Rose et Hugo furent partis Mrs Weasley s'assit sur le canapé et s'assoupit.

Tags : Scorpius - Albus - Rose - 1ère partie - Chapitre 8

9 La proposition d'Harry 13/09/2009

 



Harry, Ginny, Albus, James et Lily arrivèrent chez eux.
- James, Albus, aller vider votre valise, Lily tu veux bien monter dans ta chambre s'il te plaît? Votre père et moi avons besoin de parler.
Les enfants partirent dans leur chambre et Ginny et Harry s'installèrent dans la cuisine pour discuter. Ce fut Ginny qui prit la parole.
- Je n'ai jamais aimé Drago Malefoy. Mais je n'aurai jamais penser qu'il aille aussi loin. Faire agresser Albus à Poudlard. Non ce n'est pas possible, il faut absolument faire quelque chose.
- C'est vrai qu'il est allé beaucoup trop loin. Il y a une solution pour que tout ça s'arrête, il faudrait qu'Albus et Rose ne restent plus avec Scorpius. Mais on ne peut pas leur demander ça.
- Non on ne peut pas leur demander ça. Ce serait méchant pour Scorpius et ça signifierait que Malefoy gagnerait.
- Oui tu as raison, il faut trouver une autre solution et vite, nous n'avons que jusqu'à la fin des vacances.
- En effet il ne nous reste plus beaucoup de temps. Il faudrait absolument prévenir un professeur.
- Non Ginny ce sera pire pour eux si Malefoy l'apprend et avec son espion à Poudlard, il y aura de gros risques pour qu'il soit au courant.
- Oui d'accord, mais on fait quoi alors, on ne va tout de même pas aller voir Malefoy dans son maudit manoir pour le menacer.
- Non en effet se ne serait pas très futé et pareil ça risque d'aggraver la situation. Ce qu'il faut c'est qu'Albus, Rose, Victoire, James et Scorpius découvrent qui est l'espion de cette maudite fouine.
- Oui mais il ne vont pas y arriver facilement. Il y a beaucoup de première année et nous n'avons pas assez d'informations.
- Si nous avons assez d'informations regarde.
Harry chercha un exemplaire de la gazette du sorcier. Quand il le trouva, il l'ouvrit à la page deux et continua son explication.
- Tu te rappelles de cet article, c'est celui qui annonce le nom des premières années de Poudlard et la maison dans laquelle ils ont étaient placés.
Ginny approuva d'un signe de tête et Harry continua.
- Alors, il y a 32 nouveaux élèves cette année. Albus nous a dit que la personne qui l'avait agresser était un garçon, donc on peut enlever toutes les filles, ce qui nous fait qu'il reste 15 élèves, ensuite on peut enlever Albus et Scorpius. Ce qui fait qu'il ne nous reste que 13 élèves. C'est déjà bien non ?
-Oui bien sur, mais c'est encore beaucoup.
- C'est sur mais tu oublies qu'il nous reste une information, c'est un garçon métisse. Je ne pense pas que les 13 élèves soit métisse.
- Oui mais tu as un plan en tête, c'est quoi ?
- C'est très simple, nous allons confier la liste des 13 élèves qui peuvent renseigner Malefoy, ainsi que la carte du maraudeur à Victoire, Rose, Albus, Scorpius et James. Il leur sera ainsi plus facile de noter ceux qui sont métisse et ceux qui ne le sont pas.
- Excellente idée, mais quand nous aurons la liste de ceux qui sont métisse et ceux qui ne le sont pas, on fera quoi ?
- on verra, déjà si ça c'est fait il ne nous restera plus beaucoup de monde et on pourra réfléchir à la suite.
- Très bien, je te fais confiance.
- Bon dans ce cas là je peux aller envoyer un hiboux à Ron, je reviens, à tout de suite.
- Oui à tout de suite.
Harry monta jusqu'à son bureau qui était situer au premier étage de la maison. Il alluma une petite lampe, s'assit à son bureau, prit de l'encre, une plume et un bout de parchemin vierge, puis il commença sa lettre.

"Ron,

Après ce que Rose nous a dit à table ce midi, Ginny et moi avons eu une conversation pour trouver une solution. On en a trouver une, je te l'expose donc. Nous avons les informations suivantes; L'espion de Malefoy est en première année et il est métisse. Nous avons pris la liste des élèves de premières année à Poudlard de cette année. Celle qui était dans la gazette et qui disait dans quelle maison chacun a était placer. Puisque nous savons que l'espion de cette fouine de malheur est un garçon, nous avons enlever toutes les filles. Il nous restait 15 élèves. Nous avons également enlever Scorpius et Albus de la liste. Il nous reste maintenant 13 élèves. Je te donnerai la liste plus bas. Donc avec Ginny nous nous sommes dit qu'avec l'aide de la cape d'invisibilité et la carte du maraudeur, James, Albus, Scorpius, Rose et Victoire pourraient dresser la liste des élèves qui sont métisse et de ceux qui ne le sont pas. Il ne doit cependant pas y avoir énormément de première année métisse. Quand nous aurons cette liste nous pourrons alors envisager un plan pour la suite. Maintenant je vais te fournir la liste des garçons de première année de Poudlard, ainsi que la maison dans laquelle ils ont étaient envoyer:
- Aubrey Charly => Serpentard
- Boot Teddy => Serdaigle
- Brocklehurst Léonnard => Serpentard
- Corner Nigel => Gryffondor
- Dean Colin => Poufsouffle
- Finch-Fletchey Léo => Poufsouffle
- Frobisher Marco => Serdaigle
- Parkinson Thomas => Serpentard
- Patil Léon => Poufsouffle
- Pucey Adrien => Serpentard
- Robins Denis => Serdaigle
- Sloper Jack => Poufsouffle
- Zabini Loïc => Serpentard
Voila pour la liste, ne me répond pas par retour de hiboux, parles-en avec Hermione et vous nous direz ce que vous en pensez samedi. Ce sera plus pratique. A samedi.

Harry."

Harry attrapa le hiboux de la maison, lui attacha la lettre pour Ron et le hiboux s'envola. Harry rangea plume et encre, éteignit la lumière et redescendit dans la cuisine.
Le samedi arriva à grand pas. Tout le monde se retrouva cher Mr et Mrs Weasley. Sous le sapin installé dans le salon, il y avait une montage de cadeaux. Quand Harry, Ginny, Albus, James et Lily arrivèrent toute la famille était déjà là et les attendaient. Ils saluèrent tout le monde et Ron et Hermione demandèrent impérativement à parler à Harry et Ginny. Ils se rendirent tout les quatre dans le jardin. Ron se tourna vers Harry , et parla d'une voix des plus heureuses qu'Harry n'est jamais entendue.
- Harry j'ai bien reçut ta lettre tu as eu une idée merveilleuse. C'est vraiment génial.
- Merci Ron, donc d'après ce que j'ai cru comprendre vous êtes d'accord avec l'idée que j'ai proposé.
- Bien sur qu'on est d'accord, s'empressa de dire Ron.
Harry le regarda avec un sourire puis se tourna vers Hermione qui était beaucoup moins enchanté.
- Qui a-t-il Hermione ? Demanda Ginny qui avait aussi remarquer l'attitude d'Hermione.
- Il y a que vous avez oublier un point crucial.
- Lequel? Demanda Harry soudain inquiet.
- Celui qui concerne Rose. Dois-je vous rappeler que Malefoy conte s'en prendre à elle juste après les vacances. Et je ne pense pas qu'en quelques heures les enfants arriverons à savoir qui est l'espion de Malefoy.
- Mais qui te dit que Malefoy s'en prendra à Rose le jour de la rentrée ?
- Ron! Hurla Hermione. On ne sait pas quand Malefoy s'en prendra à Rose et il ne faut pas prendre de risques.
- Qui te dit de prendre des risques ?
- Ron! Hurla à nouveau Hermione. Je te ferai dire que tu parles de ta fille! Tu te fous de ta propre fille ?
- Je ne me fout pas de ma propre fille, mais...
- Mais quoi ? Toi tu aimes prendre des risques, c'est ton problème s'il t'arrive quelque chose, tu as 33 ans, tu peux te débrouiller. Rose, elle, n'a que 11 ans. On ne peut pas lui faire prendre de risques sans mesurer les conséquences.
- Elle a raison Ron. Approuva Ginny. On ne sait pas ce que Malefoy pourrai lui faire. Il faut trouver une solution pour qu'il n'arrive rien à Rose.
- Oui je suis d'accord. Dit Harry.
- Bon puisque vous êtes tous contre moi, je rentre à plus tard.
- Dès fois il réagit comme un enfant, constata Ginny.
- Oui mais là il n'en a rien à faire de la sécurité de notre fille. Bon on fait quoi Harry ?
- Pour le moment je ne le sais pas. J'y réfléchi et je vous le dirai sur le quai 9 3/4.
- Parfait, mais trouve une bonne solution.
- Ne te fais pas de soucis Hermione. Rose ne sera pas blessée. Je te le promet.
Elle lui sourit, puis tous les trois rentrèrent avec les autres pour ouvrir les cadeaux de noël.

Tags : Scorpius - Albus - Rose - 1ère partie - Chapitre 9

10 Préparation 06/10/2009

 



Une semaine après noël il était déjà temps de retourner à Poudlard. Harry, Ginny, Albus, James et Lily étaient en train de chercher Ron, Hermione, Rose, Hugo et Victoire, sur le quai de la voie 9 3/4.
- Ron, Hermione comment allez vous ?
- Nous allons très bien Harry et vous ?
- Très bien, très bien merci.
- Harry as-tu trouver une solution pour Rose ?
- Bien sur Hermione ne t'inquiète pas, je n'ai pas arrêter d'y songer.
- Alors qu'est-ce que tu as trouver ?
- Bon c'est pas la solution que je préfère mais il n'y a que cette solution. Il ne faut pas que Rose reste avec Scorpius tant que nous ne savons pas qui est l'espion de Malefoy.
- Oui c'est vrai que ça ne va pas être facile mais tu as raison, c'est la seule solution.
- Bon il va falloir en parler aux enfants.
- Oui allons-y!
Ron, Hermione, Ginny et Harry se dirigèrent vers Rose, Albus, James et Victoire. Harry décida que ce serait lui qui expliquerai la situation.
- Bon les enfants écoutez moi bien. C'est à propos de Poudlard et de Malefoy.
- Oui tonton, répondit Rose.
- Alors voila, nous avons dresser la liste des élèves qui pourrait être les espions du père de Scorpius. Nous allons vous la transmettre il va falloir que vous nous disiez dans cette liste qui est métisse et qui ne l'est pas. Par contre Rose tu ne pourras pas rester avec Scorpius tant qu'on ne saura pas qui est l'espion de Malefoy. Ce serai trop risquer pour toi.
- Très bien tonton, dit Rose un peu dépité. Et ou est la liste ?
- La voici tenez. Ah oui au fait pour vous faciliter la tâche vous avez la cape d'invisibilité que Rose doit avoir et la carte du maraudeur que je vais donner à Victoire. Alors pour vous servir de la carte du maraudeur vous devez dire "je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises" en donnant un coup de baguette. Pour qu'on ne puisse plus la lire vous devez dire "méfaits accomplis" toujours en donnant un coup de baguette.
Harry tendit la carte du maraudeur à Victoire ainsi que la liste des élèves qui pourraient être l'espion de la fouine.
- Les enfants le train va partir dépêchez vous! Annonça Harry.
Rose, Albus, James et Victoire montèrent dans le train, trouvèrent un compartiment de libre et s'y assirent. Ils regardèrent la liste qu'Harry leur avait donner et commencèrent à réfléchir. Victoire prit le devant.
- Alors dans cette liste il y a certainement des personnes que vous connaissez, comme par exemple ceux qui sont à Gryffondor, alors voyons ça; il y en a un Nigel Corner. Vous le connaissez non ?
- Oui bien sur il est dans le même dortoir que moi. Dit Albus.
- Alors est-ce qu'il est métisse ?
- Non Victoire il ne l'est pas.
- Bon alors ça fait un de moins c'est déjà mieux.
- Vous connaissez les autres ?
- Un petit peu.
- Et alors vous savez si ils sont métisse ou pas ?
- Comme ça non mais on va vite savoir si ils le sont ou pas, s'énerva Albus.
- Bon parfait alors je vais rejoindre mes amies. Victoire partie du compartiment très énervée.
- Bravo Albus, dit Rose.
- Ne t'en mêle pas.
- Bon très bien.
Le voyage se finit dans le silence. Un silence terriblement long.
Le train arriva à la gare, Rose, Albus et James sortirent du train et se dirigèrent vers les barques. Ils arrivèrent aux porte de Poudlard ou Hagrid les attendaient.
- Votre attention s'il vous plait, s'écria Hagrid avec sa grosse voix. Vous allez rentrer dans le château et vous irez directement dans la grande salle pour le repas. Ce n'est qu'après le repas que vous irez dans vos salles communes et dans vos dortoirs. Vous pouvez passer.
Rose et Albus arrivèrent dans la grande salle et rejoignirent Scorpius.
- Coucou Scorpius alors tes vacances ?
- Super Rose et les tiennes ?
- Ça peut aller on a eu un repas en famille mais on a un soucis.
- Lequel ?
- Mes parents et ceux d' Albus on trouver une solution pour qu'on retrouve l'élève qui renseigne ton père.
- A bon et qu'est-ce qu'ils ont trouver ?
Rose et Albus expliquèrent à Scorpius l'histoire du plan que Harry avait mis au point.
- Mais c'est une super idée !
- Attend Scorpius il y a quand même un soucis, pour ne pas qu'on s'en prenne à moi je ne doit plus rester avec toi tant que nous n'avons pas trouver l'informateur de ton père.
- Il n'y a pas d'autres solutions ?
- Non Scorpius aucunes malheureusement, ajouta Victoire qui venait d'arriver. Rose restera avec moi tant que nous ne savons pas qui est l'informateur.
- Bon d'accord il faudra qu'on se dépêche alors. Et vous avez une liste pour savoir qui est susceptible de renseigner mon père ?
- Oui la voila, Rose tendit la liste à Scorpius.
- Très bien alors dès demain on se met au travail. Il faudra qu'on se retrouve tous dans la salle commune à dix-neuf heure.
- Parfait à demain alors, dit Rose, Je monte me coucher, tu viens Victoire.
- J'arrive à demain les garçons.
Les deux jeunes filles montèrent dans leur chambres. Les garçons restèrent encore un peu dans la grande salle.
- Tu penses qu'on va y arriver Scorpius ?
- Oui Albus, je suis sur qu'on y arrivera.
- Bon très bien moi aussi je monte me coucher à demain.
- Oui à demain bonne nuit.
- Merci toi aussi.
Albus monta se coucher, Scorpius finit son repas et parti à son tour.
Le lendemain matin Rose descendit de son dortoir et sortie de la salle commune avec Victoire, elle faisait tout pour ignorer Scorpius, ce qu'elle trouvait très difficile. Scorpius et Albus sortirent ensembles de la salle communes et partirent eux aussi dans la grande salle. Rose fit bien attention de s'éloigner le plus possible de Scorpius.
- Rose ne t'inquiète pas, on va très vite savoir qui renseigne Mr La fouine, dit Victoire.
- Je sais Victoire, mais ce n'est pas facile de ne pas pouvoir être avec ses amis. Et ou as tu trouver le nom de Mr La fouine ?
- Oh cette nuit ce mot m'est venu à l'esprit et je me suis dit qu'il convenait bien pour la situation.
Les deux jeunes filles rigolèrent un bon moment et partirent chacune à leurs cours. Après avoir passer une journée de cour abominable Rose attendait dans la salle commune de pouvoir parler avec Scorpius. A dix-neuf heure Scorpius, Albus et James arrivèrent dans la salle commune et se dirigèrent vers les deux Gryffondor.
- Salut les filles, lança Scorpius. Alors votre journée ?
- Atroce, répondit Rose avec une expression de dégoût.
- Bon il est temps de se mettre au travail, s'écria James.
- Alors par quoi commence-t-on ? Demanda Victoire qui avait décider de ne plus prendre la tête du groupe.
- Bon dans cette liste il y en a certain qu'on connaît on va commencer par eux, dit Scorpius en sortant la liste d'une des ses poches. Alors voyons ça. Vous avez déjà enlevé Nigel Corner qui est avec nous à Gryffondor, parfait. Vous connaissez quelqu'un d'autre ?
- On les connais tous, mais on a pas envie de se tromper, déclara Rose. Tu en connais d'autres toi ?
- Oui j'en connais certains alors. Par exemple, Thomas Parkinson, lui il est pas métisse, et je connais aussi Loïc Zabini, lui par contre il est métisse.Les autres bien sur que je les connais plus ou moins mais il vaux mieux vérifier. Bon on fait comment ?
- Il faut voir qui est dans sa salle commune et qui ne l'est pas, dit James.
- Et comment va-t-on le savoir ? Demanda Scorpius.
- Avec la carte du maraudeur, tu l'as Victoire ?
- Oui Rose je l'ai.
Victoire sorti la carte du maraudeur de sa poche et récita:
- "Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises."

Tags : Scorpius - Albus - Rose - 1ère partie - Chapitre 10

11 Observation des élèves 06/10/2009

 



Une carte de Poudlard apparut sur l'ancien papier vierge et les cinq Gryffondor la regardèrent attentivement.
- Alors on commence par quoi ? Demanda Albus.
- Il faut qu'on arrive à repérer les salles communes, lui répondit Scorpius.
- Moi je c'est ou se situe la salle commune des Poufsouffle, décréta James. Elle est ici!
Il montra un endroit vers les cuisines.
- Et il me semble que celle de Serdaigle est vers là.
Cette fois il montra une des quatre tours de Poudlard.
- Bon c'est déjà bien, renchéri Scorpius, moi je c'est que la salle commune des Serpentard est vers les cachot, je pense que c'est vers ici, c'est là qu'il y a le plus de monde.
Les autres acquiescèrent d'un signe de tête.
- Alors on fait quoi maintenant qu'on sait ou se trouve à peu près les salles communes des autres maisons, demanda Albus.
- Maintenant il faut voir qui est dans sa salle commune et qui ne l'est pas, répondit Rose.
- Exactement, renchérit Scorpius alors voyons, dans la salle commune des Serpentard nous avons, Léonnard Brocklehurst et Adrien Pucey, par contre Charly Aubrey n'y est pas, il est ou alors ?
Les cinq amis cherchèrent le nom de Charly Aubrey sur la carte.
- Il est ici, s'écria Rose, Il est dans la bibliothèque.
- Bon Rose et Victoire vous voudriez bien aller le voir. Demanda Scorpius. Chacun ira voir quelqu'un c'est plus simple.
- Très bien, répondit Rose. Tu viens Victoire.
Elle attrapa sa cousine par le bras et sortirent de la salle commune. Pendant ce temps les trois garçons continuèrent leurs recherches.
- Bon le temps que les filles reviennent on va continuer, décréta Scorpius. Alors James tu nous as dit que la salle commune se trouve vers les cuisines. Je pense qu'elle doit être ici.
Il montra un endroit pleins de jeunes élèves derrière le mur près des cuisines.
- Alors qui est dans cette pièce ? Questionna James.
- Moi j'y vois Léo Finch-Fletchey et Léon Patil, répondit Albus.
- Oui moi aussi je ne vois qu'eux, continua Scorpius. Ou sont Colin et Jack ?
- Ça y-est je les vois, s'écria Albus. Ils sont tous les deux dans la grande salle. On fait quoi Scorpius ?
- Je pense que les filles ne vont pas trop tarder, regarder elles sont sur le chemin de retour, je pense que James et toi vous pouvez aller les voir dans la grande salle, comme ça si l'espion de mon père vous as vu sortir tous les quatre et qu'il ne me voit pas sortir il pensera qu'on ne reste plus trop ensembles.
- Bonne idée, aller James on y va, à tout de suite.
Albus et James sortirent de la salle commune. Deux minutes plus tard Rose et Victoire arrivèrent et retrouvèrent Scorpius.
- Nous voici Scorpius, s'exclama Rose. Ou sont James et Albus ?
- Nous avons continuer les recherches et ils sont aller voir Colin Dean et Jack Sloper qui sont dans la grande salle. Alors vous avez trouver Charly Aubrey ?
- Oui il était pas difficile à trouver, déclara Victoire. Le seul qui effraie les autres. Donc on sait que lui aussi est métisse.
- Bon boulot les filles, le temps que les garçons reviennent on peut continuer nos recherches. Alors James a dit que la salle commune des Serdaigles est dans une tour. Celle-là je pense.
Il montra un endroit de la carte avec pleins d'élèves.
- Je pense que oui, Dit Rose. Vu tous les élèves qu'il y a ça doit être une salle commune, alors, il faut voir Teddy Boot, Marco Frobisher et Denis Robins. Vous voyez ou ils sont ?
- Oui, répondit aussitôt Victoire. Ils sont tous les trois dans leur salle commune.
- Bon c'est pas grave, s'empressa de répondre Scorpius. On verra pour eux demain en attendant je vois qu'Albus et James ne vont pas tarder à arriver.
En effet quelques secondes plus tard James et Albus firent irruption dans la salle commune.
- Alors vous les avez trouver ? Demanda Rose impatiente.
- Oui, lui répondit James. Colin n'est pas métisse par contre Jack lui il l'est.
- Très bien merci, ajouta Scorpius. Nous on a vu que les trois Serdaigles étaient dans leur salle commune. Mais on as un petit peu avancer ce soir, alors on en est ou ? On sait que Charly Aubrey, Jack Sloper et Loïc Zabini sont métisse, on sait que Nigel Corner, Colin Dean et Thomas Parkinson ne le sont pas. Il n'y en a plus que sept dont on ne sais pas encore.
Victoire regarda sa montre.
- On a louper le repas et il est l'heure d'aller dormir. Bon Scorpius passe moi la carte s'il te plait. " méfaits accomplis." Bonne nuit.
Victoire mis la carte dans sa poche et partie se coucher.
- Moi aussi je vais me coucher bonne nuit les garçons.
Rose suivit l'exemple de sa cousine.
- Bon pour nous aussi il est l'heure, déclara James. Bonne nuit.
Les trois garçons montèrent se coucher.
Le lendemain matin Victoire se réveilla, attendit Rose dans la salle commune et quand la jeune Gryffondor eut émergée de ses rêves, elles descendirent dans la grande salle. James, Albus et Scorpius étaient déjà en train de déjeuner. Les deux Weasley firent bien attention de s'installer le plus loin possible des garçons. Quand elles eurent commencer à manger James vint les voir.
- Salut les filles, bien dormi ?
- Oui James et toi ? Demanda Rose un sourire aux lèvres.
- Oui, très bien merci, alors je suis charger de vous dire que ce soir on se retrouve dans la salle commune à dix-neuf heure. Comme hier en fait. Voila à tout à l'heure.
- A tout à l'heure, répondirent en c½ur les deux jeunes filles.
A huit heure moins cinq, les deux Weasley se levèrent et allèrent en cours. La journée semblait interminable, heureusement dans une demi heure il serait l'heure de voir les garçons. Victoire décida de prendre les choses en mains pour que sa cousine se sente moins triste.
- Bon Rose, j'ai une idée, en attendant dix-neuf heure on va aller voir se que fabrique les élèves que nous devons observé tout à l'heure.On s'avance un peu sur le travail, si ça te dit bien sur.
- Oui, c'est une excellente idée, au plus vite on aura fini cet objectif, au plus vite je pourrais à nouveau rester avec Albus et Scorpius.
- Bon alors c'est parfait, viens on va voir si nous avons quelques chose d'intéressant dans la grande salle.
Les cousines arrivèrent dans la salle commune et s'installèrent à la table des Gryffondor comme si de rien n'était.
- Rose, vu que tu es sensée connaitre mieux que moi les élèves que nous observons est-ce que tu vois quelqu'un que nous recherchons ?
- Attend un petit peu s'il te plaît et commençons par le commencement. Alors est-ce qu'il y a quelqu'un à la table des Poufsouffle?
- Dépêche-toi s'il te plaît.
- Doucement je te pris, alors nous avons, Colin, mais on l'a déjà vu hier, et il est avec Léon Patil, on avait pas vu Léon hier ?
- Je ne crois pas, il est ou ?
- Il est juste à côté de Colin, c'est le mec avec un appareil photo. Bon Léon n'est pas métisse.
- Je confirme. Après à la table des Serdaigle, tu vois quelqu'un ?
- Alors il y a Teddy Boot et Denis Robins, alors tu vois ? Ils sont entre les deux filles qui ont un verre de jus de citrouille à la main.
- Oui je les vois, alors celui de gauche il est métisse et celui de droite par contre ne l'est pas.
- Celui de gauche c'est Denis, oui je suis d'accord avec toi il est métisse et Teddy ne l'est pas.
- Bon on a déjà bien avancer et à la table des Serpentard, on a quelqu'un ?
- Voyons voir, non il n'y a aucuns premières années.
- Bon tant pis, il est quelle heure ?
- Il est dix-neuf heure cinq, on est en retard, vite Victoire dépêche toi!
Les deux Gryffondor arrièrent dans leur salle commune dix minutes plus tard. Scorpius avait l'air en colère.
- Vous étiez ou ? S'énerva-t-il.
- Ne t'énerve pas Scorpius, lui répondit Rose d'un ton très calme. On étaient dans la grande salle voir si on pouvait avancer sur la recherche de l'espion de ton père. Et d'ailleurs on a avancer. Ou est le papier avec les prénoms ?
Scorpius sortit la liste de sa poche. Rose la lui prit des mains et commença son explication.
- Alors voila on a vu que Teddy Boot n'était pas métisse, Léon Patil ne l'est pas non plus, par contre Denis Robins l'est.
- Mais c'est super, dit James heureux. Il nous reste qui à observer ?
- Alors d'après la liste, dit Rose. Il reste Léonnard Brocklehurst de Serpentard, Léo Finch-Fletchey De Poufsouffle, Marco Frobisher De Serdaigle et Adrien Pucey de Serpentard.
- Bon on avance, déclara Scorpius. Victoire tu as la carte du maraudeur pour savoir ou sont ses quatre élèves ?
- Oui, "je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises."
Le papier vierge se remplit juste après le petit coup de baguette de Victoire.
- Tiens voici la carte Scorpius.
La jeune Weasley tendit la carte à Scorpius.
- Voyons ça, dit celui-ci, alors ou se trouve Léonnard et Adrien ?
- Adrien est dans sa salle commune mais pas Léonnard. Dit Albus.
- Je viens de voir Léonnard, s'écria James. Il se dirige vers la grande salle. Je vais le voir tu viens avec moi Albus ?
- Oui j'arrive!
Les deux Potter sortirent de la salle commune et se dirigèrent vers la grande salle à la recherche de Léonnard. Scorpius et les deux cousines continuèrent leurs recherches sur la carte du maraudeur.
- Marco et Léo sont tous les deux dans leur salle commune, s'exclama Rose maussadement.
- Oui bon ce n'est pas grave, la rassura Victoire, regardez James et Albus reviennent déjà vers ici.
En effet quelques minutes plus tard les deux Gryffondor firent irruption dans la salle commune.
- Alors ? Demanda Rose avec le peu d'espoir qui lui restait.
- Alors il est métisse, lui répondit Albus tristement.
- Bon ce n'est pas grave, essaya de les consoler Scorpius, il ne nous reste que trois élèves à observer.
- Mais pour le moment des élèves qu'on a observer on en connait cinq qui sont métisse.Cria Rose.
- Bon on se calme, lança Victoire. On ne connait que la première partie du plan, on va la terminer et on s'inquiétera de la suite quand on connaîtra la seconde partie. Fin de la discussion pour ce soir. C'est l'heure d'aller manger. Aller hop!
Les cinq Gryffondor partirent dans la grande salle. Victoire et Rose d'un côté, Scorpius, Albus et James de l'autre.
Après être arrivées dans la grande salle Victoire et Rose prirent place autour de la table des Gryffondor, en s'éloignant le plus possible des garçons, comme elles en avaient pris l'habitude depuis quelques temps. Elles commencèrent à manger puis discutèrent de la mission qu'elle devait finir d'accomplir.
- Rose ne t'inquiète pas, normalement demain on aura terminer. On pourra envoyer la lettre à tonton et on saura ce qu'il nous reste à faire.
- Oui je sais, mais ça me manque vraiment de ne pas rester avec Albus et Scorpius, ce sont mes amis.
- Oui je te comprend, mais ne t'inquiète pas on a presque fini. Malefoy ne pourra pas t'attaquer.
- Moi il ne me fera rien tant que je reste avec toi, mais vu qu'Albus et James restent avec Scorpius il se peut très bien qu'il s'en prenne à eux.
- Oui mais pour l'instant ce n'est pas le cas. D'ailleurs pour aller plus vite dans les observations j'ai une idée, écoute bien. Alors nous devons encore observer trois personnes, il sont chacun dans une maison différente. Alors quels sont les cours que tu as en commun avec une des trois autres maisons ?
- Je doit avoir potion avec les Serpentard et botanique avec les Poufsouffle.
- Bon alors en potion tu observeras Adrien Pucey et en botanique tu pourras observer Léo Finch-Fletchey.
- Oui c'est une bonne idée. Bon il commence à se faire tard tu viens, je vais me coucher.
- Ok, j'arrive tout de suite.
Les deux jeunes Weasley montèrent se coucher. Les deux Potter et le jeune Malefoy étaient encore dans a grande salle et finissaient leur repas. Ils allaient monter se coucher, quand un papier arriva devant Albus.
Albus prit le papier, l'ouvrit et le lut.

" Potter, ta cousine s'est bien éloignée de Scorpius, mais toi apparemment tu n'as pas bien compris. Fiche le camps, laisse le tranquille. Fait attention ou je m'en prend encore à toi."

Albus montra le papier à Scorpius et à James.
- Bon faut qu'on se dépêche pour voir qui est métisse et qui ne l'est pas, déclara James.
- Oui demain il faut qu'on envoie la lettre, continua Scorpius. Venez on va se coucher. On préviendra les filles demain pour ce mot.
Les trois Gryffondor montèrent se coucher. Le lendemain matin James, Albus et Scorpius attendaient que Victoire et Rose arrivent dans la salle commune pour pouvoir leur parler. Quand elles descendirent des escaliers Scorpius se rua vers elles.
- Il faut absolument qu'on vous parle, s'écria-t-il. Hier soir après que vous soyez parties de la grande salle, on est rester encore un peu et quand on aller partir, Albus a reçut un message. On lui disait qu'on allait s'en prendre à lui. Il faut absolument qu'on envoie la lettre aujourd'hui.
- Oui il faut qu'on envoie la lettre aujourd'hui, dit Rose. D'ailleurs hier Victoire as eu une super idée, vu qu'aujourd'hui on a potion en commun avec les Serpentard, on pourra voir si Adrien est métisse ou pas et pareil pour le cours de botanique qu'on a en commun avec les Poufsouffle, on pourra voir si Léo est métisse ou non. Bon alors on se retrouve à dix-neuf heure ici, comme d'hab en fait. A tout à l'heure.
Les filles partirent en direction de la grande salle. Les garçons étaient restés bête après avoir entendu les explications de Rose. C'est vrai souvent elle prenait la paroles,mais les décisions s'était beaucoup plus rare. Scorpius sortit de ses idées et descendit également dans la grande salle, Albus et James le suivirent. La journée fut tout aussi épuisante que les deux jours passés. A dix-neuf heure les cinq Gryffondor se retrouvèrent dans a salle commune. Comme le matin Rose prit directement la parole.
- Bon en observant Adrien en potion j'ai remarqué qu'il n'était pas métisse et en botanique j'ai vu que Léo ne l'était pas non plus, alors il faut juste que nous arrivions à trouver Marco Frobisher et on pourra envoyer la lettre, alors il nous faut la carte du maraudeur tu l'as Victoire?
- Oui la voila.
Rose a lui prit des mains.
- Merci, alors "je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises."
Comme les deux jours précédents le papier vierge se retrouva couvert du plan de Poudlard. Rose reprit ses explications sans laisser aux autres le temps d'expliquer quoi que ce soit.
- Bon alors il est ou Marco ? A il est dans sa salle commune, bon et il est à Serdaigle, qui est à Serdaigle que je connaisse et qui ne soit pas dans sa salle commune ? Voyons, voyons, à tiens il y a Teddy dans la bibliothèque, mais c'est parfait ça. Attendez-moi là s'il vous plaît!
Rose sortit de la salle commune par le trou du portrait de la grosse dame. Les quatre Gryffondor purent voir qu'elle se dirigeai vers la bibliothèque, ils la virent se diriger vers Teddy et partir avec lui en direction de la salle commune des Serdaigle. En arrivant devant la porte menant à la salle commune Rose s'arrêta, Teddy rentra dans la salle et ressortit quelques instants plus tard accompagner de Marco. Teddy repartit en direction de la bibliothèque tendit que Rose et Teddy restèrent un petit moment à parler. Au bout d'un petit moment Marco rentra dans sa salle commune et Rose revint vers la salle commune des Gryffondor. Elle passa par le portrait de la grosse dame et se dirigea vers les quatre Gryffondor, qui étaient pétrifier.
- Ne faîtes pas cette tête, c'était la seule solution pour savoir si Marco est métisse ou pas et d'ailleurs il ne l'est pas.Bon vu que c'est moi qui suis aller voir Marco je me réserve le droit d'écrire la lettre pour Harry.
Rose s'empara d'une plume, d'un parchemin vierge, d'une fiole d'encre et commença à réfléchir à sa lettre. Les autres la regardait avec attention. Elle commença finalement à écrire.

" Cher tonton,

Victoire, James, Albus, Scorpius et moi avons mener à bien notre mission, nous avons observer les élèves de premières année qui pourrait être susceptible d'être l'informateur de Mr Malefoy, je te transmet les noms des élèves métisse ainsi que la maison dans laquelle ils sont.
- Aubrey Charly => Serpentard
- Brocklehurst Léonnard => Serpentard
- Robins Denis => Serdaigle
- Sloper Jack => Poufsouffle
- Zabini Loïc => Serpentard
Tiens nous au courant dès que possible de ce qu'il faut qu'on fasse après, l'espion de Malefoy menace de s'en prendre à Albus.

Gros bisous de tous.
Rose."

Elle plia la lettre la mit dans une enveloppe, écrit le nom d'Harry dessus et se tourna vers les autres.
- Voila la lettre est écrite, qui va à la volière pour l'envoyer ? Il faut qu'elle parte tout de suite.
- C'est bon j'y vais, dit James. A tout de suite.
James parti en courant vers la volière, prit son hibou, lui attacha l'enveloppe, l'oiseau s'envola et James retrouva ses amis dans la salle commune. Pendant que James envoyait la lettre personne n'avait bouger dans la salle commune. Quand James avait refait surface Rose s'était tourner vers lui.
- La lettre a été envoyer ?
- Oui, elle viens de partir.
- Parfait et maintenant on attend.
- Oui on attend, répondirent en c½ur les quatre autres Gryffondor.

Tags : Scorpius - Albus - Rose - 1ère partie - Chapitre 11

12 L'espion 06/10/2009

 



Deux jours passèrent depuis l'envoie de la lettre de Rose à Harry. Deux jours extrêmement long, deux jours très semblables. Rose ne pouvais toujours pas rester avec Scorpius et ils ne se parlaient presque plus depuis que la première partie de leur tâche avait été résolue. Il était midi, nos cinq Gryffondor étaient dans la grande salle en train de manger. Et comme depuis quelques temps Rose et Victoire avaient pris soin de se placées le plus loin possibles des garçons. Le courrier arriva et Rose reçut une lettre d'Harry.

" Bonjour à tous,

Nous sommes fiers de vous, vous avez très bien accompli ce que nous vous avions demander. Nous espérons que pour vous tout se passe bien, malgré les difficultés que vous devez rencontrer. Maintenant qu'il ne nous reste plus que cinq élèves on va pouvoir passer aux choses sérieuses. Il va valoir que vous espionnez ses cinq élèves. Avec l'aide de la cape d'invisibilité pour pouvoir voir qui espionne les moindres faits et geste de Scorpius. On conte sur vous, car malheureusement de notre côté nous ne pouvons rien faire. Tenez nous au courant.
On vous embrasse fort.
Harry, Ron, Hermione et Ginny."

Rose montra la lettre à Victoire, qui lui sourie.
- Il ne nous reste plus qu'a montrer la lettre aux garçons, dit Rose.
- Laisse moi faire.
Victoire se leva, et se dirigea vers les garçons, elle se pencha vers James.
- Les parents nous on répondus, à dix-neuf heure dans la salle commune, fait passer.
- Merci Victoire.
- De rien.
Après avoir adresser un bref instant un message à James, elle retourna s'asseoir à sa place.
- C'est bon le message est passé, on les retrouve à dix-neuf heure dans la salle commune.
- Tu es vraiment géniale Victoire.
- Oui je sais, je sais.
Et les deux cousines partirent dans un excellent fou rire, qui prit fin juste avant le début des cours. Cette journée là passa beaucoup plus vite que les deux jours précédents pour Rose, le fait de pouvoir parler avec Scorpius, James et Albus le soir même lui avait redonné le sourire. A dix-neuf heure précise Victoire et elle étaient au rendez-vous. Quelques minutes après les garçons arrivèrent. Rose s'empressa de leur donner la lettre.
- Voila ce que j'ai reçu ce matin.
Après avoir parcouru la lettre des yeux Scorpius se tourna vers Rose.
- Mais c'est génial, dit celui-ci. Maintenant il ne nous reste plus qu'à trouver un plan.
- J'ai eu une petite idée, s'écria Rose. Alors je vous explique, il va falloir que chacun d'entre nous épions un des cinq élèves qui pourrait être l'espion de Mr Malefoy. On va se répartir les rôles. J'avais penser que Scorpius tu pourrais épier Loïc Zabini, vu que tu nous as dit que tu le connaissez un peu. Je pensais qu'Albus pourrai épier Charly Aubrey et James lui Léonnard Brocklehurst. Vu que vous êtes plus proche de Scorpius ça passerai mieux. Et puis Victoire tu pourrais espionner Denis Robins et moi je pourrai espionner Jack Sloper, ce sera facile pour moi parce que j'ai appris qu'il voulait sortir avec moi. Il faut juste que chacun d'entre nous arrive plus ou moins à être ami avec la personne que je vous ai dit à l'instant. Ça vous conviens ?
- Oui, lui répondit Scorpius. Et après ?
- Après si mon plan marche, notre espion risque de se vendre tout seul. Vous verrez. Par contre tous les soirs à dix-neuf heure ici. Je n'ai rien d'autre à ajouter et en plus j'ai faim. Je vais manger tu viens Victoire.
- Oui j'arrive.
- Bon à demain les mecs.
Les filles sortirent de la salle commune. Scorpius se tourna vers James et Albus.
- Qu'est-ce qui lui arrive à votre cousine ?
- On se pose exactement la même question, lui répondit Albus.
- Oui elle à complètement changer depuis quelques temps, elle prend toutes les décisions, enchaîna James. D'ailleurs ça n'a pas l'air de vous plaire.
- Non en effet ça ne me plaît pas, d'habitude c'est moi qui prend les décisions.
- Tiens une nouvelle loi Malefolienne. Les Malefoy prennent toujours les décision, rigola Albus.
Les trois garçons partirent dans un énorme fou rire. Après s'être remis de leurs émotions, les trois Gryffondor décidèrent d'aller manger à leur tour.
Une semaine s'était écouler depuis la lettre d'Harry, Ron, Hermione et Ginny, et la mise au point du nouveau plan, élaborer par Rose. Depuis une semaine nos cinq Gryffondor se retrouvaient chaque soir à dix-neuf heure dans leur salle commune pour s'échanger des informations. Albus devait essayer d'être ami avec Charly Aubrey et James avec Léonnard Brocklehurst, deux Serpentard, malheureusement pour eux ils avait échouer, les deux Serpentard ne voulais plus les voir et s'en prenait à eux dès qu'ils se trouver sur leur chemin. Victoire avait user de son charme pour se rapprocher de Denis Robins, il était tomber fou amoureux d'elle, on pouvait dire que son plan avait très bien fonctionner. Rose avait eu beaucoup de faciliter à devenir amie avec Jack Sloper, depuis le début de l'année il voulait sortir avec elle, il était très heureux de pouvoir passer du temps avec elle, quand à Scorpius qui devait se rapprocher de Loïc Zabini, il avait lui aussi très bien réussis son coup, malgré le fait que Loïc était un Serpentard il avait tout de suite accepté le fait que Scorpius veuille être son ami. Depuis une semaine Rose déclarait que son plan fonctionner à merveille, malgré le fait que les quatre autres Gryffondor ne comprenait rien à son plan, elle ne leur en avait pas dit d'avantage et dès qu'ils essayaient d'avoir une information, elle leur disait qu'ils seraient au courant le moment venu. Ce soir là comme tous les autres soir les cinq amis se retrouvèrent dans la salle commune à dix-neuf heure. Mais ce soir là, Albus avait l'air très inquiet.
- Qu'est-ce qui t'arrive ? Lui demanda Rose.
- J'ai reçu un message ce matin regarder.

" Potter nous ne voulons pas de toi ni de ton grand frère avec nous, par contre on veut bien rester avec Scorpius, lui aussi veut bien rester avec nous apparemment, et vous avez l'air d'avoir bien compris le fait que vous ne devez plus rester avec lui. Laissez nous tranquille maintenant."

- Mais c'est parfait, s'écria Rose. Mon plan marche à merveille.
- Comment-ça demanda Scorpius.
- Mais vous avez bien vu, notre espion commence à se vendre, nous savons très bien que c'est un Serpentard qui a envoyer ce message, donc ça ne peut pas être Denis ou Jack l'espion de ton père Scorpius.
- Oui d'accord, mais il y a encore trois personnes qui peuvent être l'espion de mon père.
- Vu que l'espion commence à se rendre je peux vous expliquer mon plan. Je me doutait que l'espion de Mr Malefoy était un Serpentard. Mr Malefoy était à Serpentard, il connait donc beaucoup de monde dans cette maison et il voulait que Scorpius y aille aussi, vous vous rappelez il était très en colère contre McGonagall et il voulais faire changer Scorpius de maison, ce qui à été refuser. Il avait menacer de s'en prendre à nous si nous restions avec Scorpius, on est rester avec lui. Mr Malefoy s'en est donc pris à nous. C'était presque obligé que l'espion de ton père soit à Serpentard, c'était plus simple pour lui de donner des ordre en connaissant les parents des élèves dans cette maison. Jusque la vous suivez ?
- Oui, répondirent en c½ur les quatre Gryffondor.
- Alors je continu, maintenant il faut que Scorpius reste avec Loïc et les autres Serpentard, si tout ce passe comme prévu, nous connaîtrons bientôt l'identité de cet espion.
- Tu es géniale Rose, déclara Scorpius.
- Merci c'est gentil, bon il faut que j'envoie une lettre aux parents.

" Coucou tout le monde,

Après une semaine de recherches, nous savons que l'espion de Mr Malefoy est forcément un Serpentard, il a commencer à se vendre, nous continuons à enquêter et si tout se passe bien dans quelques temps nous saurons qui est l'espion de père de Scorpius. Il n'y a plus que trois personnes qui pourrait être à sa merci de toute manière, je vous tiens au courant quoi qu'il arrive.
Gros bisous à tout le monde et surtout à Hugo.
Rose."

Rose envoya sa lettre et partie se coucher. Ce calvaire serait bientôt fini, bientôt elle pourrait rester avec Scorpius et Albus comme avant, bientôt elle pourrait profiter de ses amis. La jeune Weasley s'endormit avec de merveilleuses idées en tête, ce qui lui permit de faire de merveilleux rêves.
Trois jours étaient passés depuis qu'Albus avait reçu une lettre de l'espion de Drago Malefoy, les cinq amis savaient déjà qu'il s'agissait d'un Serpentard. Comme prévu Scorpius était rester avec les Serpentard et plus particulièrement avec Loïc Zabini. A dix-neuf heure comme tous les soirs, les cinq Gryffondor se retrouvaient et échangeaient leurs infos. Ce soir il y avait beaucoup de choses à dire.
- J'ai des nouvelles des parents, commença Rose. Je vous lit leur lettre.

" Bonjour,

Nous sommes heureux de savoir que vous arrivez à accomplir cette tâche, qui n'est pas des plus faciles, en une semaine vous avez réussis à faire en sorte qu'il ne reste plus de trois élèves que vous devez observer, c'est du très bon travail. Faîtes bien attention à vous.
Gros bisous.
Hermione, Ginny, Ron, Harry et puis vous avez de très très gros bisous d'Hugo."

- C'est très gentil de leur part, fit remarquer Victoire.
- Oui, c'est vrai, continua Albus. Moi aussi j'ai reçut une lettre et elle va peut être vous plaire. Il y est écrit:

" Potter, tu as très bien compris que tu ne devais plus t'approcher de Scorpius, c'est parfait. Scorpius doit rester avec des Serpentard, et plus particulièrement avec moi. Nos parents se connaissent depuis qu'ils sont à Poudlard, ils ont toujours été amis et ça doit se passer comme ça pour Scorpius et moi."

- C'est effrayant non? Demanda Scorpius.
- Non c'est parfait au contraire, s'écria Rose. Maintenant on sait qui est l'espion du père de Scorpius, tu vois qui c'est maintenant ?
- Oui, répondit Scorpius. C'est Loïc, j'aurai jamais cru ça de lui, il a fait souffrir les personnes à qui je tenais, attendez moi là, il va m'entendre.
- Non Scorpius tu restes là, lui dit Rose. On ne va pas agir maintenant. Déjà vous avez vu que Loïc s'est vendu tout seul, et je me doutait que ça arriverai, il fallait qu'il nous dise que c'était lui qui avait gagner, comme tous les Serpentard il se vante de leurs victoires haut et fort. Ensuite on va écrire aux parents pour leur dire qu'on sait que c'est Loïc qui renseigne Mr Malefoy, ils nous dirons ce qu'on doit faire. En attendant on va à nouveaux pouvoir rester ensembles. C'est vraiment cool. J'avais écrit une lettre que je contai envoyer aux parents dès que Loïc se serait vendu, je vous la lit.

" Coucou tout le monde,

Comme je l'avait prévu Loïc Zabini, s'est vendu aujourd'hui, il nous a avouer qu'il était l'espion de Drago Malefoy. Mon plan à très bien fonctionner. Nous aimerions savoir ce que nous devons faire maintenant. Tenez nous au courant le plus rapidement possible.
Gros bisous.
Rose."

- Alors vous en dites quoi ? Leur demanda Rose.
- C'est super mais comment savais-tu que c'était Loïc qui était l'espion de mon père ?
- L'instinct féminin, mais pas seulement, donc s'était obligatoirement un Serpentard, et tu nous as dit que tu le connaissez, c'était donc plus facile pour ton père de le manipuler, vu qu'il connait ses parents. Et puis il arrêtait pas de te regarder, et une dernière chose, il était toujours là quand les mots ou les lettres ont étaient envoyer. Et oui j'ai l'½il.
Les cinq Gryffondor partirent dans un énorme fou rire. Rose envoya sa lettre aux parents et les cinq amis descendirent manger ensembles dans la grande salle.

Tags : Scorpius - Albus - Rose - 1ère partie - Chapitre 12

13 Au revoir Loic 21/10/2009

 



Depuis deux jours Rose, Scorpius et Albus restaient de nouveaux tous les trois ensembles. Ce qui ne plaisait pas du tout à Loïc Zabini. Ce matin là dans la grande salle Rose reçut une lettre.

" Coucou les enfants,

Bravo, vous avez réussis à savoir qui est l'espion de Mr Malefoy, si vous voulez qu'il vous laisse enfin tranquille aller lui faire un peu peur, ça vous amusera et il comprendra qu'il ne faut pas se frotter à vous. Bonne chance pour ce petit jeux. Et un conseil allez-y à cinq, surtout que Victoire est préfète-en-chef, ça fera encore plus peur à Loïc.
Gros bisous de toute la famille."

Rose sourit puis montra la lettre à Scorpius, Albus, James et Victoire.
- Bon alors ce soir on passe à l'action, décida Victoire.
- Oui mais on va faire quoi ? Demanda Albus.
- Moi j'ai une idée, dit Rose. On va le voir tout naturellement et on lui explique.
- On lui explique quoi ? Interrogea Scorpius.
- Vous verrez bien.
Les cinq Gryffondor suivirent les cours, et à dix-sept heure ils se retrouvèrent dans la grande salle. Rose prit les choses en main.
- Scorpius va voir Loïc et dit lui que tu veux lui parler en privé, vous trouverez une salle de cours vide et nous on vous suivra.
- Très bien, j'y vais.
Scorpius se dirigea vers Loïc, ils sortirent tous deux de la grande salle, suivit par les quatre cousins. Loïc et Scorpius rentrèrent dans une salle vide, Rose et ses cousins les suivirent.
- Mr Loïc Zabini, cria-t-elle. Je t'interdit de nous faire encore du mal. Ensuite je t'oblige à dire à Mr Malefoy que Scorpius ne reste plus avec nous, même si cela est faux. Si tu ne le fais pas nous serons au courant, et ça ira très mal pour toi, surtout que Victoire et préfète-en-chef, ce ne sera pas très dur pour elle de te faire exclure de Poudlard, tu as utilisé de sortilège de l'Imperium, qui est interdit. Et si tu es renvoyé je ne sais pas si tes parents apprécierons. Maintenant c'est TOI qui va laisser Scorpius tranquille. Il a le droit de choisir avec qui il veut rester et apparemment ce n'est pas avec toi. Maintenant qu'on sait que c'est toi qui renseigne le père de Scorpius tu as intérêt à ne plus dérapé avec nous, parce qu'on ne te loupera pas. Et cinq contre un, tu ne fais pas le poids. Maintenant FICHE LE CAMP !
Loïc sortit en courant de la salle, et partit en direction de sa salle commune. Les cinq amis éclatèrent de rire durant une bonne heure.
- Franchement Rose, j'adore ton caractère, dit Scorpius.
- Moi aussi, continua Victoire. Comme tu lui as fait peur.
- Mais vous avez vu sa tête, se moqua James.
- On voyait très bien qu'il était terrifier, renchérit Albus.
- Je ne laisserai pas un petit débile m'effrayer et m'enlever mes amis. En tout cas une chose est sur, ça m'a fait vraiment du bien de lui crier dessus.
- Je pense que ça à fait du bien à tout le monde, lui répondit Victoire.
Rose, Scorpius et Albus restèrent ensembles jusqu'à la fin de l'année. Plus personne ne vint les embêter et on n'entendit plus parler de Mr Malefoy. C'était déjà le dernier jour à Poudlard, il fallait rentrer chez sois pendant les vacances.
- Rose, Albus, vous m'écrirez ?
- Bien sur Scorpius, répondirent en c½ur Rose et Albus.
- Comme on ne pourra pas se voir pendant les vacances, vu que ton père n'est pas au courant que nous sommes amis, c'est la moindre des choses de t'écrire, ajouta Rose.
Le Poudlard express aux couleurs écarlates arriva sur le quai de la voie 9 3/4. Scorpius rejoignit ses parents. Rose et Albus rejoignirent les leurs. Une année était terminée, durant deux mois Rose, Albus et Scorpius ne pourraient pas se voir, mais après les vacances ils savaient très bien qu'un nouvelle année à Poudlard les attendaient, une nouvelle année aussi riche en émotion que celle qu'ils venaient de passer. Une nouvelle année qui resterai graver dans leur mémoire. Comme celle qui venait de s'écouler. Un dernier regard, un dernier clin d'½il, avant de passer la barrière, avant de passer deux mois de vacances.

Tags : Scorpius - Albus - Rose - 1ère partie - Chapitre 13

Juste un changement d'idées 08/11/2009



Pour votre propre sécurité, vous avez décider de lire une fiction sur Le couple Drago / Hermione.

Alors pour l'histoire c'est après le tome 7.

Je n'en dit pas plus pour le moment vous verrez tout par la suite.

Bonne lecture à tous les lecteurs.


Et si juste par le fait de changer d'idées, on pouvait tout changer? Si parce que pour une fois on décide de ne pas suivre ses conviction, on peut vivre une vie merveilleuse. Si pour une fois on essaie d'être amis. Si pour une fois on tombait amoureux, d'un véritable amour. Si pour une fois on accepter de s'excuser, juste pour sortir de l'ordinaire, juste pour changer, juste parce qu'on en a envie. Et si cette fois-ci, le changement était réel. Et si je l'aimais?

Tags : Drago - Hermione - Prologue

1 Un début d'année remplie 14/11/2009

 



Une jeune fille aux yeux noisettes et des cheveux châtain, ondulés qui lui tombaient en cascade jusqu'aux épaules, venait de se réveiller. Elle sortit de son lit et alla voir le paysage par la fenêtre. Des collines plus hautes les unes que les autres se dessinaient devant ses yeux. L'herbe était verte malgré la chaleur de mois d'août. Juste avant ses collines il y avait un beau jardin, pleins de fleurs multicolores, une grande table en plastique pouvant accueillir plus de 10 personne, et au fond du jardin, une cabane à outils miteuse, qui gâchait le beau paysage. Hermione se trouvait au Terrier, chez les Weasley. Le matin, elle avait prit l'habitude de regarder le paysage à la fenêtre, sans faire de bruit, pour que Ginny, sa meilleure amie, puisse finir paisiblement sa nuit. Hermione se retourna et regarda en direction du lit de son amie. Ginny devait sans doute faire un merveilleux rêve, elle avait le visage tranquille et un fin sourire se dessinait sur ses lèvres. Cela faisait trois semaines qu'Hermione se trouvait chez les Weasley, dans une semaine Ginny partirait faire sa dernière année à Poudlard, elle laisserait Hermione seule pour réfléchir à tous les événements qui venaient de se passer. Tout d'abord Voldemort était mort, comme un imbécile son sort s'était retourné contre lui, il avait tout de même emporter beaucoup de monde avec lui, Fred, Lupin, Tonks et bien d'autres. Hermione n'avait pas cesser d'en parler avec Ginny. Fred lui manquait beaucoup, elle le considérait comme son frère, les Weasley sont pour elle comme une deuxième famille. Quand à Lupin et Tonks, ils étaient un peu comme un oncle et une tante pour elle, ils se voyaient souvent, sans conter qu'ils laissaient leur fils Teddy seul. Harry étant le parrain de Teddy et habitant au Terrier, le jeune Lupin s'était joint à la famille Weasley. En ce moment Hermione était aussi perdue dans sa relation avec Ron. L'année précédente ils avaient cachés leur relation, pourtant la jour de la grande bataille, Ron n'avait pas hésiter à embrasser la jeune lionne sous les yeux ébahis d'Harry. Mais depuis ce jour il n'y avait plus rien eu, Ron se montrait même distant avec elle. Hermione n'avait pas oser lui parler, c'est pour ça qu'elle se confiait à Ginny. Son amie ne voulait pas aller parler à son frère, elle disait que ce n'était pas à elle de le faire. Hermione savait qu'elle avait raison et elle savait aussi que même si Ginny n'allait pas parler à Ron, elle serait toujours là pour la soutenir. Hermione regarda sa montre il était huit heure, elle décida de descendre prendre son petit déjeuner. Ginny avait besoin de dormir avant la rentrée et Mrs Weasley serait surement déjà levée pour s'occuper de Teddy. Hermione arriva dans la cuisine. Comme à son habitude Mrs Weasley avait déjà préparer la table pour le petit déjeuner, il ne manquait plus que les convives pour se régaler des fabuleuses recettes de la mère de famille. Hermione prit place à table, près de la fenêtre.
- Bonjour Hermione, ça va ? Bien dormi ?
- Bonjour Mrs Weasley, oui j'ai très bien dormi, merci, comment va Teddy ?
- Il est en pleine forme, il vient de faire une nuit complète, j'avoue que ça ne fait pas de mal.
Ginny arriva dans la cuisine suivie de peu par Harry et Ron.
- Bonjour les enfants!
- Bonjour, répondirent en c½ur Harry, Ron et Ginny.
Les trois Gryffondors prirent place autour de la table. Les quatre lions mangèrent goulûment. A peine eurent-ils finis qu'un hibou s'écrasa dans l'assiette de Ginny.
-Errol! Gronda Ginny. Maman il y a une lettre de Poudlard, non en fait il y en a quatre, une pour Hermione, une pour Ron, une pour Harry et une pour moi.
- Une lettre de Poudlard pour moi ? S'étonna Hermione.
- Oui regarde.
Ginny tendit sa lettre à Hermione. La jeune lionne prit la lettre et la lut.

" Chère Miss Hermione Granger,

Suite aux nombreux événements de l'année précédente et après de nombreuses réunions, nous avons décider de laisser une chance aux élèves qui étaient en septième année, l'année dernière, pour que vous puissiez avoir vos Aspics. Cette année n'est cependant pas obligatoire.Si vous venez refaire votre septième année, qui sera appelée huitième année, sachez qu'il y aura de nombreux changements. Tout d'abord suite aux deux cancres de professeurs qu'il y avait l'année passée et aux interruptions involontaires de cours de nombreux élèves, nous allons mettre en place des cours de rattrapage pour que chaque élève puisse avoir le bon niveau. Il y aura un recrutement parmi les élèves de votre année, pour trouver trois élèves qui donneront les cours de rattrapage aux autres élèves. Tout cela vous sera expliquer plus précisément et plus longuement lors du banquet de début d'année. Si vous venez à Poudlard cette année, je vous donne rendez-vous dans le premier compartiment du Poudlard Express. En espérant vous voir de nouveaux cette année.

Cordialement,
La directrice de Poudlard,
Le professeur McGonagall."

Hermione n'en croyait pas ses yeux, on lui proposait de faire une dernière année à Poudlard, il n'y avait que des avantages. Elle aurait ses Aspics, elle resterait avec Ginny et elle pourrait trouver une force auprès de l'école pour parler à Ron. Elle allait accepter cette proposition. Elle se tourna vers Harry et Ron.
- Alors vous allez faire quoi tous les deux ?
- Moi je vais accepter, dit Harry.
- Et toi Ron ?
- Quoi moi ? Ben je ne sais pas je ne suis pas un mr-je-sais-tout, alors ça ne me tente pas trop.
- Un mr-je-sais-tout ? S'énerva Hermione. Mais qu'est-ce qui te prend depuis quelques temps, tu m'évites, tu m'ignores, le pire c'est que tu n'oses même pas me parler en face. Si quelqu'un me cherche, je serai dans la chambre de Ginny.
Hermione sortit de table et monta dans la chambre de son amie. Arrivant dans la chambre elle ouvrit la fenêtre, monta sur le rebord, s'assit et se mit à pleurer. Voilà ce que pensais réellement Ron d'elle ? Non c'était impossible pas après tout ce qui s'était passer depuis sept ans. Il ne pouvait pas l'appeler Miss-je-sais-tout comme l'appelait les Serpentards, ça ne lui ressemblait pas. Il y avait forcément une raison au comportement de Ron. Pendant ce temps, en bas, Ginny était prise d'une colère incontrôlable contre Ron.
- Ron qu'est-ce qui te prend ? Parler comme ça à Hermione, après tout ce que vous avez vécus. Tu n'es qu'un imbécile, un pourri, un tocard! Je ne te croyais pas capable de quelque chose comme ça. Maintenant tu as le choix; ou tu vas t'excuser auprès d'Hermione tout de suite et parler avec elle, ou ce n'est même plus la peine de m'adresser la parole, tu n'existeras plus pour moi. Alors tu choisis quoi ?
- Ben, euh ...
- Dépêche toi ou je choisi à ta place!
- Je vais ... je vais ... je croit que ... je pense ... euh ...
- BOUGE!, lui crièrent Harry et Ginny.
- C'est bon, c'est bon, je vais parler à ... Hermione.
- Alors dépêches toi! Lui cria Ginny en lui donnant des coups de pieds sous la table pour qu'il se lève.
Ron monta voir Hermione. Ginny avait quelques questions à poser à Harry, elle profita qu'ils soient tous les deux.
- Harry j'ai besoin de te parler.
- Oui vas-y, je t'écoute.
- Bien voilà, je voulais savoir, Ron est ton meilleur ami et vous passez beaucoup de temps ensembles, alors est-ce que tu sais ce qu'il a contre Hermione depuis quelques temps ?
- Non, il ne m'a rien dit, d'ailleurs je trouve sa réaction très bizarre, après ce qui s'est passer entre eux, je n'y comprend rien.
- D'accord, merci, c'est vrai qu'il est bizarre et il y a autre chose que je voudrais te dire.
- Oui vas-y.
- Bon, en fait, à vrai dire je suis un peu jalouse du fait que tu passes plus de temps avec Ron qu'avec moi.
- Oh Ginny! Je suis désolé, je ne savais pas que ça te faisait du mal. Je ne m'en était pas rendu compte.
- Ce n'est pas grave Harry.
- Pour me faire pardonner, que dirais-tu d'une petite balade dans les Collines rien que toi et moi ?
- J'en dit que c'est une excellente idée.
- Alors allons-y!
Harry et Ginny partirent se promenaient, en attendant Ron était devant la porte de la chambre de sa s½ur.
- J'y vais, j'y vais pas, j'y vais, j'y vais pas, je fais quoi ? Bon aller Ron ça va aller, il faut que tu parles à Hermione. Aller c'est parti!
Ron entra dans la chambre, il regarda dans la chambre mais ne vit personne, il scruta la chambre millimètre par millimètre et finit par aperçevoir Hermione perchée sur la fenêtre.
- Hermione ça va ?
- ...
- Hermione répond moi s'il te plait!
- ...
- S'il te plait!
- Qu'est-ce que tu veux que je te dise ?
- Je sais pas moi, pourquoi tu pleures par exemple.
- D'après toi ?
- Justement je ne sais pas.
- Ben tu réfléchis et quand tu sauras, tu reviendras!
- C'est à cause de ce que j'ai dit tout à l'heure ?
- Pas seulement!
- Alors explique moi!
- Très bien alors, l'année dernière on cachait notre relation et quand on a du se battre contre Voldemort tu m'as embrasser devant Harry. Tu te souviens ?
- Oui mais ...
- Ensuite on es revenu ici et à partir de l'a tu m'as complètement oubliée et ce matin tu dis que tu n'est pas mr-je-sais-tout, mais tu sais aussi très bien que ces foutus Serpentards m'appelle miss-je-sais-tout!
- ... Oui je le sais mais ...
- Ron je ne te reconnais plus, tu n'es plus le même depuis les vacances, qu'est-ce qui se passe ? Je suis ton amie, mais la tu m'ignores, Ron explique moi!
- ... Je t'expliquerai quand tu me laisseras m'exprimer.
- Oui vas-y!
- Très bien alors, je me souviens très bien de tout ce que tu viens de dire. Je ne t'ignore pas mais depuis la mort de Fred tout à changer. Est-ce que tu te souviens de quand nous avons vider les affaires de Fred ?
Ce souvenir était douloureux pour Hermione, elle ne se souvenait pas de tout, mais elle se rappelait du chemin de traverse, la chambre de Fred, ses affaires éparpillées, qu'elle avait besoin de prendre l'air at après le trou noir, elle n'avait plus aucuns souvenirs, les suivants étaient aux Terrier, elle se réveillait et allait voir le paysage à la fenêtre.
- Je ne me rappelle plus de rien après que je sois sortie de la chambre de Fred.
- D'un autre côté tu t'es évanouie.
- A bon ?
- Si je te le dit, mais après que Percy t'es ramenée ici on est retourner dans la chambre de Fred, et la il y avait une lettre.
- Oui et alors ? Je ne vois pas le lien.
- C'est toi qui lui as envoyer cette lettre.
- J'ai le droit d'envoyer des lettres à qui je veux que je sache.
- Oui tu as le droit, mais j'ai lu cette lettre.
- Je trouve ça dégueulasse, cette lettre ne te concernait aucunement, d'un autre côté je n'ai rien à cacher.
- Tu disais à Fred que toi aussi tu l'aimais.
- J'ai dit quoi ?
- Tu as dit à Fred que toi aussi tu l'aimais.

Tags : Drago - Hermione - Chapitre 1

2 Tout pour une nouvelle année 15/11/2009

 



- Je n'ai jamais dit à Fred que je l'aimai.
- C'est pourtant ce que j'ai lu.
- Tu es sur que tu as lu toute la lettre ?
- Non il manquait une partie.
- Je comprend mieux, ce qui s'est passer c'est que Fred m'a envoyer une lettre en me disant qu'il m'aimait.
- Il a quoi ?
- Tu as très bien compris, laisse moi terminer. Je lui ai répondu en lui disant que moi aussi je l'aimai, mais comme un grand frère. Tu n'as pas du lire la deuxième page.
- Tu es sur que tu lui as dit ça ?
- Je te le promet Ron. C'est avec toi que j'ai envie d'être.
- Hermione je suis désolé, j'aurait du t'en parler plus tôt.
- C'est vrai que ça aurait été mieux.
- On ressort ensemble alors ?
- Ecoute Ron, je t'aime, mais tu m'as vraiment fait mal durant ces vacances.
- Ça veut dire qu'on ne sortira plus ensembles ?
- Non, pas exactement, j'ai besoin de temps pour te pardonner, mais vient à Poudlard s'il te plait.
- A Poudlard, les choses pourraient redevenir comme avant ?
- Il y a de fortes chances.
- Bon alors je viens pour toi.
Ron s'avança vers Hermione et la prit dans ses bras. Durant un long moment ils s'étreignirent.
- Je suis vraiment désolé Hermione.
- Je le sais.
- On descend ? Harry et Ginny doivent nous attendre en bas.
Ron et Hermione arrivèrent en bas mais ne trouvèrent pas Harry et Ginny.
- Maman tu sais ou sont Ginny et Harry ?
- Il me semble que je les ai vu sortir après que tu sois monter.
- Ouai, génial, juste quand on doit leur parler.
- De toute manière tu dois toujours parler à Harry toi. Au fait j'aurai le droit de savoir ce qui était écrit sur votre lettre de Poudlard?
- Rien de très important maman.
- Mais qu'est-ce que tu racontes Ron ? Demanda Hermione. On nous propose de retourner à Poudlard pour avoir nos Aspics.
- Mais c'est super, vous allez accepter j'espère!
- Bien sur Molly, tiens il y a Harry et Ginny qui reviennent.
- Coucou tout le monde, dit Ginny joyeuse.
- Coucou Ginny, lui répondit Hermione.
- Tu vas mieux ? Demanda Harry inquiet.
- Oui merci Harry, on s'est expliquer avec Ron.
- Bon assez parler, dit Mrs Weasley. Vous aller tous les quatre à Poudlard non ?
- Oui, répondit Hermione pour tous le monde.
- Alors il faut aller acheter vos affaires sur le chemin de traverse, si on a le temps on ira voir comment va George. Et il faut qu'on trouve un moyen pour amener Teddy. Transplaner peut être dangereux, le réseau de cheminée, non, vous avez une idée ?
- En balais, proposa Ron.
- Oui, mais non, il est trop petit.
- En appelant une voiture du ministère maman, dit Ginny.
- Très bonne idée, on ira tous en voiture, excellente idée.
Mrs Weasley parti prévenir le ministère.
- Pourquoi c'est toujours les idées des filles qui sont prises ? S'indigna Ron.
- Peut être parce qu'elles sont meilleures, lui répondit sa s½ur.
- Ginny on peut monter dans ta chambre pour parler ? Demanda Hermione.
- Oui, bien sur, viens.
Les jeunes filles arrivèrent dans la chambre et s'assirent en tailleur sur le lit de Ginny.
- De quoi veux-tu me parler ?
- De ma discussion avec Ron.
- Je t'écoute ma belle, raconte moi tout.
- En fait il réagissait comme ça parce que lorsque vous avez vider la chambre de Fred il a trouver une lettre que je lui avait écrit.
- Tu as écrit une lettre à Fred ?
- Oui.
- Et tu ne m'as rien dit ?
- Je suis désoler, je t'explique si tu veux!
- Ce n'est pas grave, je ne vais pas t'en vouloir pour ça, mais raconte moi cette histoire.
- Très bien, alors voilà, l'été dernier Fred m'a envoyer une lettre d'amour, il me disait qu'il m'aimait, qu'il voulait que l'on sorte ensembles, que l'on se mari, que l'on forme une famille tous les deux.
- Et moi qui croyait connaitre mon frère, il m'épate toujours autant après dix-sept ans.
- Moi aussi ça m'a fait bizarre, et je te l'ai souvent dit, pour moi vous êtes comme une deuxième famille, pour moi Fred est comme un grand frère, il n'y a rien de plus. Il y a juste avec Ron que s'est différent.
- Donc tu lui as renvoyer une lettre ?
- Oui, ou dedans je lui disait que je l'aimait aussi, mais comme un grand frère, qu'il n'y avait rien de plus.
- Et quand Ron a trouver cette lettre il l'a lu ?
- Exactement, et il l'a très mal prit.
- Quel fouineur celui-là, mais pourquoi il a mal réagit à ça ?
- La lettre que j'ai renvoyer à Fred était en deux parties, la première partie s'arrêtait en disant, moi aussi je t'aime.
- Et Ron n'a pas trouver la seconde partie, mais qu'il est nuche celui-là.
- C'est Ron on le changera pas.
- Oui, heureusement que tout ça s'est arranger, vous ressortez ensembles ?
- Non, pas pour le moment, j'ai besoin de temps.
- Je te comprend, il s'est mal comporter avec toi, il a du comprendre.
- Oui, je pense, et toi avec Harry, vous êtes aller ou?
- J'ai dit à Harry que j'était jalouse du fait qu'il passe plus de temps avec Ron qu'avec moi, alors il m'a proposer d'aller se balader rien que tous les deux.
- Çà à du te faire du bien!
- Oui, se retrouver seul, rien que tous les deux c'était vraiment bien. On a pu parler tranquillement sans être déranger par Ron.
- C'est vrai qu'il a le don pour venir voir les gens dès que ça commence à être privé.
Les jeunes Gryffondors rirent un bon moment, puis entendirent la voix de Mrs Weasley qui venait de la cuisine.
- Les filles descendaient on part sur le chemin de traverse, la voiture est arrivée.
Hermione et Ginny descendirent à toute vitesse les escaliers et se ruèrent dans le jardin, montèrent dans le voiture à l'arrière avec les garçons. Mrs Weasley était devant avec Teddy sur les genoux. La voiture démarra.
- Mrs Weasley, comment allons nous faire pour Teddy, si nous partons à Poudlard ?
- Ne t'inquiète pas Harry Chéri, je m'occuperai de lui, ça ne me dérange pas, je t'assure.
- Vous êtes vraiment sur ?
- Oui Harry, et puis si j'ai besoin d'un coup de main je peux toujours demander à Arthur, Percy, Bill, Charlie ou même Georges, et j'allais oublier, il y a Fleur aussi.
- Bon très bien.
- Tu sais Harry, j'ai déjà élever sept petits garnements, Teddy est sage comparer à Fred et George.
- Oui, c'est vrai, j'allais oublier.
La voiture se gara devant le chaudron baveur, la petite famille descendit et rentra dans le bar, ils se dirigèrent vers la porte de derrière, tapèrent sur certaines pierres, qui ouvrirent un passage menant au chemin de traverse.
- Bon je vous laisse tous les quatre faire vos courses, je vais avec Teddy voir George. Ron, Ginny, voici un peu d'argent.
Mrs Weasley partie en direction du magasin de farces et attrapes de son fils. Harry, Ginny, Ron et Hermione quand à eux partirent acheter leurs fournitures scolaires, quand ils eurent terminer, ils partirent boire un verre. Ils s'installèrent et commandèrent.
- Harry regarde qui est là bas, dit Hermione.
- Oh tiens, Malefoy.
Harry se leva et se dirigea vers Drago.
- Harry que fais-tu ? Demanda Ginny inquiète.
- Mr Malefoy junior me doit des remerciements, alors je vais les chercher.
Harry arriva devant Malefoy.
- Bonjour Malefoy, tu n'as pas oublier que tu me devais des remerciements j'espère ?
- Dégage Potter, et tes remerciements tu peux te les mettre ou je pense!
- Toujours le même à ce que je vois!
- Oui, avec toi c'est sur, dégage, tu vois pas que je parle à un ami ?
Harry regarda le garçon avec qui parlait Drago.
- Un ami Malefoy ?
- Oui un ami!
- Tu es ami avec un Gryffondor maintenant ?
- Tu es jaloux, ce n'est plus ton ami!
- Surtout faites comme si je n'était pas là, répondit le garçon de dix-huit ans en face de Drago.
- Neville mais que fais-tu avec Malefoy ? Questionna Harry.
- Je parle Harry, ça se voit non ?
- Oui mais, depuis quand tu es ami avec lui ?
- Depuis que ma grand-mère et sa mère sont amies.
- Et tu ne vas plus rester avec nous ?
- On verra Harry, je ne vous fait pas la gueule je te rassure, mais tu sais Drago est très gentil.
- Gentil ? Tu as vu comment il me parle, et tout ce qu'il t'as fait subir ?
- Mais c'était il y a longtemps.
- Longtemps, Neville tu te fous de moi ?
- Non et si tu n'es pas content je m'en fout. Je suis ami avec Drago un point c'est tout!
Harry ne savait pas quoi répondre, il partit rejoindre, Ron, Hermione et Ginny.
- Venez on rentre.
Les quatre Gryffondors se retrouvèrent sur le chemin de Traverse. Ils se dirigeaient vers la boutique de Farces et attrapes pour retrouver Mrs Weasley, quand celle-ci arriva.
- Ah les enfants vous êtres là, il est l'heure d'y aller.
La famille rentra au Terrier.
Une semaine était passée depuis la visite sur le chemin de Traverse des Gryffondors. Aujourd'hui ils rentraient à Poudlard. Ils arrivèrent sur la voie 9 3/4 du Poudlard Express.
- Bon les enfants je vous laisse, le train part dans 5 minutes, il faut que je retourne à la maison m'occuper de Teddy, Fleur risque de ne pas tenir le coup.
- Au revoir maman, dirent Ron et Ginny.
- Au revoir Mrs Weasley, dirent Hermione et Harry.
- Au revoir les enfants, faîtes bon voyage.
- Merci, répondit Harry pour tout le monde.
Mrs Weasley partie et Hermione prit les choses en main.
- Bon nous on doit se rendre dans le premier wagon. Désolé Ginny, on ne peut pas rester avec toi pour le moment.
- Ce n'est pas grave, je vais aller retrouver Luna, on se retrouve dans la grande salle ?
- Oui à ce soir, répondit Harry.
Ginny partie dans le Poudlard Express. Ron, Harry et Hermione se dirigèrent vers le premier wagon, comme McGonagall le leur avait indiquer. Ils s'installèrent dans un des compartiments et attendirent, aucuns d'eux ne parlait. Le train se mit en route, il y avait toujours un silence de mort dans le compartiment. Le professeur McGonagall arriva, elle fit signe aux trois Gryffondors de la suivre, ils sortirent du compartiment et se dirigèrent vers le compartiment de la directrice. Dans le compartiment il y avait déjà tous les élèves qui voulaient refaire leur septième année à Poudlard. Il ne manquait pas beaucoup de monde. Dean, Seamus et Neville étaient là ainsi que Drago, Blaise et Pansy, il ne manquait qu'un élève dans la maison Serdaigle et un dans la maison Poufsouffle, mais Harry ne les connaissaient pas.
- Bonjour à tous, dit McGonagall. Je suis contente de vous revoir pour une nouvelle année, ceux qui étaient Préfet l'année dernière sont tous là, vous êtes bien évidemment Préfet cette année aussi. Vous pouvez y aller, sauf Miss Granger et Mr Malefoy.
Tous les élèves retournèrent dans leur compartiment, Hermione et Drago se dévisagèrent méchamment puis le professeur McGonagall reprit la parole.
- Vous êtes les deux meilleurs élèves de huitième année, vous êtes donc par conséquents Préfets en chef. Vous serez obligés de partager le même appartement, vous ferez des rondes le soir, vous avez le droit de donner des heures de retenues mais pour des motifs importants, vous serez chargés de préparer les bals. J'espère que vous ne vous disputerez pas en présence des autres élèves. Vous pouvez retourner avec vos amis.
Hermione retourna vite dans son compartiment.
- Qu'est-ce que McGonagall te voulais ? Demanda Ron.
- Elle m'a dit que j'était préfète en chef et mon homologue n'est autre que cette chère fouine de Malefoy.
- Ça c'est pas de chance, ricana Harry. Heureusement que vous ne devez pas partager le même dortoir.
- Justement si Harry, et c'est ça le problème passer un an avec cette maudite fouine. Je ne sais pas si je vais tenir toute l'année, il risque de me faire exploser. Si un jour vous voyez Malefoy bien amoché ne vous étonnez pas.
- Oh on ne sera pas étonnés, dit Ron. On sera plutôt satisfaits.
Les trois amis partirent de bons c½ur dans cette réflexion de Ron, le voyage se continua avec les trois Gryffondors qui essayaient de chercher comment Hermione pourrait faire pour faire rager Malefoy, le mettre hors de lui, le faire sortir de ses gonds et surtout le martyriser. Le Poudlard Express arriva et tous les élèves en descendirent. Hermione se dirigeait vers les diligences quand le professeur McGonagall vint la voir en courant.
- Miss Granger, miss Granger, j'ai oublier de vous dire quelque chose de très important dans le train. Vous devez prendre votre diligence avec Mr Malefoy, vous prendrez la dernière pour pouvoir vérifier que tous les élèves soit bien dans les diligences.
- Très bien professeur, merci de m'avoir prévenue.
- Mr Malefoy vous attend juste à côté du dernier wagon du Poudlard Express.
- Très bien, j'y vais tout de suite, merci.
- Bonne chance, dit Ron à l'adresse d'Hermione.
- Merci Ron, je croit que je vais en avoir besoin.
- Rappelles toi ce qu'on a dit dans le train, lui dit Harry. Ne te laisse pas faire par lui, fais-lui en voir de toutes les couleurs. C'est toi la plus forte.
- Tu as raison Harry, Drago Malefoy va voir à qui il va avoir à faire cette année. Bon je dois aller le rejoindre, on se retrouve dans la grande salle. Gardez-moi une place.
- Très bien à tout à l'heure, lui répondit Ron.
Hermione arriva devant Drago Malefoy, le dévisagea puis détourna le regard.
- Tu en as mis du temps pour arriver Granger. Weasley ne voulais plus te lâcher ?
- Occupe toi de tes affaires Malefoy, je ne pose pas de questions, alors ne le fais pas non plus.
- Oh fait Granger, il faut que je te dise quelque chose, je ne sais pas par ou commencer ...

Tags : Drago - Hermione - Chapitre 2